LIVRE

A lire – Chroniques d'une jeune maman débordée

par .

Cet article fait partie du dossier :

Livres de la rédaction

    Précédent Suivant

Anne-Cécile George, infirmière puéricultrice de formation, livre dans son ouvrage ses «  Chroniques d'une jeune maman débordée », un livre teinté d'humour dont les histoires paraissent parfois bien familières...

maman débordée qui fait plusieurs choses en même temps

Anne-Cécile raconte son quotidien de maman débordée

Dans son livre « Chroniques d'une jeune maman débordée », Anne-Cécile George, directrice d'une crèche en banlieue parisienne et infirmière puéricultrice de formation, raconte son quotidien et ses (més)aventures. Tout au long de son ouvrage, l'auteure nous plonge dans son intimité, évoque son enfance, son adolescence, les choix qui l'ont conduite à devenir infirmière, puis puéricultrice. Malgré le décès par pendaison d'une de ses amies qui ne supportait pas la pression, et des stages difficiles, Anne-Cécile ne perd pas son objectif de vue : devenir infirmière. L'école d'infirmière, ou « l'école de la vie », comme elle la désigne, lui permet de prendre du recul tout en gardant son empathie. De regarder autrement les gens, deviner leur histoire. Elle finit par obtenir son diplôme... et l'indépendance qui va de pair avec l'entrée dans la vie active. Sur son parcours, elle n'en dira pas plus. Anne-Cécile préfère en effet se concentrer sur sa vie de maman, une expérience qui n'en est pas moins enrichissante.

Humour et autodérision pour des situations du quotidien

Chroniques d'une maman débordéeAvec humour et autodérision, Anne-Cécile aborde un passage obligé dans toute grossesse : le suivi, qu'elle compare à un « contrôle technique » déshumanisé... Ainsi, elle raconte : maman-stressée est souvent restée sur sa faim en sortant d’une consultation gynécologique. Un « Bonjour madame », suivi d’un « Déshabillez-vous », puis d’un petit doigt bien placé, lui paraissent un peu faibles, humainement parlant. Heureusement pour elle, dans la plupart des cas, ce chaleureux examen se conclut par un « Tout va bien Madame ». Enfin, un tiroir-caisse s’enclenche pour la délester de 70 euros. La secrétaire fidélise ensuite la patientèle en donnant un rendez-vous pour le mois suivant. Une entreprise bien rodée. Certes. Mais qui ne répond en rien à ses interrogations de future maman.

En tant que maman, l'auteure va bien entendu vivre des moments privilégiés avec ces deux enfants, comme les escapades au parc d'attractions, mais aussi des moments redoutés de tous, notamment les courses au centre commercial, le paradoxe du bain, les joies de la poussée dentaire, le fait de passer un coup de téléphone alors que les enfants sont dans les parages ou encore l'apprentissage de la propreté. Anne-Cécile avoue d'ailleurs que maman-stressée a beau être puéricultrice, elle découvre, comme toutes les mamans l’apprentissage de la propreté. Car oui c’est un apprentissage ! Parfois long, parfois douloureux… Enfin, … vous aurez toujours une maman (voire deux… voire dix) qui vous dira « oh moi le mien, il a été propre du jour au lendemain, de jour comme de nuit ! » Ce qui peut créer en première intention un sentiment de découragement. Maman-stressée aurait préféré entendre « on en chie ! » « C’est relou », « au secours ». Maman-stressée, elle, en aura bavé des ronds de chapeau ! Elle a bien appris à l’école de puéricultrice, qu’il ne fallait surtout pas brusquer l’enfant, qu’il fallait attendre qu’il soit prêt et que cela vienne de lui-même, oui tout ça ! En pratique, si elle avait laissé libre choix à Miss-chipie pour décider si oui ou non elle garderait sa couche, elle s’en serait séparée vers six ans, approximativement. C’est tellement bien la couche, quand on joue on peut se pisser dessus sans avoir à interrompre son activité principale, pareil quand on regarde la téloche, et enfin pas besoin de s’essuyer : ma mère le fait très bien pour moi.

Bref, être maman n'est pas toujours évident, et Anne-Cécile cherche, au travers de son ouvrage, à décomplexer, faire sourire, et surtout rassurer ! Elle prouve qu'aucune situation n'est insurmontable, et qu'à force de pratique, être maman devient vite un jeu d'enfant...

Anne-Cécile Georges, auteur Edilivre, interviewée sur Canal Coquelicot (9'29)

• GEORGES A.-C., « Chroniques d'une jeune maman débordée », Édilivre, janvier 2014, 17€.

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE  Journaliste Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com

Retour au sommaire du dossier Livres de la rédaction

Publicité

Commentaires (0)