COOPERATION

Oui à la vaccination par les infirmiers

Cet article fait partie du dossier:

Coopérations interprofessionnelles

    Précédent Suivant

Le directeur général de l'agence régionale de santé (ARS) Haute-Normandie a signé le 6 décembre 2013 un arrêté autorisant un nouveau protocole de coopération, entre médecin et infirmier, confiant aux infirmiers la vaccination de personnes de plus de 6 ans selon un communiqué en date du 10 janvier 2014.

vaccin vaccination seringue

Ce protocole vise "à augmenter la couverture vaccinale pour tous les publics de plus de 6 ans en diminuant les délais d'attente"

Le protocole intitulé "Consultation, décision et prescription de vaccination pour les usagers par un(e) infirmier(e) en lieu et place d'un médecin" autorise les infirmiers à décider et prescrire un vaccin, pratiquer son administration (non dérogatoire), mettre à jour le carnet vaccinal et gérer les effets secondaires.

Ce protocole de coopération interprofessionnelle est né à l'initiative de professionnels de santé exerçant principalement à l'hôpital de la Risle à Pont Audemer (Eure). Il a reçu un avis favorable de la Haute autorité de santé (HAS) "qui a reconnu la garantie de la qualité et de la sécurité de la prise en charge", a affirmé l'ARS.

De fait, les infirmiers recevront une formation théorique, dont le contenu sera validé par un infectiologue, ainsi qu'une formation pratique "par compagnonnage et démarche graduée", a-t-elle précisé. De plus, les secrétaires seront formées pour savoir quelles informations délivrer aux patients.

Selon l'ARS Haute-Normandie, ce protocole vise "à augmenter la couverture vaccinale pour tous les publics de plus de 6 ans en diminuant les délais d'attente".

A ce jour, cinq protocoles de coopérations interprofessionnelles ont été autorisés par l'ARS Haute-Normandie. Trois de ces protocoles ont été initiés par la région.

Le premier protocole avait été signé en septembre 2011, et portait sur la réalisation d'échographies par des manipulateurs d'électroradiologie. Le deuxième, concernant la réalisation de bilans uro-dynamiques par les infirmiers, avait été signé en novembre 2011. Deux protocoles ont été adoptés en Haute-Normandie après leur mise en oeuvre dans d'autres régions. L'ARS a ainsi autorisé un protocole en octobre 2012, entre les ophtalmologistes et les orthoptistes, qui avait été initié par le Nord-Pas-de-Calais en juillet 2012. Le deuxième protocole, concernant les manipulateurs d'électroradiologie médicale et les radiologues, a été repris en septembre 2013 à la suite de la région Lorraine. Trois nouvelles demandes d'autorisations sont en cours d'examen.

L'ARS Haute-Normandie affirme qu'elle entend favoriser le développement des coopérations entre professionnels de santé sur le secteur ambulatoire afin de répondre au mieux aux besoins de santé de sa population dans un contexte de fragilité de la démographie médicale.

• Avis du 29 mai 2013 du Collège de la HAS relatif au protocole de coopération 048 "Consultation, décision et prescription de vaccination pour les usagers par un(e) infirmier(e) en lieu et place d'un médecin"

Retour au sommaire du dossier Coopérations interprofessionnelles

Publicité

Commentaires (0)