GRANDS DOSSIERS

Grippe : éviter les hospitalisations « autant que faire se peut »

Cet article fait partie du dossier :

Grippe

    Précédent Suivant

Les services d'urgences sont fortement sollicités par les patients atteints de syndromes grippaux dans le Sud et le Sud-Est, a indiqué la ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, lors d'un point presse organisé le 27 décembre 2016 à l'Hôpital Saint-Antoine (AP-HP, Paris).

mal de tête douleur

Grippe : le pic épidémique n'est pas encore atteint mais le nombre de consultations pour syndrome grippal augmente.

L'épidémie de grippe "frappe fort", en particulier les personnes âgées, a rappelé la ministre, la veille de la publication du point épidémiologique de Santé publique France. Selon son directeur, François Bourdillon, interrogé par l'APM, le nombre de consultations pour syndrome grippal en médecine de ville aurait atteint 300 cas/100.000 habitants la semaine dernière contre 192/100.000 la semaine précédente. L'épidémie serait installée dans l'ensemble de la métropole, sauf en Corse.

Selon la ministre, on assiste à une pression assez forte dans les hôpitaux, avec un afflux des patients dans les services d'urgences. Plusieurs hôpitaux ont engagé des plans de mobilisation importants, comme le rappel de professionnels de santé qui étaient en vacances. C'est le cas dans le Sud et le Sud-Est. Marisol Touraine a cité les villes d'Avignon, Montpellier et Nîmes. Face à cette situation, elle a appelé les médecins libéraux à éviter les hospitalisations de leurs patients autant que faire se peut. Elle a formulé la même demande aux personnels des maisons de retraite qui doivent le plus possible garder les personnes [grippées] dans les maisons de retraite lorsque leur état de santé le permet. La ministre a décrit une mobilisation forte de l'ensemble du système de santé, en précisant que le système répond[ait].

Selon Marisol Touraine, il est encore temps de se faire vacciner parce que le pic épidémique n'est pas encore atteint. Elle a appelé les Français à demander conseil à leur médecin traitant parce que l'utilité de la vaccination dépend de l'avancement de l'épidémie au plan régional.

Des spots de sensibilisation aux gestes de prévention sont diffusés depuis le 28 décembre 2016 à la télévision et à la radio, a indiqué la ministre. Pour Marisol Touraine, ces messages sont particulièrement importants pendant cette période de fêtes où on a envie de s'embrasser. Il faut restreindre ces effusions et se laver les mains, a-t-elle conseillé.

Retour au sommaire du dossier Grippe

Publicité

Commentaires (0)