AU COEUR DU METIER

Communiqué de presse : Pour un ordre infirmier

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Suite à une réunion le 04 septembre dernier, 19 associations et syndicats issues de la profession infirmière dans toute sa diversité, de l'étudiant aux infirmiers libéraux et salariés de tous secteurs, affirment la nécessité de créer un ordre infirmier français.

Les médecins, pharmaciens, sages-femmes, chirurgiens-dentistes, et depuis peu les masseurs-kinésithérapeutes disposent d'ors et déjà d'une instance de régulation ordinale. Pour notre profession, et bien qu'elle soit numériquement la plus importante des professions de santé, aucune instance actuelle ne nous permet d'être des acteurs écoutés et partie prenante dans l'évolution des soins. Au sein de l'Union européenne existent des ordres de la profession infirmière dans de nombreux pays tels que le Danemark, l'Espagne, l'Irlande, l'Italie,le Portugal, le Royaume-Uni et plus récemment la Belgique. Au quotidien, nous pouvons que constater l'absence de considération de nos revendications professionnelles par les décideurs de la santé, et notre mise à l'écart lors des processus décisionnels, qu'ils soient cliniques ou organisationnels.
C'est pourquoi il est temps que notre corporation, forte de 400 000 professionnels, puisse enfin disposer d'une instance, gérée par des infirmiers, qui organiserait la profession afin de garantir au public la qualité des soins infirmiers dispensés.
Rappelons que les différents rapports remis ces derniers mois sur la réforme de la Première Année des Études de Santé (rapport du professeur Debouzie), sur les compétences élargies (rapport du professeur Berland), sur la création de l'Observatoire National de la démographie des professions de santé ou encore sur l'évaluation des compétences des professions de santé (rapport du Professeur Matillon ), mettent tous l'accent sur la responsabilité de chaque profession dans le système de santé, leur capacité à évoluer (système de passerelle), et leur devoir d'évaluer leur propre compétence.

Récemment, un projet gouvernemental visant à la création d'un " Conseil des professions paramédicales " devait être débattu à l'Assemblée Nationale. Présenté comme un article additionnel au projet de loi relatif à la politique de santé publique, le projet n'a pas été déposé par le Ministre à la présidence de l'Assemblée Nationale. Malgré ce rendez-vous manqué, les représentants des infirmiers sont déterminés dans leur action. Ainsi, nous avons adressé un courrier au ministère de la Santé pour l'instant resté sans réponse.

En outre, le mouvement pour l'ordre infirmier se veut force de proposition. C'est pourquoi nous avons rédigé 16 propositions précises de missions dévolues à l'ordre infirmier. (Voir annexe).

La prochaine réunion des associations et syndicats infirmiers est prévue le 9 octobre2008. à l'IFCS Hôpital Sainte Anne, 1 rue Cabanis, Paris 13ème de 10h00 à 17h00 Métro Glacière
 


Jean-Jacques SCHARFF, Président Délégué du GIPSI : 06 21 49 02 16.
Hélène D'ASTORG, Présidente du GIPSI : 02 32 88 84 57 ou 06 75 67 53 54
http://www.gipsi.org

Retour au sommaire du dossier ONI

Publicité

Commentaires (0)