LIVRE

IPA : une nouvelle voie professionnelle méritait bien un Guide !

par .

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

La pratique avancée infirmière est aujourd'hui une réalité en France et cette nouvelle voie professionnelle ne cesse d'avancer dans le même temps. Cela méritait bien un ouvrage qui permet de balayer précisément le sujet, de la formation aux champs de compétences et responsabilités associées, en passant par la législation et les retours d'expériences des pionniers... En cette rentrée 2019, à l'heure où les premier(e)s IPA sortent de formation, c'est une figure emblématique de la pratique avancée infirmière, Florence Ambrosino*, qui publie aux éditions Vuibert un "Guide" pour appréhender au mieux cette spécialité et s'y engager - ou pas - en toute conscience !

Florence Ambrosino

Florence Ambrosino nous l'explique : "il me paraissait nécessaire de garder une trace, une mémoire de la construction de cette nouvelle voie professionnelle. En effet, dans quelques années, quand l'IPA fera complètement partie du paysage, plus personne ne saura comment ceci est arrivé".

Quand les textes réglementaires concernant l'exercice infirmier en pratique avancée sont sortis en juillet 2018 avec la proposition de VES (Validation des Etudes Supérieures pour les personnes déjà titulaires d'un master en sciences infirmières, préfigurateur de la pratique avancée), je me suis beaucoup questionnée. Cela nécessitait pour moi de refaire une année quasi complète de formation avec quatre mois de stage. Si je ne le conteste absolument pas en terme de nécessité d'apprentissage, les coûts pédagogiques financiers associés étaient également non négligeables. Alors que je m'impliquais depuis 2011 dans la promotion de ce nouveau rôle, titulaire d'un master en sciences cliniques infirmières en 2013, (Coordination des parcours complexes) avais-je réellement besoin d'un diplôme d'Etat IPA (DEIPA) pour construire mon chemin professionnel ?, voici ce que Florence Ambrosino nous confie.

Je me suis nourrie de diverses expériences, d'experts comme de novices, pour me forger mon idée, ma vision de ce que pourrait être la pratique avancée...

Ecrire un livre... garder une trace de la génèse...

Florence poursuit et argumente sur comment est née l'idée d'écrire un livre sur le sujet... Soyons sincère, je me suis énormément investie depuis 2011 pour promouvoir et porter la "parole" de la pratique avancée infirmière un peu partout en France et même à l'étranger. Alors que j'avais la possibilité d'intégrer l'Université Marseille ou Paris, il y a tout juste un an, pour valider mon DEIPA, j'ai décidé de ne pas poursuivre mais plutôt d'écrire un livre pour coucher sur le papier toute l'expérience accumulée au sujet de la génèse de cette nouvelle voie professionnelle donnée aux infirmier(e)s. L'idée était de proposer un lieu, un réceptacle, où chacun pourrait trouver quasiment toutes les informations utiles sur le sujet, bien que ce guide ne puisse être totalement exhaustif puisque la pratique avancée ne cesse d'avancer elle-même. Il me paraissait nécessaire de garder une trace, une mémoire de sa construction. En effet, dans quelques années, quand l'IPA fera complètement partie du paysage, plus personne ne saura comment ceci est arrivé. Je n'ai d'ailleurs pas l'intention de suivre le sujet pendant des années car maintenant je défends mes propres projets professionnels. Les nouveaux diplômés prendront alors le relais, ce qui est tout à fait normal.

Mon objectif était de jeter une petite poignée de sable dans les rouages pour faire réfléchir "autrement".

Légitime ? La question...

