GRANDS DOSSIERS

Conférence Plaie et Cicatrisation : nouvelle date en vue...

Cet article fait partie du dossier :

Plaies et cicatrisation

    Précédent Suivant

La Société française et francophone des plaies et cicatrisations (SFFPC) prépare un événement en juin 2016 après l'annulation de son 20ème congrès annuel par l'organisateur opérationnel, a-t-on appris de sa vice-présidente, le Dr Sylvie Meaume de l'hôpital Rothschild à Paris (AP-HP).

salle de conférence

Chaque année, 3 500 à 4 500 professionnels de santé venus de France et d'ailleurs participent à cet événement organisé par la SFFPC

Depuis 20 ans, des infirmiers, des médecins, des pharmaciens, des chirurgiens, issus de la dermatologie, de la diabétologie, de la gériatrie, de la cancérologie, viennent échanger sur les plaies, partager leurs expériences et se former à la Conférence plaies et cicatrisations (CPC). A la première édition, on pensait intéresser 500 personnes et 1 500 sont venues. Depuis, chaque année, 3 500 à 4 500 personnes participent, venant aussi de Belgique, de Suisse, du Luxembourg et du Maghreb, a indiqué le Dr Meaume. Mais à l'avant-veille de la 20ème édition, prévue le dimanche 17 janvier au Palais des congrès de Paris, l'organisateur opérationnel, la société MF Congrès, annonce que l'événement est annulé. J'en suis tombée de ma chaise !, commente la vice-présidente de la société savante. Les laboratoires et les professionnels ont besoin de se rencontrer, échanger, s'informer, créer des liens professionnels. C'est important pour eux, c'est aussi nécessaire pour faire avancer les solutions de santé, souligne la SFFPC dans un communiqué diffusé la semaine dernière. Elle ajoute qu'elle lance une réflexion de fond pour proposer à tous un temps fort en juin puis une relance de la CPC en janvier 2017.

La société savante cherche un nouvel organisateur car elle a rompu tout lien avec MF Congrès, partenaire pourtant historique de la CPC. MF Congrès, par l'intermédiaire d'une communicante indépendante, a fait envoyer le vendredi 15 janvier une invitation pour une conférence de presse sur le thème des progrès en plaies et cicatrisations, avant d'annoncer quelques heures plus tard l'annulation du congrès. En raison d'un délai technique trop serré, Viparis/Palais des congrès de Paris n'a pas pu ou voulu accepter la garantie financière à première demande mise en place en sa faveur par les organisateurs de la 20ème CPC, affirme MF Congrès dans son communiqué, ajoutant avoir le total soutien moral et financier de la SFFPC. Ce sont des contre-vérités. Nous n'avons aucune relation commerciale avec MF Congrès, nous n'avons pas signé de contrat [pour la 20ème CPC] en raison de litiges commerciaux antérieurs. Il n'y avait donc rien de prévu pour accueillir les 600 personnes qui se sont présentées dimanche, a commenté auprès de l'APM Pablo Nakhlé Cerruti, directeur délégué de Viparis, société gestionnaire du Palais des congrès de Paris. Il ajoute vouloir continuer à accueillir le congrès de la SFFPC.

Nous suivons de près ce dossier car il y a eu un épisode similaire en mars 2015, a-t-il indiqué. MF Congrès avait alors annulé le Congrès national des professionnels de la gériatrie (CNPG), avançant une annulation de dernière minute par Viparis en raison de menaces d'attentats, comme l'avait rapporté Gérontonews, le service d'APM destiné aux décideurs d'établissements d'hébergement pour les personnes âgées (Ehpad). Contacté le 27 janvier dernier, le directeur de MF Congrès, Michaël Bia, n'a pas fait de commentaires auprès de l'APM au sujet des contradictions entre son discours et celui de la SFFPC et Viparis.

Mécontentement de visiteurs et d'exposants

Sur le forum de discussion de la société savante, un médecin marocain déplore avoir été prélevé trois fois du prix de l'inscription, attend toujours d'être remboursé et a perdu l'argent versé pour les billets d'avion. Une infirmière libérale rapporte s'être rendue au siège de MF Congrès pour connaître la procédure de remboursement et avoir eu de vagues explications [...] sur le pas de la porte. Des participants expriment leur déception car leur communication avait été sélectionnée ou parce qu'ils devaient participer à une formation, lit-on notamment. Pour Brothier, PME française spécialisée dans la cicatrisation, la CPC est un événement majeur car elle rassemble son coeur de cible. L'annulation du congrès se traduit par une perte sèche d'environ 30 000 euros pour le groupe qui, outre le paiement du stand, avait fait fabriquer spécialement du mobilier, loué du matériel pour des animations, payé les frais de déplacements de leurs clients, sans compter la mobilisation salariale, indique-t-on chez Brothier. Sans vouloir donner de détails, Smith & Nephew confirme également été informé de l'annulation du congrès à la dernière minute et en subir les conséquences, comme tous les autres laboratoires investis dans cet événement. La société avait prévu un symposium sur le thème de l'optimisation du parcours de soin des patients porteurs de plaies complexes, note-t-on. Le laboratoire Urgo, organisateur également d'un symposium au sein de la CPC, sur l'ulcère de jambe, n'a pas répondu aux sollicitations de l'APM. Parmi les autres industriels concernés figurent Hartmann, Lohmann & Rauscher et ConvaTec.

La prévalence des plaies chroniques en France avoisine le million de personnes. Le vieillissement de la population est un facteur de risque d'apparition et de chronicité des plaies, rappelle la SFFPC. La prise en charge des plaies chroniques figure dans le rapport des charges et produits pour 2014 de la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) qui estime que des économies non négligeables pourraient être réalisées. Un programme d'accompagnement du retour à domicile (Prado) "plaies chroniques" a débuté en décembre, rappelle-t-on.

Retour au sommaire du dossier Plaies et cicatrisation

Commentaires (0)