GRANDS DOSSIERS

Grève du 25 juin : les infirmiers expriment leur colère

Cet article fait partie du dossier :

Profession infirmière et législation

    Précédent Suivant

Le 25 juin sera une journée de mobilisation nationale contre les attaques qui se multiplient à l’encontre du système de santé français. La Coordination nationale infirmière indique dans un communiqué de presse apporter son soutien, sur certains points, à la grève.

hôpital casino dessinFace aux restrictions budgétaires et aux procédures dégradées récurrentes, les professionnels de santé éprouvent de plus en plus de difficultés à exercer leurs missions et le vivent mal. C’est dans ce contexte que s’inscrit le projet de modernisation du système de santé dont la discussion est annoncée au Sénat fin septembre.

Le syndicat CNI dresse un bilan mitigé de ce texte. Certes, nous ne pouvons que partager les objectifs de prévention, nous déplorons cependant qu’ils s’articulent essentiellement autour du médecin alors même que les infirmiers sont, de par leur décret de compétences, légitimes sur ce champ depuis de nombreuses années.

Les Pratiques Avancées : L’article 30 du projet reconnaît l’exercice de pratiques avancées paramédicales. Si nous sommes très favorables à cette évolution, nous regrettons là encore la volonté d’une coordination médicale, qui, au regard de la démographie actuelle, pourrait se révéler un frein majeur. Nous revendiquons, en plus, la reconnaissance de l’expertise infirmière et celle de son autonomie.

Nous souhaitons également voir précisé, par le législateur, le cadre de formation attendu que nous revendiquons au niveau Master. Face à ces perspectives d’évolution, le syndicat CNI ne demande pas le retrait du projet de loi de modernisation du système de santé.

Les GHT : Le syndicat CNI dénonce et s’oppose à la création de Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) qui prévoit le regroupement de centres hospitaliers publics, voire privés, avec un projet médical commun et la mutualisation des moyens. Ce fonctionnement mettrait en péril la viabilité des petits établissements de proximité et l’offre de soins proposée à la population. Où devrons-nous aller demain pour être pris en charge par des spécialistes de la chirurgie ou de l’oncologie ?

Les Contrats de Retour à l’Equilibre Financier (CREF) : Nous continuons également à dénoncer les Contrats de Retour à l’Equilibre Financier (CREF). Imposés aux établissements, ils remettent en question des accords locaux relatifs à l’application des 35h et débouchent sur de nouvelles diminutions de postes et fermetures de lits.

Ces mesures ne peuvent que dégrader les conditions de travail des personnels hospitaliers et détériorer la prise en charge des usagers du système de santé en France. C’est pourquoi, le syndicat CNI demande :

  • la suppression de l’article 27 relatif à la mise en place de GHT ;
  • l’attribution de moyens financiers et contraignants pour l’application de l’article 28 (relatif au DPC) ;
  • l’arrêt des suppressions de postes et de lits dans les hôpitaux ;
  • le respect des protocoles locaux sur les 35h.

Communiqué de presse de la Coordination nationale infirmière daté du 24 juin 2015

Présidente de la Coordination nationale infirmière

Retour au sommaire du dossier Profession infirmière et législation

Publicité

Commentaires (2)

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#2

Taxi

En revanche la grève des taxis est plus audible : il est vrai qu'ils bloquent les villes...

NEWETTE

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

manque de communication

Cadre de santé dans une petite structure sanitaire d'un hôpital anciennement local, menacée de fermeture, je suis tout à fait d'accord sur le risque que comporte la logique comptable qui nous gouverne actuellement, au détriment de la qualité des soins pour les patients et du problème psychosocial engendré pour les soignants. Les autorités de tutelle sont fermées à la concertation et œuvre pour nous mettre en difficultés. Il est dommage que la communication sur cette grève soit restée confidentielle, j'aurais participé à cette journée, mais aucun avis de grève n'a été transmis sur l'établissement...