AU COEUR DU METIER

Art-thérapie moderne, un atout pour le soin

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Laurie Veyret, art-thérapeute récemment diplômée et Infirmière Diplômée d’État depuis 5 ans fait le point sur l'art-thérapie moderne, une discipline réellement bénéfique pour le patient.

pousse chêne

Art-thérapie rime avec épanouissement

Aujourd’hui, à la suite à d'une évolution des pratiques et des enseignements, deux cursus universitaires sont proposés pour suivre des études d’art-thérapie et obtenir le titre d’art-thérapeute. L’un est rattaché aux UFR de psychologie, il s’agit de l’art-thérapie traditionnelle (accompagnement - ou psychothérapie - à support artistique). L’autre est rattaché aux UFR de médecine et concerne l’art-thérapie moderne. À noter que l’interprétation des productions artistiques ne concerne en aucun cas les art-thérapeutes relevant de ce dernier cursus. Ces Diplômes Universitaires sont à distinguer sur les plans pratiques et théoriques bien qu’ils puissent être complémentaires.

L’art-thérapie moderne, propos théoriques

L’Art est une activité d’expression privilégiée, humaine et volontaire, orientée vers l’esthétique1.Mais attention car si tout Art est expression, toute expression n’est pas de l’Art. L’expression « seule » appartient au travail d’un animateur qui peut utiliser comme outil d’animation une pratique artistique et il ne s’agit donc pas de soins. Les dangers de l’Art et de la pratique artistique sont réels et ne doivent être négligés sous couvert...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

579 commentaires

#1

je ne remets pas en cause

les bienfaits de l'art, mais c'est moi ou tout devient ....thérapie ?