CONCEPTS DE SOINS

Être à l’écoute de l’autre... Pas si facile que ça !

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

L’écoute du psychothérapeute… quelle image vous vient à l’esprit en entendant ces deux mots ? L’archétype du psy écoutant : une personne silencieuse, au regard pénétrant derrière de petites lunettes rondes ponctuant la conversation de temps à autre par "vous en pensez quoi" ? Ou bien une vision plus contemporaine du thérapeute au doux sourire, la tête légèrement penchée sur la gauche dont l’attitude de bienveillance accueillante vous invite à parler… sans même qu’il soit besoin de dire : "je vous écoute…" ou bien encore celle du professionnel vers lequel on se tourne en quête de solutions ou de conseils. Roland Narfin, psychologue clinicien, nous livre sa réflexion sur l’art de l’écoute. Merci à lui pour ce partage.

Être à l’écoute de l’autre, Pas si facile que ça !

"L'écoute de l’autre passe par une écoute respectueuse, non directive, attentive, dont le propos essentiel est de permettre à la personne de s'exprimer librement".

La capacité d’écoute est sans doute l’une des plus évidentes et fondamentales qualités nécessaires à l’exercice de la psychothérapie. Le b.a.ba du métier. Mais l’écoute du psy, de quoi parle-t-on au juste ? Est-ce savoir se taire et regarder quelqu’un avec un air de profonde et bienveillante attention pendant qu’il parle ?

L'écoute de l’autre passe par une écoute respectueuse, non directive, attentive, dont le propos essentiel est de permettre à la personne de s'exprimer aussi librement qu'elle le veut, sans qu'elle se sente jugée, ni dirigée, ni censurée ou analysée, sans qu'elle soit obligée d'entendre des commentaires, des avis, des conseils, ni des expériences personnelles.

Si entendre est une faculté, l’écoute, outil indispensable du thérapeute, est un art. Cette rencontre d’écoute, entre le patient et le professionnel, source d’être et non pas d’avoir, s’inscrit dans l’ici et maintenant - hic et nunc - dans la relation pour laisser le patient dérouler son histoire afin qu’il trouve ses propres solutions. Ce courant s’ancre dans la psychothérapie humaniste non directive et fait appel à l’écoute active.Centré sur...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)