GRANDS DOSSIERS

Vidéo - La télémédecine, une aide efficace pour soigner les plaies chroniques

Cet article fait partie du dossier :

Plaies et cicatrisation

    Précédent Suivant

Quels sont les atouts de la télémédecine, cette consultation à distance permise par les réseaux infirmiers ? Comment se déroulent les échanges entre infirmiers référents et libéraux au sujet d’une plaie chronique ? Ces questions ont fait l’objet d’une conférence DPC lors des JNIL 2017, les 30 et 31 mars derniers au Palais des Congrès d’Issy-les-Moulineaux.

Soigner les plaies chroniques nécessite une prise en charge globale des patients. Une tâche parfois complexe pour les IDEL lorsque ces derniers sont isolés ou pire encore, en l’absence de toute couverture maladie. Pour permettre aux professionnels d’agir au plus vite et au plus près de chaque patient, la télémédecine présente de nombreux avantages. Rendue possible par les réseaux de soins, cette consultation à distance, avec photos à l’appui, rassure les infirmiers libéraux et permet notamment de gagner du temps au moment de la prise en charge, explique Michèle Garulo, infirmière référente « Plaies et cicatrisation » et consultante en télémédecine sur le projet DOMOPLAIES.

La télémédecine permet surtout de laisser le patient à son domicile avec son équipe d’infirmiers. Dans un temps relativement court, on fait en effet une évaluation globale du patient ainsi qu’une évaluation de la plaie pour aider les infirmiers à mettre en place le protocole le plus adapté.

Huit réseaux « Plaies et cicatrisation » pratiquent déjà la télémédecine aujourd’hui en France, et les professionnels comptent sur sa généralisation. Ces réseaux permettent aux infirmiers libéraux de pouvoir compter sur des personnes resources sur lesquelles ils peuvent s’appuyer pour gérer leurs patients au quotidien, précise Danielle Maffre Servigne, infirmière référente sur le réseau plaies et cicatrisation Cicat LR . Aujourd’hui, sur les plaies chroniques, les libéraux nous appellent parce les relations avec les médecins généralistes sont parfois insuffisantes. Ils manquent donc d'informations précises sur les patients qu'ils prennent en charge.

Côté infirmiers libéraux, la présentation des multiples atouts des réseaux et de la télémédecine a convaincu. C’est toujours très intéressant de savoir qu’on n’est pas seuls dans des difficultés,  réagit par exemple Marine Fournié, une infirmière libérale qui exerce en Charente, à la sortie de la conférence.

Dans un contexte de vieillissement de la population, d’augmentation des maladies chroniques et d’inégale répartition des professionnels de santé sur le territoire, les réseaux infirmiers et l’utilisation de la télémédecine font particulièrement écho.

Creative Commons License

Journaliste susie.bourquin@gmail.com @SusieBourquin

Retour au sommaire du dossier Plaies et cicatrisation