La cotisation à l’ordre des infirmiers, explications de la présidente

Dominique Le Boeuf, Présidente de l'ordre des infirmiersSuite aux différentes informations mises en ligne sur la « cotisation à l’ordre » (cf. Webographie), infirmiers.com a pu rencontrer la présidente de l’ordre qui a bien voulu répondre à ses questions. Nous tenons à la remercier sincèrement d’avoir pris de son précieux temps pour mieux éclairer nos lecteurs.

Le budget de fonctionnement de l'ordre a t'il été confié a un organisme spécialisé ?

Dans notre exercice quotidien, nous sommes des professionnels rigoureux. Quand il s'agit de l'intérêt de la profession, de construire son avenir et de bien employer l'argent des infirmiers, nous devions avoir le même sérieux. Nous avons donc fait appel à une société de consultants spécialisés hautement compétents pour déterminer au plus juste nos charges et les ressources correspondantes.

Nous avons aussi appris de l'expérience des autres ordres en France et à l'étranger.

Quel était le montant de la cotisation proposé par cette société ?

Elle était arrivée à un chiffre sans doute tout à fait justifié en lui-même, mais sensiblement supérieur à celui que nous avons finalement retenu. Nous avons préféré le réduire, pour limiter au minimum incompressible l'effort demandé aux collègues, c'est à dire à chacun d'entre nous.De quel budget allez-vous disposer ?Du strict nécessaire pour assurer nos tâches légales de base (réglementaires et juridictionnelles), mais aussi ce qui nous tient le plus...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (3)

bernard goujon

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#3

in cauda venenum

"remercier sincèrement d'avoir pris son précieux temps"eh oh les cireurs de pompes; elle est quand même là pour çà!!ou alors c'est une allusion à son salaire?"consultants spécialisés hautement compétents"puis"58% de la cotisation la plus basse"tient les compétents sont devenus incompétents?maintenant si on consulte des spécialistes pour ne pas tenir compte de leur avis j'espère qu'on ne les paie pas trop..."la cotisation est légalement obligatoire!!"(démocratique çà c'est autre chose)J'ai cru m'étrangler;et plein de mots trés vulgaires me sont venus à l'esprit.le raquet légal c'est nouveau...

Lecreat

Avatar de l'utilisateur

11 commentaires

#2

Je ne payerai jamais

Je ne payerai jamais des gens à rien foutre dans un 800m2 à Paris, pour vos soirées petits fours et vos congrès pour rien dire vous devrez trouver un autre financement que mon salaire.
Est ce l'ordre qui va se battre pour nos salaires ? non
Est ce l'ordre qui va se battre pour nos conditions de travail horaires personnel etc ? non
Est ce l'odre qui va se réunir pour parler chiffon, pour re sanctionner après la justice ? oui

infirmireencolre

Avatar de l'utilisateur

28 commentaires

#1

ma pauvre Dominique ...

Vous, ceux de l’ « ordre infirmier », faites preuve d’une sauvagerie sans pareille ….
Vous débarquez dans nos vies brutalement.
Vous nous demandez de prouver notre bonne moralité sans nous informer sur la votre ….
Vous vous immiscez dans nos vies professionnelles et privées comme la police le ferait chez des criminels …
Vous nous menacez de ne plus pouvoir exercer si nous ne courbons pas l’échine.
Vous plongez la main dans notre porte monnaie et vous vous servez sans vergogne.

Mais qui êtes vous donc ???? Vu des services de soins vous nous faites l’impression d’une secte !
Votre existence nous dérange et nous gêne. Notre profession n’a pas besoin de vous.
Souhaitons que vous disparaissiez comme vous êtes apparus, comme un virus qui n’a pas sa raison d’être.

Des infirmières et infirmiers choqu(é)es et révolt(é)es par vos manières de soudards .