AU COEUR DU METIER

Les infirmiers ont un rôle à jouer dans la lutte contre les déserts médicaux

par .

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Le Premier ministre, Edouard Philippe, présente ce vendredi 13 octobre après-midi son plan pour lutter contre les déserts médicaux. Il se rend à Chalus, en Haute-Vienne, pour inaugurer une maison de santé. Il sera accompagné notamment d'Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, et Didier Borniche, Président de l'Ordre des infirmiers.L'ONI souhaite que les tutelles de santé n'oublient pas le rôle déterminant que les infirmiers jouent et ont à jouer en la matière.

équipe, soignants, collaboration

La lutte contre les déserts médicaux est un enjeu majeur qui concerne tous les professionnels de santé, y compris les 600 000 infirmiers qui exercent aujourd’hui en France.

En effet, les infirmiers ont également un rôle à jouer dans la lutte contre les déserts médicaux. L'Ordre des infirmiers rappelle que le rôle de l’infirmier croit et peut encore croitre en matière de prévention, d’éducation thérapeutique, de suivi des patients chroniques, de vaccination, de prescription de dispositifs médicaux et de produits. L'ONI le rappelle, l’évolution des pratiques infirmières a été au coeur de la recherche de solution aux déserts médicaux et à l’accès aux soins dans certains systèmes de santé comme au Royaume-Uni où les infirmièrs ont un rôle de diagnostic de premier niveau, ou en Suède, où depuis 1994 ils peuvent prescrire certains médicaments et examens de biologie en contrepartie d’une formation spécifique et dans un cadre strict (indications précises, même responsabilité que le médecin). L'Ordre des infirmiers souhaite notamment :

  • le développement d’une pratique avancée infirmière pour répondre aux besoins de soins non couverts : offre de premier recours, coordination, consultation de suivi, éducation à la santé, organisation du parcours…;
  • un élargissement du droit de prescription, et de la vaccination sans prescription médicale, afin d’améliorer la couverture vaccinale ;
  • une adaptation du cadre de compétences au fil des évolutions, des besoins et des techniques. 

La lutte contre les déserts médicaux est un enjeu majeur qui concerne tous les professionnels de santé, y compris les 600 000 infirmiers qui exercent aujourd’hui en France et jouent un rôle à la fois majeur et singulier auprès des patients, martèle l'ONI ; un rôle à prendre en compte et à valoriser.

Déserts médicaux : les infirmiers ne veulent pas être des médecins de substitution !

Tweet Agnès  Buzin

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier ONI

Publicité

Commentaires (0)