GRANDS DOSSIERS

Création d'un ordre infirmier : la CNI satisfaite

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

La proposition de loi, portant création d’un Ordre National Infirmier, présentée par les députés Briot et Mallié a été adopté à l’Assemblée Nationale le 13 juin 2006. La profession est entendue : enfin une structure ordinale pour fédérer les infirmiers.

infirmier équipe soignante

Création d'un Ordre National Infirmier : la CNI satisfaite

Communiqué de presse de la CNI – juin 2006

Cette instance permettra aux Pouvoirs Publics d’avoir un interlocuteur représentatif de la profession. Cette représentativité et cette indépendance seront garanties par une cotisation obligatoire. Les missions de l’ordre seront dédiées à la profession (éthique, code de déontologie, formation...). Le travail soutenu, fourni par les représentants de la CNI, depuis 2 ans se voit aujourd’hui récompensé.

La Coordination Nationale Infirmière, satisfaite par ce premier pas reste néanmoins convaincue que cette structure doit s’organiser sur 2 niveaux : national et régional. En effet, un 3ème échelon départemental viendrait alourdir inutilement le fonctionnement. La mise en place de simples antennes départementales permettrait de gérer les conciliations patients/infirmiers libéraux qui sont le seul réel motif de la création de ce niveau départemental.

L’adoption du texte par les députés marque la première étape du travail législatif, le Sénat devra également se prononcer dans les mois à venir.

La CNI sollicite Mr Xavier Bertrand, Ministre de la Santé et des Solidarités afin que les décrets d’application suivent rapidement pour que ce texte ne soit pas une illusion.

Ne nous trompons pas : toutes les attentes des professionnels ne trouvent pas leurs réponses dans la création d’un Ordre. L’attractivité de la profession, la dégradation des conditions de travail, nos retraites et nos salaires largement évoqués lors des débats doivent également faire l’objet d’améliorations rapides et conséquentes. Ces revendications doivent être défendues par les organisations syndicales.

Pour ce combat les syndicats et plus particulièrement la Coordination Nationale Infirmière, syndicat professionnel infirmier, sont le complément indispensable à la structure ordinale.

Un ordre pour la profession et un syndicat professionnel pour défendre le professionnel. Ces 2 structures doivent permettre à l’infirmier d’être écouté et reconnu comme un acteur incontournable du système de santé français.

Creative Commons License

Retour au sommaire du dossier ONI

Commentaires (0)