LIVRE

A lire - Infirmières, leur métier les inspire

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Ecrire… Ecrire pour raconter, pour témoigner. Poser des mots sur des expériences multiples qui se rapportent à son métier. S'ouvrir aux autres, à ses pairs, pour partager ce qui fait sens, ce qui s'inscrit dans une dimension universelle qui parle à tous. Deux infirmières, très inspirées, s'y prêtent avec bonheur. Au fil de leur narration, c'est la puissante substance de leur métier qui s'exprime. N'hésitez pas à partager !

Infirmière

Livre - Infirmière - Christie WatsonQuand son père décède d’un cancer, Christie Watson, infirmière anglaise à l’hôpital depuis 20 ans, passe de l’autre côté du soin. Lorsque le médecin quitte la pièce, une infirmière reste à leurs côtés et sa présence leur montre l’essentiel, ce qui demeure quand tout s’éteint : la dignité, l’amour, l’ apaisement. Faire à son tour l’expérience du rôle extraordinaire que jouent les infirmières aux heures les plus difficiles a bouleversé la perception qu’elle avait de son propre métier.

Il est dangereux de donner autant de sa personne. Au-delà d'une certaine dose, le chagrin nous abîme. Il y a trop peu de supervision clinique des émotions que portent les infirmières. On n'étudie pas assez ce qu'elles voient ou font pour comprendre de quelle façon selon affecte leur propre vie.

Dans ce récit de 20 ans passés à prendre soin, elle raconte les hauts, les bas, les bizutages, les nuits en service de réanimation, les patients du service psychiatrique et les parents d’enfants mourants. C’est le petit monde de l’hôpital qui prend vie, avec des instants terribles mais aussi ses moments de grâce : la naissance d’un grand prématuré, une double transplantation cœur-poumons, l’expérience bouleversante de tenir la main de celui qui vit ses dernières heures.

Je prodigue les soins physiques à Tommy, mais c'est surtout son esprit qui a besoin qu'on le soigne. En dépit des ces tâches physiques en apparence, mon rôle est avant tout d'ordre psychologique. La mission la plus utile de toutes, c'est ce lien de confiance que je tisse avec lui, qui a également des vertus thérapeutiques. Et l'écoute, l'écoute véritable.

Du rire aux larmes, sans rien cacher des difficultés matérielles ni des rapports de force entre les soignants, Christie Watson nous immerge dans le quotidien d’un métier difficile et qui nous concerne tous. Car s’il est une chose que ce récit nous enseigne, c’est que nous aurons tous un jour besoin d’être soignés, et serons tous amenés à prendre soin d’un autre.

Traduit dans plus de 15 langues, ce livre-événement sera adapté en série pour la télévision britannique.

 L'auteur donne voix à une profession protéiforme et partage ce que le contact avec les plus fragiles lui a appris : tous, nous aurons besoin de soins, et tous, nous serons amenés à prendre soin de l'autre. Nous pouvons tous apprendre le langage de la bonté.

Infirmière, le métier qui a bouleversé ma vie (et sans doute la vôtre), Christie Watson, éditions Flammarion, octobre 2018, 19,90 €.

L'âge fragile

Livre - L'âge fragile - Valérie MollièreValérie Mollière est infirmière coordinatrice en EPHAD. A travers des anecdotes et une galerie de personnages bien réels, elle nous raconte avec beaucoup d'humanité, de douceur et d'humour, le quotidien de son travail en maison de retraite, ses rencontres avec les patients, leurs histoires, leurs doutes, mais aussi leurs joies. Bien sût, il est aussi question de dépendance, de souffrance, voire même de désir de mourir, mais l'auteur nous invite également à porter un regard bienveillant sur ces lieux.

J’ai exploré ce continent qu’est la vieillesse et, dans cet entre-deux, entre peine et plénitude, mon coeur de soignante s’est frayé un passage. Nos anciens m'ont offert des dons inestimables. Je me suis imprégnée de leur savoir et de leur philosophie. Certains m'ont apaisée, guidée, d'autres m'ont éclairée dans mes moments de doute et je leur suis reconnaissante de m'avoir tant donné

Fernand, incorrigible optimiste, Irène et Jean, ces amoureux que le goût des livres à rapprochés, Monique qui, à 87 ans, raconte son amour de jeunesse disparu, Marguerite qui témoigne des ses troubles de la mémoire ou Wassim qui partage sa bonne humeur. On va aussi à la rencontre du personnel, Sophie, Audrey ou Julie, des professionnels de santé qui aiment leur métier, malgré les difficultés, prennent soins des patients, avec constance et fidélité et les accompagnent, jour après jour.

 Longtemps j'ai été marquée par le spectacle de ces hommes et de ces femmes installés dans une pièce, le long des murs, les yeux hagards, désoeuvrés, comme si la vie, la vraie, s'en était échappée. Leur quotidien semblait morne, déshabité, comme  désheuré. Chaque jour, ils tentaient de vivre – ou devrais-je dire survivre - sans obtenir justification de ce qu'ils subissaient, sans que l'on tienne compte de leur personnalité, de ce qu'ils ressentaient et désiraient.

 Une plongée sensible au sein d'un établissement pour personnes âgées dépendantes où tout est dévoilé, sans complaisance ni faux-semblants, avec pudeur et lucidité.

Ecouter Valérie Mollière nous parler de son ouvrage

L'âge fragile, Valérie Mollière, récit, éditions HD ateliers henry dougier, octobre 2018, 14 €.

Creative Commons License

Rédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Compétences infirmières

Commentaires (0)