MODES D'EXERCICE

35 heures : un bilan négatif selon la FHF

    Suivant

La Fédération hospitalière de France (FHF) propose de plafonner à 15 le nombre de jours de réduction du temps de travail par an et par agent, a annoncé le 18 septembre 2014 son président, Frédéric Valletoux, lors de son audition par la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur l'impact sociétal, social, économique et financier de la réduction progressive du temps de travail.

soignants couloir d'hôpital

Hôpital public : il faut limiter le nombre de RTT à 15 jours pour Frédéric Valletoux, président de la Fédération Hospitalière de France.

Lors de l'audition, Frédéric Valletoux, président de la Fédération Hospitalière de France (FHF), a expliqué que la mise en place des 35 heures dans les hôpitaux était à l'origine de difficultés organisationnelles et financières dont les établissements peinent à se remettre, plus de 10 ans après. Pour autant, la FHF ne demande pas le retour des 39 heures mais de la souplesse et de l'adaptabilité, a-t-il souligné. Elle émet trois grandes propositions pour permettre plus de souplesse.

Elle suggère en particulier de soutenir la révision des accords locaux et, dans ce cadre, de limiter le nombre de jours de RTT à 15 jours par an et par agent. Selon la FHF, un alignement à ce plafond pour l'ensemble des agents hospitaliers permettrait de réaliser un gain de plus de 640 000 jours, soit 3 200 équivalents temps plein (ETP), soit l'équivalent de 400 millions d'euros d'économies. Le nombre de jours de RTT accordés aux agents varie sensiblement selon les hôpitaux, montre une enquête réalisée par la FHF du 20 août au 11 septembre, auprès de 152 établissements et regroupant 321 941 agents. Si 59% des établissements ayant répondu ont signé des accords reposant sur 15 jours de RTT ou moins, 38% ont des accords prévoyant plus de 15 jours de RTT (dont 12% plus de 20 jours). Les établissements dont les accords octroient plus de 20 jours de RTT sont majoritairement des hôpitaux psychiatriques.

La FHF estime également que la renégociation des accords locaux devrait être l'occasion de rationaliser et simplifier les organisations, de mettre en place des horaires adaptés aux prises en charge (en 7 heures ou en 12 heures), de mettre fin aux jours de congés extra-réglementaires (jour de rentrée des classes, jour de médailles, jour du maire...). Sur l'échantillon des hôpitaux interrogés, 44% ont déjà procédé à une renégociation de leur protocole. Dans la majorité...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

vertba

Avatar de l'utilisateur

25 commentaires

#1

amusant

Travailler plus pour gagner moins ?
Un moyen pour licencier sans bruit du personnel ?