MODES D'EXERCICE

"L’égalité professionnelle femmes/hommes n’est pas atteinte à l’hôpital"

Une équipe de sept élèves directeurs et directrices d'hôpital à l'Ecole des hautes études en santé publique (EHESP), de la promotion Hippocrate, a élaboré une plateforme de 21 propositions sur l'égalité femmes-hommes à l'hôpital ; un travail qui répond aux exigences de la Journée internationale de la femme 2017...

L'égalité homme femme

L’égalité entre les sexes dans le monde du travail est un impératif du développement durable, à l'hôpital, comme ailleurs !

La plateforme a été publiée quelques jours avant la Journée de la femme qui a lieu ce mercredi 8 mars 2017 et dont le thème est: Les femmes dans un monde du travail en évolution : une planète 50/50 d'ici à 2030 (cf. encadré ci-dessous). Son élaboration fait suite à une conférence organisée en octobre 2016 sur ce même thème et qui a réuni 120 personnes dans l'enceinte de l'EHESP à Rennes, a précisé Louis Pihouée qui fait partie de l'équipe comprenant aussi Marie Boyer, Julie Chartier, Charlotte Clément, Quentin Huby, Marie­-Liesse Lefranc et Estelle Lucas.

L’égalité professionnelle femmes-hommes est trop peu discutée à l’hôpital

La plateforme contient 21 propositions sur l'égalité femmes-hommes et la mixité professionnelle à l'hôpital concernant aussi bien les directeurs que les médecins ou les autres catégories professionnelles.

L’égalité professionnelle femmes-hommes à l’hôpital est d’abord une exigence éthique.

Le thème 2017 de la Journée internationale des femmes du 8 mars est Les femmes dans un monde du travail en évolution : pour un monde 50-50 en 2030

Le monde du travail évolue, avec d’énormes conséquences pour les femmes. D’une part, les avancées technologiques et la mondialisation représentent des opportunités inédites pour celles qui y ont accès. D’autre part, l’informalité du travail, l’inégalité des revenus et les crises humanitaires ne cessent d’augmenter. Dans ce contexte, seules 50 pour cent des femmes en âge de travailler font partie de la main-d’œuvre mondiale contre 76 pour cent pour les hommes. En outre, une très grande majorité de femmes travaille dans l’économie informelle, les soins subventionnés et les tâches domestiques et exercent des activités peu rémunérées et peu qualifiées, ne bénéficiant que d’une très faible, voire d’aucune, protection sociale. L’égalité entre les sexes dans le monde du travail est un impératif du développement durable. La célébration organisée par les Nations Unies le 8 mars rappellera à tous les acteurs de franchir le pas pour l’égalité entre les sexes pour un monde 50-50 d’ici 2030, en faisant en sorte que le monde du travail accueille toutes les femmes.

En savoir plus sur http://www.unwomen.org

Quatre axes de propositions

Elles visent à lutter contre les discriminations et les stéréotypes sexistes, favoriser l'articulation entre vie privée et vie professionnelle à l'hôpital, permettre le recrutement et le développement de davantage de talents et faire vivre la politique d'égalité au quotidien dans les établissements de santé.

  • Par exemple, afin de lutter contre les discriminations et les stéréotypes sexistes, les élèves de l'EHESP proposent notamment d'organiser un cours de sensibilisation à la question de l'égalité professionnelle lors de la formation initiale de "tous les étudiants hospitaliers" ainsi que des "ateliers de sensibilisation" dans les établissements.
  • Pour favoriser l'articulation entre vie privée et vie professionnelle à l'hôpital, ils suggèrent d'"augmenter le nombre de places" dans les crèches hospitalières, de normaliser la perception des congés maternité ou de mener une réflexion sur l'organisation du temps de travail au sein des établissements de santé.
  • Sur le troisième axe, permettre de recrutement et le développement de davantage de talents, il s'agit selon eux de prévoir des conditions d'études compatibles avec la parentalité des élèves et des étudiants" puis, dans les établissements, de "formaliser l'information relative à la gestion des carrières" et de "créer des réseaux de mentorat".
  • Sur le dernier axe, qui consiste faire vivre la politique d'égalité au quotidien, les élèves préconisent de favoriser la mixité dans les instances dirigeantes, de nommer un référent égalité et mixité ou encore d'inclure l'égalité dans tous les dispositifs RH.

L'égalité professionnelle femmes/hommes n'est pas atteinte à l'hôpital, soulignent-ils en préambule. Par exemple, la part des femmes aux postes à responsabilité reste faible. Ils indiquent qu'en 2015, 43,5% des médecins étaient des femmes, mais seuls 18,6% des professeurs de médecine et 27% des président(e)s de commission médicale d'établissement (CME) l'étaient. Le corps des directeurs et directrices d'hôpital compte 43,5% de femmes mais celles-ci ne représentent que 19,5% des chefs d'établissement.

Plateforme de 21 propositions

L'équipe en dit plus sur un site spécialement créé https://egalitehopital.wordpress.com/

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

Publicité

Commentaires (1)

augusta

Avatar de l'utilisateur

57 commentaires

#1

D'accord

Oui, je suis d'accord avec cet article.....il n'y a pas assez d'hommes dans les établissements de santé....

CGOS