EN BREF

Le projet de décret offre une lecture peu ambitieuse de la pratique avancée pour le CIF

Publié le 13/03/2018

Inévitablement, l’infirmière de pratique avancée (IPA) est une réponse à la problématique d’accès aux soins sur l’ensemble du territoire. Dans une société qui se caractérise aujourd’hui par le vieillissement de sa population, l’augmentation des pathologies chroniques ou encore l’augmentation de l’ambulatoire et une volonté du maintien à domicile, les soins infirmiers offrent la garantie de répondre aux besoins de la population. Le Collége Infirmier Français (CIF) dénonce, à travers un communiqué, un projet de décret sur la pratique avancée peu ambitieux. Celui-ci serait un leurre pour les professionnels infirmiers et une erreur pour la réponse aux besoins de la population.

Le CIF ambitionne une reconnaissance à part entière de l’IPA, expert autonome conforme au modèle international et nourri des savoirs issus de la discipline des sciences infirmières.
Le gouvernement ne peut et ne doit pas faire l’économie d’un tel potentiel de compétences dans son objectif de garantir la qualité, la sécurité et la pertinence des prises en charges au bénéfice de la population, assure le Collège Infirmier dans on communiqué.

Pour en savoir plus, lire le communiqué ci-joint.


Source : infirmiers.com