MODES D'EXERCICE

Présidentielle 2017 : la santé, un enjeu "majeur" pour les Français

Cet article fait partie du dossier:

Fonction Publique

    Suivant

La santé constituera, pour deux tiers des Français, un "enjeu majeur" lors de l'élection présidentielle de 2017, montre un sondage réalisé par Odoxa pour la Fédération hospitalière de France (FHF).

attente patients

Huit Français sur dix pensent que l'hôpital public est aujourd'hui "en danger".

A la demande de la FHF, le cabinet Odoxa a réalisé les 25 et 26 août un sondage auprès de 995 personnes, sur le thème "Regard des Français et des patients sur l'hôpital public".

Odoxa, qui avait déjà réalisé un sondage en juin montrant la bonne image des établissements de santé publics, a posé cette fois tout d'abord une question sur l'opinion des Français sur la manière dont les établissements et leurs personnels ont fait face aux derniers attentats (surtout celui de juillet à Nice). La réponse est positive puisque 95% des Français se déclarent satisfaits ou très satisfaits. Ce résultat est d'autant plus à noter que d'autres enquêtes ont montré que les Français étaient extrêmement critiques sur la manière dont les politiques ont géré ces attentats, a remarqué Gaël Sliman, président d'Odoxa, lors d'une conférence de presse à la FHF le 6 septembre 2016.

infographie satisfaction attentats

Les Français en ont assez que l'on traite la santé comme un « non-sujet » pendant la campagne, pour ensuite faire des choix qui ont un impact très concret sur leur vie.

Mais cette satisfaction et cette bonne image masquent une immense angoisse quant à l'avenir, puisque plus de huit Français sur dix pensent que l'hôpital public est aujourd'hui en danger, a-t-il souligné. Ils considèrent en effet que les moyens que lui alloue l'Etat sont insuffisants (84%) plutôt que bien adaptés (13%) ou excessifs (3%). Près de 80% considèrent que les choix politiques faits par les différents gouvernements en matière de santé ne sont pas allés "dans la bonne direction" au cours des 10 dernières années. Et une grande majorité (64%) des personnes interrogées estiment que les questions de santé et d'assurance maladie sont "rarement" ou "jamais "évoquées" dans les débats politiques et électoraux. Ils sont aussi 64% à affirmer que les propositions que feront les candidats à l'élection présidentielle de 2017 en matière de santé seront susceptibles d'avoir un impact sur leur choix au moment du vote.

Interrogés sur la position qu'ils adopteraient si un candidat proposait de réduire drastiquement le budget des hôpitaux, 86% répondent que cela limiterait leur envie de voter pour lui. Plus encore qu'autrefois, la santé et l'hôpital seront probablement des enjeux décisifs des prochains scrutins, a insisté Gaël Sliman. Les résultats de ce sondage confirment le lien privilégié qui existe entre les Français et leur hôpital et une certaine lucidité sur les moyens qui lui sont accordés, a commenté le président de la FHF, Frédéric Valletoux. Ils sont aussi l'expression que la santé est un domaine dans lequel il faut investir. Pour le président de la FHF, l'enquête est également porteuse d'un espoir par rapport à la place de la santé dans les débats publics et politiques. Est-ce qu'on va enfin avoir des débats pré-électoraux sur des choix de société qui sont majeurs?", comme "la manière dont on sera soigné demain ou celle dont seront organisées les prises en charge?, s'est-il interrogé.

Nous avons engagé, depuis plusieurs mois maintenant, une grande concertation, aussi bien en direction des citoyens que des acteurs du système de santé. Cette concertation doit déboucher, à l'automne, sur un ensemble de propositions de la fédération pour l'avenir de notre système de santé. Elles seront soumises aux candidats à l'élection présidentielle : ils devront se positionner clairement face à ces propositions et il faudra écouter les Français.

infographie propositions santé présidentielle

La FHF compte, elle, bien participer au débat avec la plateforme politique qu'elle prépare et qu'elle rendra publique début 2017, en espérant que ses propositions trouveront une résonance dans le débat. Frédéric Valletoux a rappelé que cette plateforme était alimentée notamment par les propositions que les responsables de la fédération recueillent lors de leur tour de France. Ce tour de France les a conduits à se rendre dans 27 établissements et à rencontrer 201 professionnels. La FHF a ouvert un blog, relatant ces différentes visites.

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

Publicité

Commentaires (0)