AU COEUR DU METIER

La presbyphagie interroge la communauté infirmière

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

La presbyphagie, c'est-à-dire les troubles de la déglutition ne sont pas anodins chez les seniors car le risque augmente avec le vieillissement. Dans les services de gériatrie ou en EHPAD, ce sont des problématiques auxquelles les soignants sont fréquemment confrontées. Un livre récemment publié par une orthophoniste peut donner quelques conseils, les internautes se sont également penché sur le sujet sur le forum Infirmiers.com.

repas personne âgée EHPAD

Certaines personnes rencontrent des problèmes de déglutition liés au vieillissement. Il est donc nécessaire d'adapter son alimentation en conséquence avec quelques conseils d'usages par les professionnels...

« L'être humain est la proie de trois maladies chroniques et inguérissables : le besoin de nourriture, le besoin de sommeil et le besoin d'égards », affirmait Henry de Montherlant. Si dans notre culture, manger n'est pas qu'une question de survie mais reste souvent associé au plaisir, il ne faut pas oublier la sécurité. Or, la fonction de déglutition devient moins opérante au fur et à mesure de l'avancée de l'âge.

La plupart du temps, ces troubles sont bien tolérés et compensés mais ils demeurent un « réel problème de santé publique, car leur conséquences peuvent aller jusqu'à engager le processus vital de la personne âgée », souligne Anne Chevillot Sauger, orthophoniste dans son livre intitulé « La presbyphagie, les troubles de la déglutition chez la personne âgée »1. Cette professionnelle qui exerce aujourd'hui en EHPAD a consacré un ouvrage sur le sujet. Manger et boire des actes banals mais nécessaires et fortement dépendant de ce mécanisme, « d'où l'importance que l'on soit un senior ou un accompagnant d'être sensibilisé aux changements liés au vieillissement de ce mécanisme ».

Les aliments à fils, trop durs, qui s'émiettent, assez collants, avec une enveloppe, avec des grains ou des pépins, peuvent devenir potentiellement dangereux. Il faut savoir s'adapter au quotidien pour prévenir le risque d'éventuelles fausses routes.  L'ouvrage propose également des exercices pratiques pour entretenir au mieux le réflexe de déglutition malgré les années qui passent. L’homme est comme une horloge. Il se remonte par la nourriture deux ou trois fois par jour."  Alphonse Karr Quand tout...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)