LEGISLATION

Conduite à tenir devant un cas de gale

Cet article fait partie du dossier :

Hygiène hospitalière

    Précédent Suivant

Avis du Conseil supérieur d'hygiène publique de France, section des maladies transmissibles, relatif à la conduite à tenir devant un cas de gale (séance du 27 juin 2003)

Considérant qu'en matière de santé publique :

  • La maladie touche les individus de tous âges et tous milieux sociaux ;
  • La gale est une maladie pouvant être responsable d'épidémie dans les collectivités1 ;
  • La gale est une maladie très contagieuse due à un parasite, Sarcoptes scabiei hominis ;
  • La femelle fécondée colonise les couches superficielles de l'épiderme, pond 3 à 5 œufs par jour pendant 2 mois, chaque œuf donne une larve qui devient adulte en 2 à 3 semaines ;
  • La charge parasitaire peut atteindre quelques dizaines de parasites dans la gale commune et plusieurs milliers dans les gales profuses ;
  • Le parasite survit, hors de son hôte humain, pendant plusieurs jours jusqu'à une semaine ;
  • La dissémination du parasite est favorisée par la vie en collectivité et le non-respect des règles d'hygiène ;
  • Le facteur de risque de transmission est la cohabitation d'un grand nombre de personnes dans un espace restreint ;
  • La contamination est avant tout interhumaine, par contact cutané direct d'un sujet parasité à un autre sujet, particulièrement à l'occasion d'une relation sexuelle ;
  • Dans les gales profuses, la transmission indirecte est possible par contact avec des vêtements, literie, serviettes, fauteuils... parasités ;
  • L'immunodépression locale et/ou générale (corticothérapie, infection par le VIH...) constitue un facteur favorisant de gales profuses.

Considérant qu'en matière de diagnostic6La gale présente 2 formes cliniques : la gale commune ; les gales profuses, les plus contagieuses (gale hyperkératosique et gale disséminée inflammatoire) ; La gale se manifeste par un prurit à recrudescence nocturne quasi-constant et le plus souvent par des lésions non spécifiques : lésions eczématiformes et de grattage, impétigo ; La notion de contage et de prurit dans l'entourage est un élément très évocateur du diagnostic ; Le...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)