GRANDS DOSSIERS

France-Italie : les Ordres infirmiers, des valeurs partagées

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Le président de l’Ordre national des Infirmiers, Patrick Chamboredon a posé les fondations d’une collaboration avec la Fnopi (Ordre national des infirmiers italiens) et a accepté l’invitation de sa présidente Barbara Mangiacavalli qui souhaite qu’ils se réunissent sur les questions de santé, les services aux citoyens et la valorisation de la profession.

collaboration soignants

Valorisation des soins infirmiers, l’Italie et la France sont prêtes à collaborer

L’Italie appelle et la France répond. Le président de l’Ordre national des infirmiers français (ONI) , Patrick Chamboredon, a répondu avec enthousiasme à l’invitation de Barbara Mangiacavalli, la présidente de la Fnopi (Ordre national des infirmiers italiens). Le but : parvenir à une collaboration internationale visant à renforcer l’image de la profession.

La santé, les services auprès des usagers, donner de la visibilité au métier, ce sont les termes et les valeurs qui constituent, pour les deux présidents, les pierres angulaires de leurs ordres respectifs. C’est pourquoi le président de l’ONI est ouvert à l’idée d’une étroite coopération entre les deux institutions.

Patrick Chamboredon s’était déjà prononcé en faveur d’un rapprochement lors de son entrée en fonction en décembre 2017. Il avait alors déclaré en marge de son élection que l’objectif est de créer de nouvelles synergies, en laissant de côté le corporatisme et les luttes de pouvoir. Former une voix unique et puissante pour promouvoir l’ensemble de la catégorie professionnelle, ici et à l’étranger.

De son côté le président de l’Ordre infirmier français estime qu’il est effectivement nécessaire de se rencontrer, de se connaître, de connaître nos différences qui vont nous enrichir mutuellement et de pouvoir intervenir de façon plus efficace pour les patients.

La vidéo où Patrick Chamboredon s’adresse à Barbara Mangiacavalli est disponible grâce à l’ordre de la province de Carbonia-Iglesias et à son président Graziano Lebiu. Ce dernier a organisé, le 18 décembre 2018 une conférence sur « le bilinguisme en santé publique en Sardaigne » où Patrick Chamboredon et Marie-Ange Ferry, la présidente de l’ordre PACA- Corse étaient présents. Celle-ci a souligné l'importance de pouvoir travailler ensemble sur et en dehors de la profession d'infirmière. Elle a affirmé le désir de travailler sur des projets communs et la volonté de se rapprocher pour réfléchir ensemble dans le cadre de l'Union européenne.

Ce qui est important pour chaque infirmier, c’est la capacité de tisser des liens avec le patient, quelle que soit sa langue. Pour que l'Europe soit plus forte, il est également utile de surmonter les barrières linguistiques, que ce soit pour communiquer avec le patient ou avec les collègues.

Dans la foulée, nous ne manquerons pas d’organiser une rencontre avec le président de l’ONI et la présidente de la région PACA-Corse. Et nous n’en resterons pas là !

Barbara Mangiacavalli, Présidente FNOPI

Cet article a été publié par Nurse24.it le 7 janvier 2019, nous les remercions de ce partage.

 

Retour au sommaire du dossier ONI

Commentaires (2)

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#2

Compétence.

J'ai fait latin au lycée, j'ai bon ?

binoute1

Avatar de l'utilisateur

603 commentaires

#1

mais bien sûr

en créant une nouvelle catégorie d'infirmières, c'est sur que ça valorise la profession !