LIVRE

Pour Rose Magazine ce qui compte c'est la vie et rien d'autre !

par .

Cet article fait partie du dossier :

Livres de la rédaction

Chaque nouvelle parution de Rose Magazine apporte son lot de fraîcheur et de perspectives innovantes alors même qu'il s'agit de parler de cancer. Le cancer et la cause des personnes qui le vivent ou l'ont vécu au quotidien sont l'élément central de ce magazine pas tout à fait comme les autres qui, au fil des saisons, poursuit son aventure, tisse sa toile, positionné comme une ressource oh combien bienveillante à présent indispensable dans l'univers souvent impitoyable de la maladie.

Rose Magazine numéro 12

Numéro 12 de Rose Magazine - Le ton moderne et bienveillant donne au sujet cancer des espoirs et des couleurs qui, si parfois noires, se teintent de rose comme une belle couleur de printemps.

L'engagement de Rose Magazine en pleine actualité présidentielle est rappelé une fois encore en édito par Céline lis-Raoux, directrice de Rose-Association : Dans ce magazine, nous donnons la parole à ceux qui, après un cancer, se sont ouverts aux autres et engagés pour les plus démunis, à ceux qui militent pour le bien-être des patients ou l'hôpital de Rouen qui ouvre une crèche pour aider les mamans malades, à ceux qui, comme notre association Rose, se battent pour le droit des patients à être informés, à emprunter de l'argent, à ceux qui, comme Cindy, la radieuse femme de notre couverture, décident qu'après l'épreuve, leur vie va connaître un nouveau printemps. Le ton est donné pour ce douzième numéro Printemps/Eté 2017 qui titre comme une espérance de renouveau : Après le cancer… retrouver sa nature.

La maladie remet les choses à leur juste place. Ce qui compte, c'est la vie – et rien d'autre

En page 38, un article intitulé Le cancer rend-il altruiste ? où comment Alix, Thérèse et Stéphanie ont décidé après ou pendant leur cancer, de s'engager bénévolement auprès des plus démunis. Elles y ont trouvé une énergie qui les a aidées à passer le cap de la maladie. Je me suis dit que j'allais devoir me nourrir de quelque chose pour ne pas céder à l'angoisse, dit Alix. Quand à Diane, elle souligne que l'investissement bénévole n'est pas l'issue salvatrice pour tous, c'est un choix très personnel.

En page 50, Mon animal, mon aidant: des femmes racontent comment dans les moments de souffrance, d'angoisse et de solitude, l'animal est vraiment une compagnie. Isabelle racontait à Punchy, un jeune jack russel des trucs qu'elle ne disait à personne, Céline s'est fait tatouer le nom de son chien – Lucky – comme un talisman, Dina aime encore plus fort qu'avant son chat Lulu. Quant à Elodie, son cheval a été pour elle sa plus grande force.

Rose Magazine, positionné comme une ressource oh combien « bienveillante » à présent indispensable dans l'univers souvent impitoyable de la maladie.

  • Rose Magazine numéro 12
  • Rose Magazine numéro 12

Céline et son chien Lucky – Consultation à l'hôpital Delafontaine à Saint-Denis

En page 58, changement d'atmosphère, un dossier très complet intitulé Chronique de morts annoncées revient sur l'affaire du Docétaxel, une molécule de la famille des taxanes mise sur le marché en 1995 pour traiter les cancers métastasiques. En effet, depusi 2010, de nombreux signaux avaient averti de la toxicité croissante de cette chimiothérapie, mais les autorités sanitaires n'ont réagi qu'au moment où cette toxicité était hors de contrôle. Ce gros dossier traité par la rédaction de Rose Magazine rappelle un précepte que nul ne saurait oublier et notamment pas les gestionnaires de la santé et autres décideurs d'agences d'état : D'abord, ne pas nuire.

En page 68, un reportage à l'hôpital Delafontaine, à Saint-Denis, montre qu'offrir un soin de qualité proche de leur domicile à des patientes globalement plus précaires et en moins bonne santé, le tout dans un temps performant est devenu possible grâce à la pugnacité du Dr Ghada Hatem, gynécologue qui a créé pour ce faire un partenariat avec l'institut Curie en 2013.

En page 81, une très jolie initiative est mise en perspective : celle que l'institut de cancérologie de Marne-la-Vallée a souhaité pour humaniser ses salles d'attente : poétiser par le dessin, la fresque, les murs. L'artiste Camille Rousseau a crayonné pendant trois mois sur les murs… Cela touche les patientes qui comme Nicole le souligne la fresque réchauffe l'atmosphère. Le blanc des hôpitaux, c'est froid comme la mort... La philosophe Cynthia Fleury rajoute qu'il faut trouver la meilleure façon d'intégrer la maladie dans la vie, faire en sorte qu'elle n'engendre pas de double peine. Une idée qui a pris corps.

Autre article qui donne du baume au coeur, le portrait en page 94 de Cyndy Montier, la jeune femme qui pose en couverture et qui, après son combat contre le cancer, découvre sa véritable nature ; une douce renaissance faite de couleurs. Elle illustre donc le sujet mode de ce numéro. Après la maladie, deux options s'offraient à moi. Continuer à vivre aveuglément ma vie et ignorer l'alerte comme je l'ai toujours fait, ou ouvrir les yeux, sortir de ma torpeur et me prendre en main. J'ai choisi la deuxième option. Cindy suit aujourd'hui une formation de naturopathe et aimerait créer une véritable maison de la naturopathie. Comme le suggère l'article, on peut avoir plusieurs printemps.

Face au cancer, pas de recette. Chacun s'en sort avec ses propres armes...

  • Rose Magazine numéro 12
  • Rose Magazine numéro 12

Des salles d'attente humanisées… Des ex-patientes qui osent la couleur...

Voilà en quelques exemples – et il y a bien d'autres choses encore beauté, voyage, astuces, voyages… - ce qui fait la singularité de Rose Magazine. La ligne éditoriale n'ignore aucun tabou, la parole des patientes est valorisée, encouragée, les sujets mixent légéreté et gravité dans un équilibre parfait. Le ton moderne et bienveillant donne au sujet cancer des espoirs et des couleurs qui, si parfois noires, se teintent de rose comme une belle couleur de printemps.

Rose Magazine en pratique

Edité à 200 000 exemplaires, Rose Magazine est gratuitement disponible dans 1 150 services de cancérologie des hôpitaux publics, dans les 20 centres de lutte contre le cancer et dans les relais H hospitaliers en France. Il est disponible également dans les territoires d'outremer grâce au soutien de la Fédération Hospitalière de France.

Retrouvez tous les articles de Rose Magazine
Creative Commons License

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Livres de la rédaction

Publicité

Commentaires (0)

EM