EN BREF

François Braun en pleine préparation de la grande conférence sur la santé

Afin de préparer la grande conférence sur la santé qui doit se tenir à la rentrée, le ministre de la Santé François Braun s'est attelé à rencontrer l'ensemble des acteurs du secteur, qui se met lui aussi en ordre de marche.

C’était une des promesses d’Emmanuel Macron : la santé, qui fait partie des grands chantiers prioritaires du quinquennat avec l’éducation, doit faire l’objet d’une grande conférence nationale, avec l’objectif d’assurer l’accès aux soins pour tous. À l’origine prévue pour le mois de juillet, cette concertation aura finalement lieu au cours de la deuxième semaine de septembre. Pour François Braun, les consultations s’accélèrent.

Des rencontres préliminaires à la grande conférence

Afin de préparer la grande conférence, le ministre de la Santé a commencé à recevoir tous les acteurs du secteur de la santé : professionnels de santé, fédérations hospitalières, mais aussi associations de patients et d’usagers et élus locaux. Ces jeudi 21 et vendredi 22 juillet, il devait ainsi rencontrer les présidents des quatre fédérations hospitalières (la FHF pour le public, la FHP pour le privé, la FEHAP pour le secteur associatif, et Unicancer pour les centres de lutte contre le cancer). S’y est adjoint celui de France Assos Santé, qui représente plus de 80 associations de patients et d’usagers. Déjà, la semaine précédente, il avait échangé en visioconférence avec une vingtaine de syndicats et d’organisations de médecins, aussi bien libéraux qu’hospitaliers, en compagnie d’Agnès Firmin Le Bodo, sa ministre déléguée aux professions de santé. Et d’autres entretiens sont en préparation : Le ministre tient à rencontrer tous les acteurs avant l’engagement de la conférence des parties prenantes à la rentrée, a fait savoir son entourage.

Les Ordres mobilisés

Du côté des professionnels de santé, les différents Ordres du secteur (médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes, chirurgiens-dentistes, pédicures-podologues et vétérinaires) ont témoigné dans un communiqué commun de leur volonté de « formuler des propositions précises » au ministre de la Santé et à Agnès Firmin Le Bodo, mais aussi à Elisabeth Borne, la Première ministre, et à Jean-Christophe Combe et Geneviève Darrieussecq, respectivement ministre et ministre déléguée des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes Handicapées. Cette communication est intervenue à la suite du Comité de Liaison Inter-Ordinal (CLIO), qui s’est tenu le 20 juillet. Et l’objectif est clair : imaginer des solutions pour faire évoluer le parcours de soins des patients et répondre aux difficultés d’accès aux professionnels de santé. Des réformes profondes du système de santé et du parcours de soins nécessiteront une concertation prenant en compte les besoins de nos concitoyens, qui doivent être entendus, et les spécificités de chacun de nos territoires, les Ordres ont-ils déclaré d’une même voix.

Publicité

Commentaires (0)