MODES D'EXERCICE

FHF : des propositions pour maîtriser la masse salariale

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

La Fédération hospitalière de France (FHF) a proposé le 10 avril 2014 plusieurs mesures pour réduire ou tout du moins maîtriser la masse salariale des hôpitaux, lors d'une conférence de presse.

infirmières couloir hôpital

Fédération hospitalière de France : pas de fermeture d'hôpitaux

Ces mesures sont avancées dans le cadre d'un plan établi par la Fédération hospitalière de France (FHF) visant à réaliser de cinq milliards à sept milliards d'euros d'économies dans le système de santé, sur cinq ans. Même si pour la FHF, les hôpitaux ont déjà su maîtriser l'évolution de leurs effectifs, les dépenses de personnel représentant 70% du budget des établissements, il est clair qu'une politique d'intensification des efforts d'efficience demandés au secteur de la santé passera par une mise à contribution des dépenses de personnel, estime-t-elle dans son dossier de presse.

La FHF appelle à la diminution de certaines charges pesant sur les établissements. Elle souhaite ainsi la définition d'un plafond de rémunération des cabinets de conseil ou d'expertise sollicités par les comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), en alignant leurs tarifs sur ceux des experts judiciaires. Cela représenterait une économie de 30%, estime la fédération.

La fédération préconise aussi un encadrement strict de l'offre d'intérim du personnel médical pour mettre fin aux dérives actuelles permettant aux médecins intérimaires de percevoir des sommes extravagantes.

Par ailleurs, considérant que les pouvoirs publics devront apporter leur soutien aux efforts que les établissements doivent encore produire, la FHF demande une diminution du coût de l'heure travaillée, sans nuire aux personnels et à leurs conditions de travail. Elle réclame pour cela que les mesures de revalorisation salariale qui seront éventuellement prises soient contenues au regard de l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam)Ces dernières années, de très nombreuses mesures, tel le dispositif LMD [licence-master-doctorat], ont été décidées sans être financées, déplore la fédération.

La FHF souhaite aussi que les pouvoirs publics soutiennent les démarches d'optimisation des organisations de travail", en particulier la renégociation des accords d'aménagement et de réduction du temps de travail qui a lieu dans de nombreux établissements. "Les pouvoirs publics doivent afficher clairement leur soutien aux établissements et à leurs dirigeants, insiste la FHF.

A travers d'autres de ses propositions, dont celle sur les coopérations entre établissements, la FHF propose également de trouver des marges sur les fonctions support (logistique, médico-technique, administratif, expertise...) en procédant à des mutualisations. Globalement, on ne fera pas d'économies sans diminution des effectifs, a souligné le délégué général de la FHF, Gérard Vincent, lors de la conférence de presse. Mais l'objectif est de ne pas toucher à la qualité des soins et de dégrader les conditions de travail, a-t-il insisté. On a pressé le système et nous avons aujourd'hui des organisations parfois à bout de souffle, a commenté le président de la FHF, Frédéric Valletoux. Si on veut sauver la qualité des soins et assurer la bonne sécurité de la prise en charge, il faut s'attaquer à des réformes de structure et sortir de la logique du rabot qui vise à faire faire au système des économies à périmètre constant, a-t-il insisté.

Pas de fermetures d'hôpitaux

Selon Frédéric Valletoux et Gérard Vincent, la FHF ne préconise pas de fermetures de sites hospitaliers. Frédéric Valletoux a souligné que la carte hospitalière n'est pas éternelle, les organisations évoluent en permanence. S'interroger sur la bonne adaptation de l'offre par rapport aux besoins, est une méthode intelligente [...] et si cela doit déboucher sur des évolutions ici ou là, c'est la vie, mais nous ne préconisons pas de fermer des hôpitaux ou des blocs. Pour Gérard Vincent, les vraies économies sont dans le dégraissage des rouages, la suppression de la bureaucratie, la lutte contre les actes inutiles et les coopérations.

Retour au sommaire du dossier Médecin

trouvez votre poste en quelques clics

Publicité

Commentaires (1)

dalex1999

Avatar de l'utilisateur

31 commentaires

#1

Choquant!

"Elle réclame pour cela que les mesures de revalorisation salariale qui seront éventuellement prises soient “contenues au regard de l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam)”. “

---> C'est tout simplement choquant! Diminution de poste, blocage des salaires et conditions de travail déplorables: vive la FPH! Que ces dirigeants viennent travailler la nuit pour 1.07€ de l'heure (brut!) ou un dimanche pour 45€!

Ca choque personne d'autre de lire des déclarations pareilles? C'est quand même beaucoup plus grave que les éternels débats sur l'ONI!!