BLOG

Coup de gueule - Un monde meilleur sans ONI ?

Cet article fait partie du dossier :

Blogs infirmiers

    Précédent Suivant

L'ordre infirmier n'a pas fini de faire parler de lui. Clématite, blogueuse et infirmière libérale, de sa plume très aiguisée, répond à ceux que l'ONI dérange et qui souhaitent sa suppression...

Le monde serait-il meilleur sans ordre infirmier ? Pas si sûr...

Les "pour", les "contre", les "pas pour, mais pas contre", les "pas tout à fait contre mais pas pour autant pour", les "faut voir" et les "circulez y a rien à voir", les souples, les rigides et les résilients... bref, on aura compris que cet acronyme (ONI) honni dérange la foule infirmière.

Au vu de la pauvreté des arguments glanés ça et là sur le woueb par les "zanti", je me questionne. Ont-ils vraiment compris de quoi on parle ? Car à chaque essai d'argumentation, même maladroit, en faveur d'un maintien ordinal, c'est un torrent de quasi insultes qui fuse et embourbe les propos. Toujours les mêmes arguments éculés s'adressent à l'encontre des représentants ONI...

Allez travailler. Pourquoi ? Ils font quoi là ? Le mot "travailler" est donc uniquement réservé à ceux qui mettent les mains dans la ... dans la quoi d'ailleurs? Quelle est la réelle définition du mot travail ? Tiré du Larousse : Activité de l'homme appliquée à la production, à la création, à l'entretien de quelque chose : Travail manuel, intellectuel. Mais peut-être le Larousse est-il aussi un vendu à la solde de l'ordre ???

Donc cette injonction ne tient déjà pas la route, ces gens travaillent mais différemment, tout comme les représentants syndicaux, dont je ne suis pas bien sûre qu'ils passent l'essentiel de leur temps à changer des perfusions (j'aurais pu dire des couches..).

On n'a pas à payer pour travailler. Je trouve que ça revient assez souvent aussi. En effet, ils ont raison, et pourtant... On paye son essence, ou son métro (à moitié pour les salariés), on paye sa bouffe, on paye une assurance complémentaire, ou professionnelle (pour les libéraux), on paye une taxe professionnelle, l'archétype de l’impôt sur le travail, et j'en passe... Et accessoirement, on paye des IMPÔTS sur le revenu, qui sont donc directement liés au travail. Alors SVP messieurs les antitous, si vous faites supprimer l'ONI, faites aussi sauter les impôts!

Payer 75€ le caducée, c'est cher. Alors oui, 100% d'accord ! D'autant qu'avec un logiciel de traitement d'image, on peut s'en créer un tout seul et personnalisé, alors le serpent ONIEN on s'en tape. Seulement Mesdames les IDEL, lorsque que votre associée pas très charitable vous embarquera la moitié de votre patientèle, après vous avoir dégommée auprès des toubibs et patients du coin (cas réel!), auprès de qui irez-vous couiner ? Macha Méryl ? SOS amitié ? Brigitte Lahaye ? (ben oui, peut-être que des envies de pratiques pas très honorables vous viendront à l'esprit et justifieront l'avis d'une experte comme elle).. Auprès des gendarmes ? J'en doute (nom du père, nom de la mère, papiers d'identité...). L'Agence Régionale de Santé (ARS) ? Franchement, vous avez déjà mis les pieds dans une ARS ? Essayez, vous verrez. Votre syndicat ? Pourquoi pas, mais son action sera limitée et en aucun cas sur un plan législatif.

Ça sert à rien. Bien sûr, c'est comme les assurances auto ou habitation, tant qu'il ne se passe rien, on raque pour des nèfles. Mais le jour où la cata s'abat. Là on pleure et on cherche qui va nous aider. Si un jour vous vous faites tabasser lors de votre tournée (et ça arrive!) qui va vous aider? Qui va gérer les papiers, démarches administratives ou autres soutiens ? Qui va contacter les observatoires de la violence ? Porter plainte pour vous ? Et là aussi des témoignages poignants sont disponibles.

