EN BREF

Nomophobe ? Et vous ?

    Suivant

Une nouvelle pathologie émergeante ... Qu’est ce qui fait que l’on bascule de la gêne à la nomophobie ? Psychiatre addictologue à l’hôpital Paul-Brousse (HP-HP), Laurent Karila nous l'explique : C’est quand ça devient handicapant, que l’on est dépendant à l’outil. Quand on a ce que j’appelle la “techno angoisse de séparation”, que l’on a vraiment peur d’être abandonné. C’est aussi associé avec l’angoisse d’être déconnecté : de ne pas répondre immédiatement à toutes les sollicitations, sur les réseaux sociaux, mails, web-cam... Et vous, par peur de perdre votre portable, faite-vous "des crises d’angoisse ?" Alors, nomophobe, ou pas ?

Lire la suite sur midilibre.fr

Retour au sommaire du dossier Psychiatrie

Publicité

Commentaires (0)