LIVRE

À lire - Zélie, femme libre

Cet article fait partie du dossier :

Livres de la rédaction

Dans son roman « Zélie, femme libre, » Amélie Moy, masseur-kinésithérapeute, dépeint le portrait d'une aide-soignante exerçant en Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Confrontée quotidiennement à un milieu maltraitant, Zélie décide de changer de vie du jour au lendemain.

liberté femme

"Ce matin, Zélie a senti que ses ailes avaient du mal à se déployer. Il y a quelque chose qui lui pèse". Pour cette aide-soignante, l'heure du choix va sonner...

Zélie a une vie bien rangée. Elle est aide-soignante, installée avec son compagnon et attend son premier enfant. Mais l'héroïne, un peu rêveuse, espère autre chose de la vie et en a assez de la maltraitance subie et de celle qui est infligée aux résidents de l'Ehpad où elle exerce. Telle est l'histoire que raconte Amélie Moy dans son roman « Zélie, femme libre ». Tantôt patient, tantôt aide-soignant ou délégué du personnel, le lecteur se plonge tour à tour dans les pensées de chaque protagoniste et découvre ainsi des situations bien souvent révoltantes.

Un hymne à la liberté

Chaque jour, Zélie fait de son mieux pour tenter d'apporter un peu de réconfort aux patients malgré le manque de personnel, de moyens et de temps. D'autant qu'un sentiment la guette, celui d'être de plus en plus emprisonnée en voulant se fondre dans le moule imposé par la société.

Ce matin, Zélie a senti que ses ailes avaient du mal à se déployer. Il y a quelque chose qui lui pèse. Elle ne sait pas quoi encore mais il y a un grain de sable, quelque chose qui coince et qui lui pèse. Elle va au travail, le coeur un peu moins ouvert. Ses gestes sont un peu mécaniques, son sourire aussi.

L'auteur Amélie Moy décrit ainsi la quête de liberté de Zélie, qui rêve de voyages et de rencontres, bref d'une vie différente. Pour ce faire, l'héroïne va faire un choix radical : tout quitter du jour au lendemain pour un « village » un peu particulier où les habitants mènent une vie simple, loin du tumulte des grandes villes. Zélie découvre alors un monde nouveau, où tout n'est pas forcément rose, mais où elle pourra mener sa grossesse à terme tranquillement… Voire peut-être plus encore.

La journée de Suzanne avait commencé sur les chapeaux de roue par une réunion avec le directeur de la clinique. « Directeur » est plus proche du titre honorifique que de la fonction réelle de cet homme. Disons qu'il est le propriétaire de l'établissement et que son objectif est d'en extraire jusqu'à la dernière goutte d'essence pour sa luxueuse voiture. Peu lui importe que les soignants soient sous pression et les patients mécontents, pour lui, c'est une entreprise comme une autre et le principal est qu'elle soit rentable.

Zélie femme libreAmélie Moy est masseur-kinésithérapeute, ce qui lui permet d'ancrer son récit dans la réalité et d'y apporter beaucoup de sensibilité. Ainsi, l'expérience d'aide-soignante de Zélie fera sans doute écho à beaucoup de professionnels, la voie qu'emprunte l'héroïne peut-être moins. Quoi qu'il en soit, cette critique romancée de la société, un brin utopique, invite le lecteur à s'interroger sur le monde dans lequel il évolue et montre que des alternatives existent pour vivre « mieux ».

Retour au sommaire du dossier Livres de la rédaction

Publicité

Commentaires (0)

EM