MODES D'EXERCICE

Quand les soignants servent de punching-ball

    Suivant

Cela fait maintenant deux mois que nous avons une nouvelle ministre et un nouveau gouvernement mais force est de constater que les premières mesures sont bien aux antipodes des intentions affichées.

Communiqué de presse de la Coordination Nationale Infirmière (CNI) - 12 juillet 2017

Et un : gel du point d’indice à compter du 1er janvier 2018

infirmière fatiguée

Les soignants risquent de subir de plein fouet les réformes qui s'annoncent.

Le premier coup porté n’a pas tardé avec la décision du gel du point d’indice. Faut-il encore rappeler les pertes successives de pouvoir d’achat depuis plus de quinze ans ? Le gouvernement veut aller vite et précipite donc les soignants et l’ensemble fonctionnaires dans une nouvelle période d’austérité. Aucun doute, la cible est clairement définie !Et deux : le grand retour du jour de carence dès 2018 aussiContrairement à ce que peut penser la FHF, le rétablissement du jour de carence...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

557 commentaires

#1

@Mme DEPOIRE

Je ne partage pas tout sur le fond, mais il faut défendre les soignants,

par contre sur la forme....il faudra reprendre des cours de français pour certains basiques de cours primaire, mais je ne jette pas la pierre...ce sont les mêmes que l'on voit fleurir aussi de + en + dans les services : mettre des majuscules à tout bout de champ...

« Alors même que les deux tiers des salariés du secteur privé bénéficient de la prise en charge intégrale par l’employeur des trois jours de carence (grâce aux accords d’entreprise et aux conventions collectives) » --> et donc pour le tiers concerné, la FNI se prononce-t-elle ?