AU COEUR DU METIER

Coopération, pratique avancée : stop aux amalgames

Cet article fait partie du dossier:

Coopérations interprofessionnelles

    Précédent Suivant

Dans une configuration d’évolution professionnelle, un article du projet de loi de santé fait actuellement débat dans les rangs des infirmiers (1) et des médecins. Beaucoup de discussions, d’amalgames, d’avis plus ou moins tranchés et surtout de confusion autour du concept de « pratique avancée » et son lien avec les protocoles de coopération qui subsiste. Tentons en quelques lignes d’éclairer le chemin.

collaboration professionnels de santé

Les protocoles de coopération autorisent, à titre dérogatoire et sous couvert d'un contrat, un « délégué » (professionnel de santé) à effectuer des actes ou activités de soins qui ne lui sont normalement pas autorisés.

Au cœur du projet de loi de santé, qui doit être débattu en avril 2015 à l'Assemblée Nationale, se trouve l'article 30 concernant la pratique avancée, notamment celle de l'infirmière (IPA)2. Il est stipulé qu’elle devrait trouver une place au sein du système de santé français, avec inscription de compétences élargies dans le code de la santé publique. La pratique avancée correspond à un exercice du métier socle (infirmier ou autre paramédical), celui-ci allant au-delà du champ de compétences défini réglementairement pour sa profession.

En premier lieu, c’est le métier qui est exercé en pratique avancée (d’où le terme au singulier), et non un champ disciplinaire.

Parallèlement à cette perspective, des protocoles de coopération se sont développés depuis plusieurs années, mis en place par l'article 51 de la loi Hôpital, Patients, Santé, Territoire du 21 juillet 2009. Ils  autorisent,  à titre dérogatoire et sous couvert d'un contrat, un « délégué » (professionnel de santé) à effectuer des actes ou activités de soins qui ne lui sont normalement pas autorisés. Ce contrat nominatif est souvent conclu entre...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (3)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

602 commentaires

#3

merci

mais être actif, c'est pareil.
J'ai un problème, je réflechi aux conséquences et aux solutions possibles. j'ai une réflexion active, un raisonnement actif.

binoute1

Avatar de l'utilisateur

602 commentaires

#1

question

ça veut dire quoi proactif ?

Actif , je sais; mais pro actif, à part le bifidus, dont on connait la finalité, je ne vois pas.
C'est être plus actif qu'actif ? ben les IDE le sont déjà tous les jours...