AU COEUR DU METIER

Suivi post-AVC : l'infirmier, un atout

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

La mise en place en routine d'un suivi infirmier standardisé après un accident vasculaire cérébral (AVC) a permis de dépister des facteurs de risque non pris en charge chez plus de 10% des patients, selon l'expérience du Réseau des urgences neurologiques de Franche-Comté (RUN-FC).

scan crane

Une étude évaluant le suivi post-AVC en Franche-Comté démontre l'intérêt d'un suivi infirmier standardisé.

Véronique Cote, infirmière coordinatrice du programme, a présenté les résultats d'une étude évaluant le suivi post-AVC en Franche-Comté, la semaine dernière, aux Journées de neurologie de langue française (JNLF) qui se tenaient à Marseille.

Entre 2003 et 2012, le CHU de Besançon a mené une expérience locale de suivi infirmier auprès de 4.400 patients, montrant qu'à six mois, environ 10% d'entre eux ne prenaient plus de traitement de prévention secondaire ou présentaient des facteurs de risque non maîtrisés. L'agence régionale de santé (ARS) Franche-Comté a décidé d'étendre l'expérience bisontine à l'ensemble des patients de la région.

Le réseau a élaboré une nouvelle procédure standardisée, avec une fiche de suivi, à partir de son expérience locale, des indicateurs de la Haute autorité de santé (HAS) et des données de la littérature. Le questionnaire se décline en quatre parties : évolution de la maladie et survenue de complications, facteurs de risque et traitement, contexte clinique et enfin, contexte médico-social, indiquent Véronique Cote et ses collègues dans le résumé de leur communication.Le...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)