LIVRE

A lire – Sous le manteau du silence...

par .

Cet article fait partie du dossier :

Livres de la rédaction

    Précédent Suivant

La trame du roman : un hôpital québécois en 1967. L'infirmière Rosalie Lambert est de garde. Un vieux curé acariâtre est soigné dans son service, ce qui réveille en elle de vieux souvenirs enfouis. Une cascade d'événements tragiques va la confronter à son douloureux passé... Il en va de son honneur.

Le contact, bien que situé outre-Atlantique, fut noué. Et quand deux « ex-infirmières » se parlent, elles trouvent toujours matière à échanger sur le métier... et plus si affinités. Claire Bergeron m'a donc parlé de son roman « Sous le manteau du silence », l'histoire de Rosalie Lambert, une infirmière confrontée à la mort suspecte, dans son hôpital, du curé Charles-Eugène Aubert et qui va la contraindre à se confronter à des souvenirs qu’elle avait jusque-là enfouis. Le roman arrivé sur mon bureau a fini sur ma table de nuit où pendant quelques soirées il m'a accompagné. Voici donc ma « note de lecture » qui, je l'espère, vous incitera à lire aussi ce roman haletant où, selon son auteur, la lutte d'une femme n'aura de cesse que lorsque justice sera faite...

Claire Bergeron l'affirme :

J'ai toujours vécu ma vie comme j'aimerais la lire, quand sera venu le temps des souvenirs...

Sous le manteau du silence couverture du livreClaire Bergeron rêvait de devenir médecin mais, dans son Québec natal des années 60, les études n’étant pas accessibles aux jeunes filles, elle choisit de devenir infirmière. Sa vie professionnelle ne s'arrêtera pas là, elle sera chef d'entreprise, puis, à l'orée de la retraite, auteur de romans.

Le thème central de ce livre « Sous le manteau du silence » est avant tout l'histoire d'une époque, le milieu du 20e siècle au Québec ; le tout-puissant clergé catholique maintient alors les gens dans l'ignorance dans le but d'asseoir sa domination sur les consciences. Il doit alors étouffer les erreurs de ses membres en les camouflant, en utilisant manipulation et mensonges « sous l'épais manteau du silence ». Claire Bergeron le souligne, tiré d'un événement qui s'est réellement produit en Abitibi, région aride et froide dans le Nord-Ouest québécois, au début des années 40, mais aussitôt dissimulé, j'ai souhaité que cet ouvrage, bien sûr romancé, ne soit pas qu'une simple dénonciation des abus et des secrets. Au-delà, je souhaitais briser un tabou pour que les jeunes d’aujourd’hui sachent ce qui a pu exister dans un passé pourtant proche ; une sorte d'hommage rétrospectif aux victimes oubliées, un devoir de mémoire.

Extrait - Rosalie Lambert, était à son poste de nuit depuis une bonne dizaine d'années. Elle avait quarante-sept ans ; la présence rassurante de cette femme d'expérience augmentait la confiance des plus jeunes, moins expérimentées. Même au cœur des urgences extrêmes, elle conservait sa voix calme, ses gestes précis, professionnels et immensément  humains...

L'histoire débute ainsi en 1967 : Rosalie Lambert, infirmière d'expérience au passé professionnel sans tache, est de garde à l’hôpital Saint-Coeur-de-Marie, à Saint-Anselme, au Québec. Elle retrouve dans son unité de soins intensifs Charles-Eugène Aubert, un curé charismatique qu’elle a connu quelques 25 ans plus tôt, dans une paroisse de l’Abitibi alors que, toute jeune diplômée, elle était en mission dans un dispensaire. L'Abitibi qui vit alors à l'heure des bâtisseurs est une région dynamique.

Cette « rencontre » bouleverse infiniment Rosalie qui va commettre une erreur médicamenteuse fatale au curé ; une « faute » qui va la conduire devant les tribunaux où elle devra plaider sa bonne foi et convaincre les jurés qu’elle n’est pas coupable du crime dont on l’accuse... On comprend immédiatement que « quelque chose » a dû se passer à l'époque entre les deux êtres. Première question : quel secret lie Rosalie et le curé ? Pourquoi Rosalie réagit de la sorte en le revoyant ?

Extrait - L'homme s'était retourné dans son lit et Rosalie avait immédiatement reculé vers la porte. Mais il ne s'était pas réveillé (…) Elle avait donc le loisir de l'observer sans croiser son regard. Les longues mains bleues sur le drap blanc lui faisait monter à la gorge une étrange nausée. Elle revoyait ces mains, en d'autres circonstances tellement tragiques, et se rendait compte qu'elle en avait gardé l'image indélébile au fond de sa mémoire...

La narration en « flash back » nous ramène dans le passé, en 1941, dans une époque heureuse en Abitibi, où Rosalie vit pleinement ses missions d'infirmière auprès d'une population locale qui l'apprécie pour son professionnalisme et son humanité. Le curé Aubert, nouvellement nommé, y exerce également son sacerdose... Les deux jeunes gens qui s'entendent bien connaîtront rapidement des limites relationnelles liées à des points de vue diamétralement opposés... Une confrontation larvée et insidieuse qui va déstabiliser la jeune infirmière qui, de plus, soupçonne le curé d’avoir commis des actes allant à l’encontre de son devoir. Sans aucune explication préalable, elle s'enfuira en Europe où la Seconde Guerre mondiale fait rage, abandonnant amis, famille et laissant derrière elle son grand amour Marc-Olivier.

Extrait - Dans ma tête, les morceaux du puzzle trouvaient leur place. Je connaissais maintenant le nom du père de ce bébé et je savais aussi qui était le faiseur d'ange...

L'auteure révélera peu à peu pourquoi au travers d'une véritable saga où présent et passé se nourriront l'un de l'autre ; personne n'échappe à son destin, même le plus cruel, ni aux fantômes du passé qui rôdent et érodent la mémoire. La vie de Rosalie Lambert connaîtra bien des errances et des rebondissements avant que justice ne soit rendue. A vous de les vivre à présent par la lecture de cet ouvrage attachant, tout comme l'ensemble de ses personnages...

• Bergeron C., Sous le manteau du silence, Ed. De Borée, Riom, France, avril 2013, 21.00 € ; en savoir plus sur http://clairebergeron.com/

Creative Commons License

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com

Retour au sommaire du dossier Livres de la rédaction

Publicité

Commentaires (0)