AU COEUR DU METIER

Mettre fin à la stigmatisation de la lèpre

par .

Cet article fait partie du dossier :

Exercice international

    Précédent Suivant

A l'occasion de la Journée mondiale des lépreux 2015, le Conseil international des infirmières (CII) appelle à la fin de la stigmatisation de la lèpre qui entraîne un rejet social des personnes affectées, même après leur guérison.

lèpre, traitement, patiente, inde

Crédit Nippon Foundation - Principal groupe de professionnels de santé, les infirmières s'engagent, sans parti-pris, à remédier aux souffrances physiques et mentales de tous les patients et parmi eux, les personnes atteintes de la lèpre.

La Journée mondiale des lépreux est traditionnellement organisée le dernier week-end de janvier, soit pour 2015 les 24 et 25 janvier. L’Organisation mondiale de la Santé indique que près de 190 000 personnes sont touchées par la lèpre, une maladie chronique qui affecte essentiellement la peau, les nerfs périphériques, la muqueuse des voies respiratoires supérieures et les yeux. Selon l'OMS, l'Inde reste le pays le plus touché (près de 127.000 nouveaux cas en 2013), devant le Brésil (31.000 cas), l'Indonésie (près de 17.000 cas) et deux pays africains, l'Ethiopie et la République démocratique du Congo (entre 3.500 et 4.500 nouveaux cas).

Guérissable, la lèpre a été cependant éradiquée dans 119 pays sur 122. Pourtant, mythes et préjugés continuent de prévaloir au sujet de cette maladie. Or la lèpre n’est pas héréditaire, et c’est une maladie à incubation longue provoquée par le bacille Mycobacterium leprae, qui est acido-résistant et de forme allongée. La maladie touche principalement la peau, les nerfs périphériques, la muqueuse des voies respiratoires supérieures ainsi que les yeux. Cependant, rappelons-le, la lèpre est une maladie guérissable et un traitement précoce permet d’éviter les incapacités. La polychimiothérapie (PCT), traitement que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) met gratuitement à la disposition de tous les sujets atteints dans le monde depuis 1995, représente un moyen curatif aussi simple qu’efficace pour tous les types de lèpre.

190 000 personnes aujourd'hui sont touchées par la lèpre de par le monde. Guérissable, la lèpre a été éradiquée dans 119 pays sur 122.

A l'occasion de cette journée mondiale des lépreux, le Conseil international des infirmières (CII)1 annonce s’être associé à l’Appel mondial 2015 pour faire cesser la stigmatisation et la discrimination des personnes atteintes de la lèpre ; Appel lancé lors d'une cérémonie organisée par la Nippon Foundation, à Tokyo. Cet Appel a pour objet, d’une part, de mieux faire comprendre aux 16 millions d’infirmières dans le monde, qui travaillent en contact étroit avec des personnes affectées par la lèpre, ce qu’est cette maladie ; et, d’autre part, de les encourager à participer aux initiatives contre la stigmatisation et la discrimination associées à la lèpre. Comme l'a rappelé la Présidente du CII, le Dr Judith Shamian dans un communiqué, cette stigmatisation entraîne le rejet social des personnes affectées par la lèpre, même après leur guérison : des familles entières sont ainsi marginalisées, un problème aux conséquences parfois désastreuses. En tant que principal groupe de professionnels de santé, les infirmières s’engagent, sans parti-pris, à remédier aux souffrances physiques et mentales des patients ainsi qu’à promouvoir la santé des populations.

En s’associant à l’Appel, le CII affirme le droit des personnes affectées par la lèpre de recevoir un traitement et des soins et demande que l’on mette fin à la discrimination dont elles sont victimes, ainsi que leurs familles. Le CII défend en effet le droit de toute personne affectée par la lèpre de vivre dans la dignité en tant que membre à part entière de la communauté, jouissant d’un accès équitable à tous ses droits fondamentaux. La cérémonie a été suivie d’un colloque international traitant des soins infirmiers et médicaux contre la lèpre, des réponses sociétales – historiques et contemporaines – à la maladie, et de la dimension historique du problème. Des personnes atteintes de la lèpre, ainsi que des présidents des associations d'infirmières de plusieurs pays et des infirmières et d'autres professionnels engagés dans les soins aux victimes de cette maladie y ont activement participé.

Note

1- Le Conseil international des infirmières (CII) est une fédération de plus de 130 associations nationales d’infirmières, représentant plusieurs millions d’infirmières dans le monde entier. Géré par des infirmières et à l’avant-garde de la profession au niveau international, le CII œuvre à promouvoir des soins de qualité pour tous et de solides politiques de santé dans le monde.

Creative Commons License

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com
@FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Exercice international

Publicité

Commentaires (0)