AU COEUR DU METIER

La gériatrie : la choisir et la chérir...

par .

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

A la suite de la publication d'une brève, le 28 août 2013, sur le site Infirmiers.com, évoquant le travail de Cécile, infirmière en gériatrie,  plusieurs infirmiers et aides-soignants ont tenu à donner leur vision de ce milieu qui leur est également cher.

infirmière en gériatrie

La gériatrie, un milieu enrichissant au quotidien

L'article dédié à Cécile l'était à l'initiative du site lacroix.com. Nous l'avons relayé et les réactions ne se sont pas fait attendre, notamment sur Facebook. Si le manque de personnel ou encore le peu de technicité de l'exercice en gériatrie semblent rebuter certains professionnels, d'autres au contraire prennent plaisir à travailler avec nos aînés. Christelle raconte notamment : j'ai choisi la gériatrie à la sortie de la formation il y a huit ans et je n'irai pas travailler dans un autre service. Florence a elle aussi choisi de travailler en tant qu'infirmière puis cadre dans ce secteur où les rencontres sont multiples, tout comme les émotions. Chaque progrès constaté nous procure des petits bonheurs. Quant à Nicole, elle explique que les vielles personnes sont riches de leur vécu et je me réjouis chaque jour d'être à leur côté.... Jessica, aide-soignante, rejoint prochainement les bancs de l'Ifsi. Elle exerce depuis sept ans en Unité de soins longue durée (USLD) et compte bien retrouver la gériatrie une fois qu'elle sera IDE. Cette discipline est bien plus passionnante qu'on ne le croit, explique-t-elle. Quand on aime ce qu'on fait, impossible d'être blasé ! Bien sûr, la fatigue se fait souvent sentir mais les trésors d'humanité que l'on découvre quotidiennement rattrapent merveilleusement le tout....

Cependant, comme le souligne Christelle la gériatrie est mal considérée par les autres services hospitaliers et par nos politiciens ce qui engendre une réduction de postes dans cette spécialité. Or, nos aînés méritent autant d'attention qu'un autre patient !. Pascale ajoute que la gériatrie est une vraie spécialité, et que tous les IDE gagneraient à la considérer comme telle. Cela requiert des qualités et des compétences multiples... ça ne devrait pas être un service où l'on pense venir terminer sa « carrière ». Bravo à vous tous qui œuvrez tous les jours auprès de nos vieux. Vous leur apportez toute l'humanitude et le respect auquel a droit chaque être humain.

Malgré des conditions de travail parfois difficiles, certains infirmiers, comme Isabelle, ne renoncent pas à prendre soin des personnes âgées. Je travaille en EHPAD. Un IDE pour quarante résidents le matin, un IDE pour soixante l'après-midi et un IDE pour deux-cent quarante la nuit... Bien que les conditions de travail ne soient pas optimales et que la gériatrie ne soit pas une spécialité "noble", j'adore mon métier et le contact avec ces personnes qui nous apprennent tant de choses au quotidien....

La gériatrie a beaucoup apporté à ces différents soignants, tant sur le plan humain que sur le plan professionnel. Malgré un service qui peut être difficile à appréhender, c'est avec beaucoup d'optimisme qu'elles accompagnent les personnes âgées qui ne demandent qu'à vivre le moment présent... Laissons le mot de la fin à Mickaël qui affirme sans détours que la gériatrie est l'avenir de la médecine des pays industrialisés et vieillissants. Gageons qu'il a sans doute raison et que dans cet univers du très grand âge, où la seule façon de guérir serait de remonter le temps, il est important de savoir se réjouir, comme Cécile, des petites victoires quotidiennes. Merci à tous de vos commentaires encourageants et bienveillants.

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE Rédactrice Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com

Retour au sommaire du dossier Compétences infirmières

Publicité

Commentaires (1)

charimarlotte

Avatar de l'utilisateur

10 commentaires

#1

Travailler en gériatrie, pourquoi pas?

Régulièrement, des étudiants infirmiers ou des remplaçants pour les vacances nous posent cette question: pourquoi avoir choisi la gériatrie? C'est étonnant, on ne m'a jamais posé cette question quand je travaillais en chirurgie alors qu'il y avait environ 80% de personnes âgées dans certains services.

Que ce ne soit pas le poste de prédilection pour de nouveaux diplomés je peux comprendre: en sortant des études on peut vouloir pratiquer les gestes techniques "valorisant" et courants dans d'autres services, être encadré au quotidien par les médecins et les cadres de santé, pour approfondir ses connaissances et être rassuré dans l'exercice de sa profession.

Mais que l'on ne comprenne pas le choix de travailler avec nos ainés ça me laisse perplexe. Est-ce du mépris pour nos vieillards, du mépris pour les soins pratiqués ou est-ce une méprise de notre activité en gériatrie? Ou bien quoi?

Extrait d'un article du blog derriere-le-masque-infirmier.blog4ever.com