GRANDS DOSSIERS

Le Sniil dénonce l'état de soumission des IDE

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Deux jours avant l’examen du Projet de loi sur l’Ordre Infirmier à l’Assemblée Nationale, la profession se heurte à l’opposition du gouvernement.

Communiqué de presse du Sniil – 11 avril 2006

couloir hopital infirmiers

L'indépendance des infirmiers en péril

Le Ministère de la santé aurait-il la volonté de « tuer dans l’œuf » le projet de structuration de la profession infirmière nécessaire à l’organisation du système de santé ? Il présentera deux amendements jeudi 13 avril prochain à l’Assemblée Nationale :

  1. Une période d’évaluation de 2 ans sur notre capacité d’autogestion, sous l’égide du Ministère. Une contradiction avec la définition même d’un Ordre professionnel qui doit être synonyme d’indépendance et d’autonomie.
  2. L’imposition d’une structure supplémentaire, baptisée Haut Conseil Interprofessionnel, qui reprendrait à son actif les principales missions de l’Ordre. Une structure qui aurait le goût de l’Ordre mais qui n’en serait pas un.

Le Sniil dénonce cette tentative d’aliénation de l’indépendance des 460.000 infirmiers concernés. Il s’insurge, une fois de plus, contre le passage en force d’un État qui semble, ces derniers temps, rester sourd à la demande du plus grand nombre au dépend de la qualité de la santé publique dans notre pays.

Présidente du Sniil

Retour au sommaire du dossier ONI

Commentaires (0)