LIVRE

A lire – Aide-mémoire - Hypnose en soins infirmiers

Cet article fait partie du dossier :

Livres de la rédaction

    Précédent Suivant

Longtemps auréolée d’une réputation mystérieuse voire inquiétante, l’hypnose est aujourd’hui plus que jamais au cœur de l’actualité. Les soignants sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à ses propriétés, car outre ses vertus relaxantes, l'hypnose s'inscrit également dans une démarche analgésique. En cette journée mondiale contre la douleur, Rémi Etienne, infirmier en équipe mobile de soins palliatifs et formateur à l’Institut français d’Hypnose, nous présente « Hypnose en soins infirmiers », un aide-mémoire dont il est coauteur.

patient hypnose relaxation

Depuis quelques temps, en milieu hospitalier, le développement de l'hypnose s'intensifie du fait de ses avantages cliniques.

Dans le domaine de la santé elle est appelée hypnose thérapeutique, médicale ou ericksonienne, et s’y inscrit comme une technique en plein essor. De nombreuses publications scientifiques ont contribué à légitimer son utilisation dans le champ de la douleur , de la psychothérapie ou plus largement de la prévention. Cette forme particulière d’hypnose est étroitement liée à Milton Erickson (1901-1980), psychiatre américain, qui a repensé totalement la manière de pratiquer cette technique. Il propose entre autres, de remplacer l’utilisation des suggestions directives (ex : « Dormez, je le veux »),  par l’emploi de suggestions permissives et indirectes (ex : « vous pourrez, lorsque vous le souhaiterez, fermer les yeux pour plus de confort »).

Cette approche, plus respectueuse du patient et moins autoritaire, permet de contourner les mécanismes de défense de celui-ci et, in fine, d’assouplir certaines résistances au changement.

Cet ouvrage propose d’aborder une multitude de thématiques directement en lien avec la pratique hypnotique et la profession infirmière.

L'hypnoanalgésie : un moyen efficace de lutter contre la douleur

Qu'elle soit neuropathique, inflammatoire, ou mixte, la douleur chronique touche près de 30 % de la population française selon une enquête menée auprès de 30 155 personnes. Une incidence augmenterait avec l'âge et qui affecterait davantage les femmes et les catégories socio-professionnelles les moins favorisées. Ces douleurs concernent principalement le dos, le cou et les épaules, les membres, la tête, l’abdomen et sont souvent associées à une  dépression, une anxiété, des troubles du sommeil et une altération de la qualité de vie.

Si les douleurs inflammatoires sont généralement bien prises en charge grâce aux antalgiques, les douleurs neuropathiques, liées le plus souvent à une lésion du système nerveux, répondent très mal à ce même type de traitement. En conséquence, les antidépresseurs et les antiépileptiques sont prescrits en première intention, à défaut des opioïdes dont les effets secondaires sur le long terme empêche une utilisation dans les cas de douleurs chroniques.

C'est dans ce contexte que de nombreuses approches non médicamenteuses, telles que l'hypnose, ont pris une place importante dans les centres antidouleur, au point de diminuer la prise de traitements chez certains patients.

Rédaction infirmiers.com

L'hypnose à « l'état naturel »

Replacer le patient au cœur des soins, c’est ce que l’hypnose thérapeutique propose, en considérant que chaque personne possède en elle les ressources nécessaires pour modifier son rapport vis-à-vis d’une problématique. L’état d’hypnose est avant tout un état naturel, que l’on expérimente plusieurs fois par jour dans de nombreuses situations. L’exemple typique du trajet en voiture est sans doute le plus parlant. Qui ne s’est jamais laissé porté par ses pensées lors d’un trajet routinier ? Qui n’a jamais laissé son esprit vaguer à différentes choses en fixant étrangement un objet sans importance ? Cette faculté de dissociation, cette impression d’être « un peu ici » et en même temps « un peu ailleurs à la fois » est caractéristique de l’état hypnotique. C’est cette transe hypnotique que l’hypnopraticien va reproduire lors des séances d’accompagnement.

Dans le cadre de la prise en charge d’une douleur, que celle-ci soit aiguë ou chronique, la transe hypnotique va diminuer le ressenti mais aussi l’émotion en lien avec la perception douloureuse.

Replacer le patient au cœur des soins, c’est ce que l’hypnose thérapeutique propose, en considérant que chaque personne possède en elle les ressources nécessaires pour modifier son rapport vis-à-vis d’une problématique.

