AU COEUR DU METIER

Impliquer les infirmiers dans la prise en charge de la goutte : c’est le pied !

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Contrairement à ce que l’on croit, la goutte, maladie ancestrale est toujours d’actualité. Afin d’éviter que la pathologie ne cause des dommages articulaires irréversibles, il est important de traiter les patients le plus rapidement possible. Une étude publiée récemment dans la revue The Lancet montre l’intérêt d’impliquer les infirmiers dans la prise en charge des patients goutteux. En effet, ceux-ci se sentent davantage acteurs de leur santé et sont donc plus observants.

Impliquer les infirmiers dans la prise en charge de la goutte : c’est le pied !

Une étude du Lancet pointe les bienfaits de l’expertise des infirmiers pour prendre en charge les patients goutteux © wikipedia

La goutte reste une des arthrites les plus courantes. Liée à un haut niveau d’acide urique dans le sang, elle cause des inflammations articulaires périodiques et d’intenses douleurs (voir encadré). Des chercheurs de l’Université de Nottingham ont montré que des patients bien informés et impliqués dans les décisions quant à leur prise en charge et leurs traitements sont plus observants et parviennent davantage à gérer leur maladie. Mieux encore, l’essai clinique en question, paru dans The Lancet, suggère que les infirmiers seraient plus efficients que les généralistes dans le suivi des personnes goutteuses.

Les infirmiers ont suivi au mieux les pratiques recommandées, celles-ci incluant des informations complètes données au patient, son engagement et une stratégie thérapeutique ciblant la réduction du taux d'acide urique. Une fois informés, presque tous les patients souhaitent recourir à un traitement de fond et continuent à le prendre régulièrement. Il en résulte une élimination progressive des cristaux d'acide urique responsables de la goutte et des améliorations cliniques ultérieures, souligne le Pr Michael Doherty, spécialiste de la rhumatologie à l’université.

En fait, la goutte : c’est quoi ? La goutte est un rhumatisme articulaire dû à des dépôts de cristaux microscopiques d’acide urique dans les articulations. Elle touche 1 % des français, principalement les hommes. Cette pathologie provient d’un taux trop élevé d’acide urique dans le sang (hyperuricémie). C’est une condition nécessaire mais pas suffisante au développement de la maladie car heureusement seulement 10% des personnes en état d’hyperuricémie...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Commentaires (0)