La qualité de soins : les IDE n'ont pas besoin de l'ordre pour ça. Certes, certes. L'ONI ne va pas venir "espincher" (terme marseillais = surveiller) chaque acte, mais il va pouvoir diffuser des recommandations de bonnes pratiques, contrôler des diplômes qui seraient douteux, se porter partie civile si faux et usage de faux (encore un très récemment), contrôler la validité et niveau de langue des IDE étrangers qui viennent exercer en France. Pensez-vous sincèrement qu'un directeur d’hôpital fait ceci? Non, bien sûr, au pire il vire l'imposteur et basta. Ce dernier fera deux retouches de diplôme et CV et ira sévir ailleurs.

Les syndicats sont là. J'ai envie de dire "joker" ! Car moins de 10% de syndiqués, avec des missions bien différentes, des corporatismes et orientations politiques marquées, et c'est là leur rôle! Par contre, ils sont parmi les plus virulents anti ordre.. À qui profite le crime ? Peur d'être dépossédés d'un pouvoir ou d'une cotisation ? Je ne sais pas.

Il a débuté avec des dépenses pharaoniques. Oui, c'est entièrement vrai. Et d'ailleurs cette équipe n'est plus et les bureaux en question non plus. Donc, la preuve est bien que la leçon a porté. Et puis il me semble que parmi nos chers gouvernants (ou députés ou autres) nous n'avons pas que des oies blanches??? Entre les ministres responsables mais pas coupables, les "émus" par les [très] jeunes garçons ou les femmes de chambres, les piqueurs dans la caisse et les phobiaques administratifs... Et pourtant, je crois que certains sont toujours en poste, écoutés et suivis non ? Alors, y aurait-il deux poids et deux mesures ? Nous acceptons les exactions de tous ordres (pardonnez le jeu de mot) d'un coté et pas un remaniement de l'autre? Soyons sérieux deux minutes!! Des exemples il y en aurait plein d'autres mais vous allez vous endormir et moi je vais me faire une entorse des doigts.

Alors, pour résumer, si notre profession n’est pas assez mature pour s'organiser sous une instance de régulation et de recensement pilotée par ses pairs, si elle en est encore au stade du bac à sable, à venir sans cesse pleurnicher sur son sort sans jamais oser se positionner, si elle en est à exhorter des ratatouilles et autres Nicolas à se manifester contre l'ordre, alors en effet pas besoin d'ordre. Conservez cette entropie1 qui vous caractérise. Restez cornettées, sous gouvernance médicale, dociles et serviles, comme de bonnes exécutantes et laissez les autres professions vous tondre la laine sur le dos en décidant à votre place de ce qui est bon pour vous. Quant à moi, laissez moi ma liberté de panser et de rêver à un monde meilleur pour les infirmier(e)s de France. !!

ONIriquement vôtre

Note

  1.  Entropie : mesure du degré de désordre d'un système

http://linfirmiere-libre-rale.eklablog.net/

Retour au sommaire du dossier Blogs infirmiers

trouvez votre poste en quelques clics

Publicité

Commentaires (41)

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

492 commentaires

#41

Te fatigue pas.

Pas de problème, on ne m'a pas cassé mon jouet, je n'ai donc pas à tenter de le réparer.

quichou13

Avatar de l'utilisateur

72 commentaires

#40

prêcher dans le desert....

Tu te sens pas un peu seul là , Eusèbe? ;-)
En tous cas belle démonstration du procès d'intention type (rapport a la présumée inscription auprès du CII)

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

492 commentaires

#39

Amendement.

L'amendement déposé et voté le 9 avril dernier et mettant fin à l'existence de l'ordre infirmier a suivi un travail parlementaire long et sérieux destiné à avoir une idée objective de cette organisation. Tous les acteurs concernés par ce sujet ont été auditionnés, qu'ils fussent partisans ou opposants à cet structure.
Le vote a eu lieu et la décision a été prise, en dépit des gros yeux de la ministre qui n'est pas à un volte-face près.
Les pro-ordres ont donc eu la possibilité de donner leurs arguments, ce qui n'a pas suffi, à priori à convaincre les représentants du peuple.
On peut comprendre l'amertume de celles et ceux qui ont cru en cet ordre fédérateur et, parait-il, indispensable à la profession : ce n'est pas l'avis de la majorité de celle-ci, et cette suppression est dans l'ordre des choses (sans jeu de mot).
Alors ces réflexions offusquées sur des futilités semblent masquer un grand désarroi, qui peut être compris par les opposants qui ont éprouvé les mêmes émotions à l'avènement de l'ordre infirmier.

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

492 commentaires

#38

Moralité.