Une porte (enfin) ouverte aux paramédicaux

Longtemps réservées aux médecins et aux psychologues, les formations en hypnose se sont ouvertes progressivement aux paramédicaux et plus spécifiquement aux infirmiers. A ce jour, notre profession est sans doute la plus représentée au sein des formations en hypnose médicale. Il est également important de préciser qu’il n’existe aujourd’hui aucun cadre législatif pour encadrer  la pratique de l’hypnose.  Ce vide juridique conduit à une multiplication des formations dans ce domaine, sans que les participants aient le gage d’une formation sérieuse et adaptée à leur profession. En réponse, certains organismes ont fait le choix de proposer des formations spécifiquement dédiées aux professionnels de santé. L’Institut Français d’Hypnose a été l’un des pionniers dans ce domaine.

Les repères théoriques de l'hypnose : une forte demande des infirmiers

C’est dans ce contexte de fortes demandes en formations d’hypnose, qu’Elisabeth Barbier et moi même avons eu l’idée d’écrire cet aide-mémoire, notamment au travers de notre expérience de formateur en hypnose, où de nombreux infirmiers étaient en demande d’avoir des références théoriques, permettant de faire le lien entre la pratique de l’hypnose et leur profession. Après nous être concertés Elisabeth et moi même, avons décidé de rallier trois autres infirmiers, (Nathalie Jammot, Christine Berlemont, Thierry Moreaux), autour de ce beau projet d’Aide-Mémoire en soins infirmiers. Cet ouvrage propose d’aborder une multitude de thématiques directement en lien avec la pratique hypnotique et la profession infirmière. Il s’articule  autour de trois axes : des aspects théoriques : étapes d’une séance d ‘hypnose, construction des métaphores, hypnose conversationnelle… des fiches pratiques détaillées : soins infirmiers et actes médicaux courants et plus spécifiques des conseils généraux et organisationnels : formations, législation, installation de l’hypnose à l’hôpital…

Enrichi de nombreux exemples, cas cliniques et références scientifiques, cet aide-mémoire accompagnera tout professionnel dans sa pratique quotidienne. Actuellement, aucun ouvrage ne traite spécifiquement de l’hypnose dans les soins infirmiers. Certains d’entre-eux l’évoquent sans être particulièrement dédiés à la profession. Avant tout, nous avons souhaité réaliser un livre pratique, cohérent avec notre culture de soignant, facilitant ainsi le développement de nouvelles compétences au sein de notre profession. Si nous présumons que les infirmiers se reconnaîtront au travers des différents chapitres, nous espérons que d’autres professionnels de santé trouveront également un intérêt à parcourir cet ouvrage

Creative Commons License

hypnose-soins-infirmiersRémi ETIENNE IDE en équipe mobile de soins palliatifs   à l'institut de cancérologie de Lorraine Vandœuvre-lès-Nancy (54)Formateur à l’Institut français d’Hypnose à Paris (75) Co-auteur du livre « Aide-mémoire - Hypnose en soins infirmiers »

Etienne R., Barbier E., Berlemont C., Jammot N. et al., Aide-mémoire – Hypnose en soins infirmiers, Dunod, 2016, 384 p, 31 €

Liste des auteurs

Sous la direction de

  • Elisabeth Barbier, infirmière hypnopraticienne référente au Groupe hospitalier Paris Saint joseph. Formatrice à l’Institut français d’Hypnose (Paris) depuis 2009.
  • Rémi Etienne, infirmier en équipe mobile de soins palliatifs à l’Institut de cancérologie de Lorraine à Vandoeuvre-lès-Nancy (54) et hypnopraticien référent au sein de l’établissement. Formateur à l’Institut français d’Hypnose (Paris) depuis 2012.

Avec la participation de

  • Christine Berlemont, infirmière ressource douleur , hypnopraticienne au Centre d’évaluation et de traitement de la douleur à l’hôpital Kremelin-Bicêtre (94). Formatrice à l’Institut français d’Hypnose (Paris) depuis 2013.
  • Nathalie Jammot, infirmière anesthésiste en clinique privée. Hypnopraticienne en libéral à Châtillon (92). Formatrice à l’Institut français d’Hypnose depuis 2016.
  • Thierry moreaux, puériculteur, infirmier anesthésiste, infirmier ressource douleur, hypnopraticien au Centre d’évaluation et de traitement de la douleur à l’hôpital Kremelin-Bcêtre (94). Formateur à l’Institut français d’Hypnose (Paris) depuis 2005.

Retour au sommaire du dossier Livres de la rédaction

trouvez votre poste en quelques clics

Publicité

Commentaires (0)