GRANDS DOSSIERS

Vaccination contre la grippe : "le rôle infirmier est aussi d’être exemplaire !"

Publié le 23/10/2019
Vaccination contre la grippe :

Vaccination contre la grippe :

A l’occasion du lancement de la campagne de vaccination contre la grippe, le 15 octobre, l’Ordre des Infirmiers (ONI) dévoile deux affiches. Leur message : inciter le public à la vaccination, mais aussi les professionnels, qui doivent se montrer exemplaires.

Dans les zones rurales notamment, 70% des infirmiers libéraux tiennent une permanence au sein de leur cabinet au cours de la période de vaccination.

On le sait, la couverture vaccinale décroit depuis plusieurs années, de façon inquiétante. Ces dix dernières années, elle est passée de 58,7% en 2008 à 46,8% en 2018, en France. Depuis le 26 septembre 2018 , les infirmières et infirmiers peuvent vacciner tous les adultes prévus au calendrier vaccinal, y compris les femmes enceintes et les personnes n’ayant jamais été vaccinées sans prescription préalable du médecin, rappelle l’Ordre natuional des infirmiers. Un rôle élargi qui doit justement permettre d’améliorer la couverture vaccinale sur le territoire.

Soulignant la présence cruciale des infirmiers, quel que soit leur mode d’exercice, auprès de la population fragile (enfants, seniors, patients atteints de maladies chroniques), l’Ordre rappelle leur rôle de vecteur-clé de l’information et dans la lutte contre l’hésitation vaccinale.

Les infirmiers sont des professionnels responsables formés et compétents pour cet acte et pour répondre aux questions sur la vaccination et sur la grippe, Patrick Chamboredon, Président de l’Ordre national des infirmiers.

Une compétence qui pourrait être encore élargie selon l’Ordre

L’ONI, soulignant que les quelque 700 000 infirmiers professionnels infirmiers sont répartis sur l’ensemble du territoire, y compris dans des zones rurales, se félicite de la crédibilité dont ces professionnels bénéficient aux yeux des patients dans le domaine de la vaccination antigrippale et voudrait voir encore élargir leur champ d’action. Cette compétence reconnue pourrait d’ailleurs encore être élargie pour d’autres vaccinations, par exemple dans le cadre d’une politique visant à améliorer toutes les couvertures vaccinales dans notre pays. C’est ce que souhaitent 87,2% des infirmiers et infirmières interrogés par l’ONI, dans le cadre d’une enquête menée sur la question. Pour marquer les esprits, l’ONI a ainsi choisi de diffuser deux affiches : la première destinée à informer les patients de la tenue d’une permanence vaccinale au sein du cabinet infirmier, la seconde destinée à rappeler aux infirmiers leur devoir de protéger les patients en se vaccinant eux-mêmes.

Susie BOURQUINJournaliste susie.bourquin@infirmiers.com @SusieBourquin


Source : infirmiers.com