Le président Borniche, dans son allocution télévisée sur LCI a dit que son ordre était là pour contrôler la moralité des infirmiers.
Qu'entend-il par ce terme de moralité ?
Serait-ce plus moral d'apeurer les français en les "informant" que sans ordre infirmier, il seraient mis en insécurité par des infirmiers dangereux car non "contrôlés" par une instance supérieure, que de dire qu'une partie de l'argent ordinal serait versée à des organisations infirmières internationales ?
En quoi un adhérent à l'ordre aurait une meilleure moralité qu'un non-inscrit ?
Peut-on dire que les recruteurs d'infirmiers du public et du privé n'ont pas les compétences pour évaluer les personnes qui postulent ?
Que peut penser un infirmier qui travaille consciencieusement du fait qu'il soit suspecté de créer l'insécurité auprès des personnes qu'il prend en charge, et que cela soit claironné sur des médias à audience non confidentielle ?
Parfois, il serait bien que les donneurs de leçons se regardent un peu le nombril.
Et, pour information, il faut rappeler que la majorité des infirmiers n'ont pas demandé à s'unir dans un ordre, alors il est grand temps de stopper ces menaces en leur encontre, d'autant que, jusqu'à preuve du contraire, l'ordre infirmier a été supprimé.

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

492 commentaires

#37

Impunité et diffamation.

Et l'on retrouve les mots menaçants des ordinaux à l'encontre des opposants.
J'ai cru lire quelque part sur un document de mars 2010 qui a atterri dans mon ordinateur : "adhésion de l'ONI à la FEPI (infirmiers européens) et au SIDIIEF (infirmiers francophones). Discussion en cours pour adhérer au Comité International Infirmier (CII)".
On peut penser que si la situation financière de l'ONI n'avait pas été aussi désastreuse peu de temps après, le projet aurait pu aboutir ; cela ne s'est donc pas concrétisé, faute d'argent...

lisetteg

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#36

Désinformation

L'Ordre n'est même pas membre du CII. Il suffit de le vérifier sur http://www.icn.ch/fr/members/france/
Comment certains peuvent ils écrire ici en toute impunité que l'Ordre verse une cotisation de 300000 € au CII alors qu'il n'en est pas membre ?
Encore une diffamation. Mais elle est devenue tellement monnaie courante sur Internet que c'en est devenue une banalité.

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

492 commentaires

#35

Mauvaise foi et désinformation.

Comment pourrait-on qualifier le fait d'affirmer, via des hebdomadaires à fort tirage, que la population française serait en insécurité lors des soins en l'absence d'ordre professionnel ?
http://www.lepoint.fr/sante/suppression-de-l-ordre-des-infirmiers-la-securite-des-patients-menacee-15-04-2015-1921700_40.php
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/la-suppression-de-l-ordre-des-infirmiers-menace-t-elle-la-securite-des-patients_1671702.html
Peut-on en déduire qu'un infirmier non-inscrit et/ou non cotisant serait un infirmier, au mieux incompétent et au pire dangereux ?
N'est-ce pas un peu offensant pour les milliers de professionnels mis en cause ?

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

492 commentaires

#34

Navrant.

Ce qui est navrant, en définitive, c'est le fossé qu'a creusé l'ordre au sein de la profession.
Je n'ai pas souvenir qu'avant sa création, il existait de telles oppositions.
L'ordre rassembleur, corporatiste et surtout obligatoire a échoué sur toute la ligne, alors, on peut dire que oui, le monde est meilleur sans oni.

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

492 commentaires

#33

Agression

En fait, l'agression a commencé en septembre 2009 quand les infirmiers de France ont reçu sur leur lieu de travail un dossier les invitant à s'inscrire et à cotiser à une organisation qu'ils n'avaient pas demandée et dont ils n'avaient, pour beaucoup, jamais entendu parler ; et que dire des renseignements demandés, un véritable interrogatoire ?!
Tout cela après des élections organisées l'année précédente, aux frais du contribuable, qui ont vues une abstention de plus de 86 % !
Il faut savoir que les frais d'impression et d'envoi de ce dossier d'inscription s'élevaient à 393887,54 € pour le résultat qu'on connait. Qui donc a payé ?
A cette époque, en 2009, les dirigeants actuels étaient déjà présents et donc consentants.

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#32

Mélange des genres.

