COOPERATION

Plaies complexes : médecins et infirmiers coopèrent

Cet article fait partie du dossier:

Coopérations interprofessionnelles

    Précédent Suivant

L'agence régionale de santé (ARS) Languedoc-Roussillon a autorisé le 9 juillet un protocole de coopération sur les plaies complexes entre médecin et infirmier, permettant notamment à ce dernier de prescrire des examens complémentaires ou des traitements locaux.

puzzle coopération professionnels

Languedoc-Roussillon: autorisation d'une délégation de médecin à infirmier sur les plaies complexes

Il s'agit du premier protocole de coopération élaboré par des professionnels de santé du Languedoc-Roussillon à être autorisé, indique l'ARS dans un communiqué (PDF) le 25 juillet 2014. D'après le site national Coop-PS consacré à ce dispositif issu de l'article 51 de la loi "Hôpital, patients, santé et territoires" (HPST) de 2009, deux autres protocoles sont en vigueur en Languedoc-Roussillon, mais ils avaient d'abord été mis en place en Lorraine (sur les échographies) et en Poitou-Charentes (Asalee), note-t-on.

Baptisé Evaluation et suivi de plaies complexes et/ou à retard de cicatrisation par un IDE [infirmier diplômé d'Etat] expert en plaies et cicatrisation dans le cadre d'un réseau pouvant fonctionner en télémédecine, le nouveau protocole a été autorisé par l'ARS Languedoc-Roussillon après levée des réserves émises par la Haute autorité de santé (HAS) dans son avis favorable du 19 février 2014, indique le communiqué. Il a été élaboré par l'équipe du Réseau Cicat-LR. Basé à Montpellier et financé par l'ARS, il accompagne depuis plus de 10 ans les patients et soignants confrontés aux difficultés de prise en charge des retards de cicatrisation ou des complications liées à certaines plaies. Il a su développer dans la région des solutions d'aide pluridisciplinaire, au plus près du lieu de vie du malade, en optimisant la coordination médicale et paramédicale, relève l'agence.

En passant convention avec le réseau, le médecin traitant et l'infirmier libéral habituel du patient peuvent faire appel aux médecins et infirmiers de Cicat-LR. Titulaires d'un diplôme universitaire (DU) plaies et cicatrisation, ces derniers évaluent la situation clinique et proposent un plan de soins adapté. Le réseau déploie un projet interrégional de téléconsultation pour les plaies avec le réseau Telap (télémédecine appliquée aux plaies) de Basse-Normandie.

Le protocole de coopération permet à l'IDE délégué, après formation spécifique, de prescrire les examens complémentaires indicateurs du pronostic de cicatrisation s'ils n'ont pas déjà été réalisés, ou les traitements locaux topiques non prévus par l'arrêté du 13 avril 2007 sur la prescription infirmière. Il les autorise aussi à utiliser un doppler de poche et à suspendre des traitements spécifiques. La proposition de plan de prise en charge initiale élaborée par l'IDE est validée par le médecin délégant dans les 24 heures. Elle peut être refusée en tout ou partie par le médecin traitant.

Pour l'ARS, cette délégation doit permettre d'améliorer la prise en charge des patients (éviter des hospitalisations et réduire le temps de séjour hospitalier, augmenter le taux de cicatrisation des plaies chroniques, diminuer les délais de cicatrisation...) et l'accessibilité aux soins dans les zones ne bénéficiant pas d'expertise médicale dans ce domaine.

Tout patient inclus dans le réseau, sur demande de son médecin traitant, peut bénéficier de la prise en charge dans le protocole, après avoir donné son consentement. Le dispositif "s'accompagne d'une démarche qualité comprenant réunions régulières pluriprofessionnelles d'analyse des pratiques, recueil et analyse des événements indésirables et recueil d'un certain nombre d'indicateurs qui seront transmis annuellement" à l'ARS pour l'évaluation du protocole. Ces indicateurs porteront sur l'activité, la qualité et la sécurité des modalités de prise en charge, la satisfaction des acteurs et l'impact organisationnel.

Le protocole de coopération (PDF)

Retour au sommaire du dossier Coopérations interprofessionnelles

Publicité

Commentaires (0)