MODES D'EXERCICE

Grève à l'AP-HP : la colère s'amplifie

par .

Cet article fait partie du dossier :

Médecin

Les personnels de l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont à nouveau mobilisés à l'appel des syndicats ce jeudi 28 mai 2015 afin de défendre leurs conditions de travail.

Les personnels de l'AP-HP étaient nombreux devant le siège pour le retrait du projet de réforme de Martin Hirsch.

Une large intersyndicale (CGT, SUD, FO, CFDT, CEF-CGC, CFTC et Unsa) a appelé l'ensemble des personnels de l'AP-HP à participer massivement à une nouvelle journée de grève et de mobilisation ce jeudi 28 mai devant le siège de l'AP-HP à Paris. Les différentes organisations souhaitent le retrait pur et simple du projet de réorganisation du temps de travail de Martin Hirsch, directeur général de l'AP-HP. Ce dernier a proposé, lors d'une réunion qui a duré une dizaine de minutes avec les représentants de l'intersyndicale, le 26 mai 2015, une base nouvelle de négociation et a offert des garanties sur le niveau et la qualité de l'emploi, avec le maintien des effectifs au lit du malade, une nouvelle vague de titularisation de CDD ainsi qu'un meilleur accès au logement. Autant de propositions qui ne suffisent pas pour l'intersyndicale qui estime que les revendications des personnels ne sont pas prises en compte. Elisabeth Genest, déléguée CGT à l’hôpital Lariboisière, considère que Martin Hirsch a changé son fusil d’épaule.Il ouvre une liste de discussions pour calmer le jeu, mais il ne parle pas du sujet majeur qui a mis les gens dans la rue, celui de l’organisation du temps de travail et des 35 heures.

  • mobilisation ap-hp
  • mobilisation ap-hp

Ne supprimez pas nos RTT, augmentez les effectifs !

Après la mobilisation, la manifestation

Selon l'AP-HP, le taux de mobilisation s'élevait à 24% contre 34% le jeudi  21 mai 2015. Une délégation a été reçue à 12h par Martin Hirsch qui a promis de fournir un nouveau document pour compléter ses propositions. Les représentants de l'intersyndicale sont loin d'être satisfaits et considèrent que la direction générale continue de tourner autour du pot. Pour eux, le combat continue. Certains appellent ainsi à faire grève jusqu'au retrait du projet, d'autres souhaitent que Martin Hirsch présente sa démission.

À l'hôpital il y a trop de travail, à l'extérieur il y a trop de chômeurs !

  • mobilisation ap-hp
  • mobilisation ap-hp

La pénibilité de nos métiers n'est pas reconnue dans la réforme de Martin Hirsch.

La mobilisation qui s'est tenue devant le siège de l'AP-HP s'est ensuite transformée en manifestation. Les manifestants ont ainsi pris le chemin du ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes pour faire pression auprès de Marisol Touraine. A l’arrivée de la manifestation à 15h30, une délégation de deux membres par syndicat a été reçue par la Conseillère Santé de la ministre, et la Sous-Directrice de la DGOS.

Rappelons que pour le moment, le directeur général de l'AP-HP est soutenu par la ministre de la Santé, qui a assuré que Martin Hirsch avait sa confiance pour poursuivre les discussions avec les organisations syndicales. Cependant, la ministre souhaite que les discussions sur le temps de travail s'effectuent au niveau local estimant que c'est établissement par établissement que s'organisent les discussions autour du temps de travail, des conditions du temps de travail et de la qualité des prises en charge

Nous sommes maltraités quotidiennement dans les hôpitaux. C'est aussi pour ça qu'on se bat !

Selon un communiqué de presse du Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI), les prochaines mobilisations se dérouleront les mardi 2 et jeudi 11 juin 2015 :

  • le mardi 2 juin (et non le jeudi 4 juin comme annoncé précédemment), pour toucher l’équipe du lundi/mardi avec des actions locales ciblées sur des élus politiques ("38 sites, 38 cibles") en partant en manifestation d’un hôpital vers une mairie ou une permanence de député ;
  • le jeudi 11 juin sera organisée une manifestation vers l’Elysée, afin que le président de la République, François Hollande, tranche.
  • mobilisation ap-hp
  • mobilisation ap-hp

Ce combat doit être mené dans tous les hôpitaux de France !

Réorganiser les 35 heures

Pour Martin Hirsch, cette réforme ne marque pas la fin des RTT, tant redoutée par les représentants du personnel. Ce sont les 35 heures organisées autrement, précise-t-il afin de s'adapter aux nouveaux modes de prises en charge, améliorer les conditions de travail, préserver plus de 4 000 postes et économiser 20 millions d'euros. L'AP-HP envisage notamment de passer la journée de travail à 7 heures ou 7h30 (au lieu de 7h36 ou 7h50) et ainsi supprimer cinq jours de RTT. Les avantages spécifiques à l'AP-HP, comme les journées de repos accordées pour la Fête des mères ou encore la pause repas des administratifs incluse dans leur temps de travail, sont également remis en cause.

Nous ne serons plus les boucs émissaires des plans d'économies. Nous ne sommes pas des privilégiés.

mobilisation ap-hp
Après la mobilisation, place à la manifestation. En route pour le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes.

L'AP-HP a beau être dans la tourmente, cela ne l'empêche pas d'ouvrir les portes de ses hôpitaux le samedi 30 mai 2015. Peut-être l'occasion pour les personnels de sensibiliser le grand public aux conditions de travail qu'ils subissent ?

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE Journaliste Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com @ATrentesse

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (0)