Effectivement la profession mérite mieux que tes bafouillages ordinaux qui ne savent pas de quoi ils causent et qui font une faute tous les 3 mots. Je commence à penser que tu aurais pu participer à la rédaction du code de déontologie qui est du même calibre.
Que le budget 2011 ait été un peu "modifié" çà au moins nous sommes d'accord. Que les années suivantes aient été contrariées, nous le sommes aussi.
Mais dire - ici - que les documents auxquels nous faisons référence n'ont aucune valeur, alors celle là je vais l'encadrer et la renvoyer à monsieur le président Borniche.
Encore une fois, la bibliothèque des opposants et certainement mieux fournie que celle des élus ou des adhérents à l'ordre infirmier.
Quand au reste, si le CII trouve un plus gros contributeur à son budget annuel il ne se gênera pas pour virer l'Anfiide et prendre l'ordre infirmier.
Mais quand on sait que la présidente de cette association et aussi présidente de l'ordre du 06, on ne peut pas éviter les amalgames, le mélange des genres : http://51955210.swh.strato-hosting.eu/wp_anfiide/2014/01/webmasteranfiide-com/

dom2330

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#31

PAUVRES PETITS EUSEBE ET FANNY QUI SONT AGRESSES

Tout d'abord je ne suis pas du tout agressif, mais ne supporte pas la mauvaise foi intentionnel. D'ou, avec le temps de libre de ce jour pourri au niveau du temps, le désir de démontrer comment on peut manipuler l'information afin que tout le monde puisse juger.
Ce sera ma dernière intervention, la profession mérite mieux......
Vous certifiez que l'ONI ( au sein duquel je n'ai aucunes fonctions, libre à lui de faire la part de vérité ) a verser une cotisation au CII, il suffit si l'on veut être crédible , pour voir qu'au niveau de la FRANCE il n'y a que: http://www.icn.ch/fr/members/france/
Vous certifiez que l'ONI a versé 300000 euros en affichant un document n'ayant aucune valeur, savez vous ce qu'ai un budget prévisionnel ? ah non fonctionnel!!!!!!! qui induirait 166000 adhérents en 2011 !!!!!!!!!
bon sur ce, continuez votre désinformation, mais de grâce un peu plus de justesse d'honnêteté dans votre mauvaise foi et bon vent , ordinairement parlant ;-)

loulic

Avatar de l'utilisateur

255 commentaires

#30

Constante

une constante chez les partisans de l'ordre : ils sont toujours moins informé sur celui ci que les opposants.

Ceci explique sans doute cela, mais ça ne les empêche pas de nous expliquer à quel point les infirmiers sont des crétins qui n'ont rien compris.

Au fait aujourd'hui c'est l'ordre des experts comptables qui est à l'honneur.

http://www.mediapart.fr/journal/france/260415/panneaux-solaires-arnaque-cavalerie-et-50-millions-deuros-evanouis

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#29

Je confirme et vos démentis à la ... n'y changerons rien !

Page 6/7 du budget prévisionnel de l'ordre infirmier, version du 21/03/2011 :

Cotisations 443 000

cotisation CII (1,8 euro par infirmier) = 360 000
cotisation FEPI = 38 000
communication réseau européen et international = 45 000

Mais il est vrai que certains syndicats opposants ont toujours été mieux renseignés que les adhérents, voire même, mieux que les élus.

Bonne soirée à vous toutes et pour info mon après midi a été radieux.

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

492 commentaires

#28

Chiffres.

http://51955210.swh.strato-hosting.eu/wp_anfiide/2014/01/webmasteranfiide-com/
On a bien compris que la disparition de l'ordre donnerait beaucoup de chagrin à tout ce beau monde...
Quant aux chiffres contestés, je crois que l'ordre n'a aucune leçon à donner à quiconque, les siens ayant été contesté publiquement par la ministre, et je ne parle pas de ceux de l'état des finances ordinales...

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

492 commentaires

#27

Quelle agressivité !

