LIVRE

À lire – Tranches de vie en psychiatrie

par .

Cet article fait partie du dossier :

Livres de la rédaction

Dominique Sanlaville a été infirmier en psychiatrie pendant presque quarante ans. Dans son ouvrage « Tranches de vie en psychiatrie », il livre des histoires qui l'ont profondément marqué, mais aussi ses réflexions sur le milieu psychiatrique.

livre couverture écriture

Dominique Sanlaville livre ses "Tranches de vie en psychiatrie" dans son ouvrage.

Durant près de quarante ans, Dominique Sanlaville a exercé en tant qu'infirmier en psychiatrie. De ses années d'exercice, Dominique en a tiré un ouvrage intitulé « Tranches de vie en psychiatrie ». Au travers de 28 histoires, l'infirmier, aujourd'hui en fin de carrière, décrit les situations et pathologies qu'il a rencontrées, mais pas que.

Dans la peau d'un infirmier en psychiatrie

Dominique a commencé à travailler en tant qu'infirmier psychiatrique en 1977 alors qu'il était âgé de 19 ans dans un hôpital qui souhaitait en finir avec l'enfermement et ainsi permettre aux patients de retrouver une vie sociale. Mais à l'époque, il était malheureusement difficile d'envisager les choses autrement avec des patients chronicisés par des années de psychiatrie derrière eux… Au fil des pages, Dominique raconte son vécu, mais aussi celui de ses patients et de ses collègues, le tout sans langue de bois et avec justesse.

Dominique Sanlaville aborde notamment la problématique des thérapies controversées suivies par les patients (sismothérapie, packing…), leurs bienfaits comme leurs effets délétères, et livre ses réflexions sur les traitements médicamenteux. Il déplore notamment que le médicament est roi et devient la seule réponse que l’on apporte à la souffrance psychique. La clinique est oubliée au profit de gestes techniques bien rentables. L’histoire du patient et comment la maladie a pu s’y inscrire, n’intéressent personne. Parce que les malades défilent bien trop vite pour que l’on puisse avoir le temps de les connaître et de s’intéresser à leur passé. Pour ses patients, Dominique préfère privilégier la parole et la dimension relationnelle. Malheureusement, sur le terrain, comme il le constate de plus en plus souvent, la maladie mentale n'est plus écoutée, elle est « traitée » médicalement, biologiquement. Les nombreuses démarches administratives auxquelles doivent se soumettre les infirmiers obligent également les soignants à délaisser les aspects psychologiques. Il est donc urgent de soigner la psychiatrie en remettant l'humain au centre...

Extraits choisis

Qu’est-ce qui avait marché finalement ? L’électrochoc ? Oui, mais le courant était surtout passé dans la tête des soignants qui s’étaient enfin mobilisés pour aller chercher Manuel au fond de sa mélancolie stuporeuse et lui redonner l’envie de vivre. La volonté de soigner d’une équipe est souvent bien plus efficace que tous les médicaments et tous les électrochocs réunis.

En service, Marc a immédiatement voulu donner une bonne image de lui. Il se présentait bien, s’habillait avec de beaux costumes qui lui donnaient l’air d’un adolescent qui a trop vite grandit. Il cherchait à paraître adulte et sûr de lui. Il parla de son métier et nous assura que si on avait besoin, il pouvait réparer nos voitures. Il était en permanence près de nous, et recherchait notre contact. Il se précipitait pour mettre la table, pour rendre service. Il donnait bien le change, paraissait très adapté. On pouvait s’y laisser prendre…

SANLAVILLE D., Tranches de vie en psychiatrie, Edilivre, juillet 2016, 216p., 17,50€ (1,99€ en format numérique)

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE Journaliste Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com @ATrentesse

Retour au sommaire du dossier Livres de la rédaction

Publicité

Commentaires (0)