MODES D'EXERCICE

Le personnel de l'AP-HP marche vers l'Elysée… ou tente de le faire...

Cet article fait partie du dossier:

Fonction Publique

    Suivant

Troisième mobilisation, aujourd'hui 11 juin, des personnels de l'AP-HP opposés à la réorganisation de leur temps de travail. Les syndicats avaient annoncé un "jeudi noir"... il l'était réellement en terme de monde ! Départ devant le siège de l'AP-HP, arrivée l'Elysée (en principe)... la manifestation, comme si vous y étiez, en images et paroles !

Mise à jour du 12 juin 2015

Hier en début d'après-midi, peu après 15 heures, alors qu'une centaine de manifestants tentait quand même de se diriger vers le Palais de l'Elysée, ils en étaient empêchés par les forces de l'ordre. La manifestation a alors quelque peu dégénéré, des gazs lacrymogènes ont été tiré par la police... bain de foule, affrontements, barrières en l'air... pendant plusieurs minutes la situation s'est tendue pour retombrer très vite puisqu'une délégation a tout de même été reçue à l'Elysée... Ce reportage de Canal+ en atteste... Nous avons demandé à être reçus par l’Elysée. Dans un premier temps, cette demande a été refusée. Après plus d’1heure 30 d’attente, les altercations avec les forces de police ont eu lieu. Ils n’ont pas hésité à utiliser les gaz lacrymogènes, matraques et lances à eau contre les personnels. L’intersyndicale condamne ces méthodes, réagit Thierry Amouroux.

Un camion des sapeurs-pompiers de Paris est venu porter secours aux victimes de gaz lacrymogène. Une délégation de l’intersyndicale a finalement été reçue par Madame Christine Gardel représentant le cabinet de la ministre de la santé, Marisol Touraine et Monsieur Boris Vallaud, secrétaire général adjoint de l’Elysée. Ce dernier a dit qu’il transmettrait au Président de la République nos demandes tout en précisant que le dialogue était nécessaire...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (2)

execho

Avatar de l'utilisateur

188 commentaires

#2

différence de vue

la cgc(snpi),la cftc,unsa,et SmPS,ont constitués une deuxième intersyndicale dite réformiste et apolitique,en mai,une déclaration faisait une mise au point pour dire que ces syndicats refusaient de faire le lien avec la loi Macron,et la loi santé Touraine.

dan65

Avatar de l'utilisateur

36 commentaires

#1

il a vu le loup

Etrange... Amouroux explique le sens de la grève...et le SNPI ne serait pas dans l'intersyndicale ??? Explication bienvenue.