AU COEUR DU METIER

Vers une fédération des infirmières coordinatrices d'Ehpad ?

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Des infirmières diplômées d'Etat coordinatrices (Idec) d'établissement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) se sont interrogées sur la création d'une fédération les réunissant, lors des premières assises nationales des infirmières coordinatrices en Ehpad, organisées fin juin 2014 à Paris.

personne agée en ehpad

 Les infirmières coordinatrices d'Ehpad souhaitent se fédérer pour exister pleinement

Les débats de cette journée le 24 juin dernier ont fait apparaître à la fois les besoins de reconnaissance des professionnels occupant cette fonction et les quelques initiatives de regroupement d'Idec existantes, en Alsace, en Franche-Comté, en Poitou-Charentes et en Aquitaine. Le rôle des infirmières coordinatrices ou référentes en Ehpad n'est en effet pas défini par la réglementation, rappelle-t-on, contrairement à celui des médecins coordonnateurs. Selon Joëlle Sicard, présidente de l'Association nationale des infirmières référentes en Ehpad (Anire), chacun dans sa région mène des actions pour réunir les infirmières coordinatrices et participer à la réflexion sur [la construction de] ce métier. Il faut regrouper l'ensemble de ces bonnes volontés pour que l'on soit une force représentative, qu'on soit vraiment uni pour déterminer ce qu'est le métier, faire une fiche de poste commune à tous les Ehpad quel que soit leur statut et qu'on ait une homogénéité dans la pratique de nos fonctions.

Joëlle Sicard a également expliqué la genèse de son association, créée en 2004 par une poignée d'Idec ayant suivi la même formation, mais aussi les difficultés à la faire vivre. On a réfléchi sur ce métier en émergence qu'il fallait faire reconnaître. Cette association est partie de bonnes volontés, au niveau local, avec la volonté d'avoir une association à titre national et d'avoir un vrai statut. Mais je dois humblement avouer qu'elle est un peu en sommeil. On a très bien démarré dans les premières années, mais les gens s'essoufflent un peu, a-t-elle raconté. L'Anire compte à ce jour 75 adhérents, a précisé Joëlle Sicard.

Il est à noter que trois des quatre expériences de regroupement régionaux évoquées lors de ces assises ont été lancées par des agences régionales de santé (ARS), en Alsace, en Franche-Comté et en Poitou-Charentes. En Alsace, l'ARS a notamment fait plancher un ensemble de professionnels des Ehpad (directeurs, médecins coordonnateurs, Idec) sur une fiche de poste de l'Idec. En Franche-Comté, Renée Wittmann, conseillère technique et pédagogique en soins à la direction de...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (3)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

602 commentaires

#3

donc

ok, regroupez-vous avec les cadre de services de soins.

Parce que je ne vois tjs pas l'intérêt d'une fédé des inf coordinatrices. Quelles différences avec les cadres ?

Alsete

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#2

Besoin de reconnaissances des compétences professionnelles.

@ binoute1

Parce qu'IDEC en EHPAD est un métier spécifique.
Il s'agit de management d'équipes de soins, de coordination transversale, d'élaboration de projet d'établissement, de projets personnalisés de soins, de démarche qualité, d'élaboration de plans de formation, etc.

Il/elle collabore avec le médecin coordonnateur et le directeur dans les procédures d'agrément par les organismes de tutelle, etc.

Parce que le métier n'a pas de statut défini par les pouvoirs publics.

Parce qu'un(e) IDEC exerce des fonctions de cadre de proximité et aspire naturellement à entrer dans la grille salariale des cadres de santé et non plus sur la base IDE.

binoute1

Avatar de l'utilisateur

602 commentaires

#1

et hop

encore un métier "nnouveau" ou incomprise ou "en émergence"


Pourquoi de tels besoins dans notre profession d'infirmière d'être reconnu chacun comme une spécialisation ???