Cette question, bien évidemment, Florence se l'est posée... Ma légitimité sans être diplômée... évidemment je me suis questionnée. Une des personnes qui a guidé mes réflexions est Damien Contandriopoulos qui travaille depuis des années sur l'implantation des infirmier(e)s en pratique avancée de première ligne au Québec et qui n'est pas IPA, ni même infirmier ! Personne ne lui conteste sa légitimité. De plus, être à l'extérieur "du bocal" permet une objectivité et une vue d'ensemble peut-être différente... Dans tous les cas, j'appréhende beaucoup mieux la situation depuis que je m'en suis extraite, ce qui est un peu normal. Qui songerait à reprocher à un professeur émérite sur la maladie d'Alzheimer de ne pas en être lui-même atteint ? Pour provoquer un peu, un expert des serial killer n'a probablement jamais tué personne de sa vie...

Etre externe au sujet peut apporter une objectivité et un point de vue différent. Cette notion de "concept du bocal" m'interpelle. En effet, quand on est dans le bocal, on se retrouve limité dans sa vision par les parois ; quand on est à l'extérieur, on dispose d'une vision plus élargie...

Le message à retenir...

J'espère que ce livre aidera celles et ceux qui sont déjà engagés dans ce cursus et ceux qui ont un projet en la matière. Il sera utile, je l'espère aussi, aux institutions, aux managers, aux politiques, car leur soutien est primordial. Mon objectif était de jeter une petite poignée de sable dans les rouages pour faire réfléchir "autrement". Il est temps de changer de paradigme et certains l'ont compris depuis longtemps. Mais les choses sont longues à mettre en place. Message à tous les (futurs) IPA: soyez disruptifs, ne vous mettez pas de barrières, osez !

Ce livre est dédié à toutes mes compagnes - et compagnons - de route depuis plus de 7 ans... 7 ans, l'âge de raison dit-on...

*Infirmière diplômée d'Etat, titulaire d'un master en sciences cliniques infirmières depuis 2013, Florence Ambrosino s'est impliquée durant de nombreuses années auprès de l'association nationale des infirmiers et étudiants (ANFIIDE) et a animé le comité de pilotage du GIC RéPASI (le réseau de la pratique avancée). Elle a représenté la France lors de séminaires internationaux sur la pratique avancée, auprès du SIDIIEF ou du CII. Elle anime également des formations sur la partqie avancée à destination des personnels hospitaliers ou libéraux.

Le guide de référence pour devenir infirmier(e) en pratique avancée

guide IPALa pratique avancée infirmière est aujourd'hui une réalité en France. Le dernier décret paru le 13 août 2019 donne des contours clairs au nouveau métier d'Infirmier(e) en Pratique Avancée (IPA). Désormais, des infirmiers en pratique avancée formés à un niveau master peuvent assurer le suivi de patients atteints de pathologies chroniques, de cancers ou d’insuffisance rénale, de pathologie psychiatriques, et ce, en collaboration avec le médecin. Les IPADE seront en mesure de renouveler les traitements et de prescrire certains examens de surveillance. Leur rôle portera également sur la fluidité des parcours de patients et l’introduction d’innovations dans les pratiques infirmières.

Selon Nadia Péoc'h, Ph. D, directrice des soins, PREFMS, CHU de Toulouse, l'auteure nous propose un ouvrage sociologique, politique et culturel pour donner à comprendre les enjeux et les perspectives de la reconnaissance de la pratique avancée en France. (...) Un travail remarquable et si important qui permet au lecteur d'envisager le champ des possibles, dans "un pouvoir commencer" qui donne à voir le chemin parcouru et celui qui reste à venir.

Ce guide pratique recense les principales réponses aux questionnements des futurs infirmiers en pratique avancée : ce qu’est la pratique avancée, comment et où se former, les prérogatives d’un IPADE, les compétences requises, les actes dérogatoires, etc. Assorti de témoignages et de retours d'expériences des premiers masterisés, il sera une aide pour tous ceux qui souhaitent explorer cette nouvelle opportunité offerte aux infirmiers ayant minimum 3 ans d'expérience.

Le guide de l'infirmier(ère) en pratique avancée, Florence Ambrosino, Editions Vuibert, octobre 2019, 172 p. , 19 €.




Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Compétences infirmières

Publicité

Commentaires (0)