EN BREF

Droit à l'oubli - "Pour souffrir un cancer ça suffit !"Les personnes touchées témoignent

Publié le 13/11/2015

Les députés sont appelés à voter, la semaine du 16 novembre, un article de la Loi Santé concernant le droit à l’oubli bancaire pour les malades de cancer. Cette loi concerne les 3 millions de Français qui sont actuellement en traitement - et également les dizaines de millions d’autres qui l’ont été, par le passé. L’association Rose a demandé à treize de ses membres de témoigner de leur désir d’oubli. De leur désir de reprendre le cours de leur vie. Un seul mot d’ordre : assez ! Assez de surprimes à l’assurance, assez de refus d’emprunt ou de conditions scandaleuses, d’exclusions. Parce que, comme le disent Lili ou Roberto, Anne-Sophie ou Emily d’une même voix : Pour souffrir un cancer ça suffit ! Qu’est-ce que cela signifie vraiment pour les malades ? Qu’un jeune qui a vécu un cancer à 20 ans, terminé ses traitements à 25, devra attendre l’âge de 40 ans avant de pouvoir emprunter sans subir des exclusions et de surprimes assurancielles démesurées – jusqu’à 600% ! Treize histoires bouleversantes. Treize vidéos de quelques secondes qui donnent à voir, sans montage, ni filtre, la réalité du cancer, les souffrances mais surtout la force de ces femmes et de ces hommes qui refusent de rester des « cancéreux à vie ».  Un droit pour eux, un devoir d’équité et de justice pour toute notre société.

Découvrir le témoignage d’Elise
Retrouvez l'ensemble des témoignages
Signez la pétition sur rosemagazine.fr


Source : infirmiers.com