EN BREF

Des chiens pour aider les patients fragiles à l'hôpital Cochin

    Suivant

Des chiens en salle de réanimation. La scène n’est pas banale, elle est pourtant monnaie courante à l'hôpital Cochin (XIVe arrondissement de Paris). L’établissement public est le seul de Paris à autoriser les patients à faire venir leur animal à quatre pattes. Mais le choix agace certains membres du personnel syndiqués à la CGT et qui montent au créneau, selon Le Parisien.

Après l’augmentation des salaires et l’amélioration des conditions de travail, la CGT se lance dans un nouveau combat pour le moins surprenant : la présence de chiens en salle de réanimation à l’hôpital Cochin. Le sujet a été évoqué lors du dernier comité d’hygiène. La situation est intolérable, selon Aglawen Vega, secrétaire générale du syndicat du personnel. Un animal imprévisible et apeuré peut divaguer dans le service ou bien s’avérer dangereux et mordre, dénonce-t-elle sur le site de l’hôpital. [Les chiens] sont potentiellement porteurs de germes, rappelle-t-elle également, s’inquiétant de les voir lécher le matériel médical. 

Du côté de l’AP-HP, on assume. Des études ont montré le bénéfice apporté par [la] présence [des animaux]. Elle aide les patients à se libérer des angoisses, à s’exprimer, à retrouver une motivation pour le suivi des soins, assure l’AP-HP. Le porte-parole des hôpitaux publics de Paris insiste sur le fait que la présence des chiens est très encadrée et répond à un protocole covalidé par l’équipe médicale du service de Cochin.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur 20minutes.fr ou sur le Parisien.

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

Commentaires (0)