Une telle agressivité ne sied pas à un partisan de l'ordre voire à un élu. Une après-midi pourrie ne justifie pas ces invectives.
La présidente du CII a beau croire qu'un ordre est primordial à une profession, il se trouve que ce n'est pas l'avis des représentants du peuple de mon pays que j'ai élus (ce qui n'est pas le cas de la dame en question) ; et c'est encore moins l'avis de la majorité des infirmiers qui exercent et qui ne sont pas inscrits et qui ne cotisent pas.
Je te rappelle, à toutes fins utiles, que cet ordre a été demandé par une minorité et imposé à une majorité ; l'Assemblée Nationale, après un long travail pour évaluer précisément les tenants et aboutissants du problème ordinal infirmier, a voté sa suppression ; alors l'avis de Mme Judith Shamian (dont je ne connais l'existence que depuis 48 h), avec tout le respect que je lui dois, je m'en contre-fiche parfaitement.
Maintenant, si tu veux convaincre tes chers confrères et consœurs de signer ta pétition pro-ordre, il faudra te monter plus pédagogue et aussi moins énervé (personnellement, je ne la regarderai même pas, et je pense que je ne serai pas le seul).

dom2330

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#26

Quand on revendique qu'on sort des chiffres il faut on doit comprendre

Toi qui sait ENORMEMENT de choses tu devrait comprendre ce que tu écrits, fonctionnelle par exemple( si si recherche tu verras ce soir tu dormiras mieux ;-))
deuxièmement avant de passer pour un pinpin et être crédible commence par regarder la composition du CII et connaitre la cotisation ( plutôt que de sortir des chiffres de ton chapeau de 2011 et les multiplier par un nombre d'adhérents 2015 avec ta copine FANNY, SI SI VOUS SEREZ UN PEU PLUS CREDIBLE!!!!!!!!!)
troisièmement,la présidente du CII est bien plus crédible que toi, et elle sait que de ses missions un ORDRE EST PRIMORDIAL POUR UNE PROFESSION, Voila j'avais deux minutes en cette après midi pourrie, pour lire ces justificatifs à deux balles, en attendant tes prochains arguments irréfutables, et au fait va signer la pétition tu auras l'occasion de faire un grand pas pour la profession.
Ordinalement bon fin d'après midi ;-)

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

492 commentaires

#25

Moi, je n'en veux pas,

et je veux avoir la possibilité de choisir avec qui je veux partager et défendre mes idées.
Pour autant, je n'ai jamais eu la prétention de parler au nom de tous les infirmiers de France, je ne suis pas à l'ordre, moi !

La Vendômoise

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#24

Moi je veux un Ordre

Merci de ne pas parler au nom de tous les infirmiers de France

Heureusement que le CII est là

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

492 commentaires

#23

CII

En tout état de cause, on se demande bien quelle mouche a piquée la dame du CII pour écrire un courrier aux sénateurs français sur un sujet qui ne concerne que les infirmiers de France.
Elle n'a pas dû comprendre, elle aussi, que contrairement à certains autres pays, ici, on ne veut pas d'ordre et on le fait savoir.

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

492 commentaires

#22

On lit.

Dans la présentation fonctionnelle du budget 2010-2011 de l'oni on lit : cotisation au Conseil International des Infirmières (CII) > Adhésion pour 1,8 €/infirmier.
C'est écrit noir sur blanc.

dom2330

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#21

Pauvre Fanny

Merci Clématite enfin un peu de lecture argumentée et honnête ,moi qui commençais à me dire pourquoi se battre face à cet océan de mensonges ,d'ignorance voulue ou non ? pour moi la réponse est claire.

J'avais envie de dire pauvre fanny.........;-)

Mais devant tant de mauvaises foi:
La cotisation au CII juste par intelligence au moins se renseigner sur l'appartenance ou non , connaitre la cotisation avant d'asséner des certitudes mesquines ( il n'y a qu'une association francaise qui en fait partie et le chiffre de la cotisation est tellement risible qu'il devient insignifiant)!!!!!!!
Les pétitions les raillers, moquer ( d'abord plus que les chiffres c'est le contenu qu'il faut regarder, et ensuite la participation tout en acceptant un avis contraire s'il est argumenté) là on a une personne qui raille le nombre ( 1 pétition à 1031, 1 autre à 1400, une page Facebook à 4300) alors que la pétition qui défendrait sa cause 133 UN PEU DE RAISON GARDE ;-)
L'Ordre n' a rien fait, on a les syndicats et puis on critique sans arrêt les condition de travail de non reconnaissance, oh hé mais que font vos défenseurs suffisant à vous défendre et représenter???????

Allez bon dimanche

La Vendômoise

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#20

ONI…RA jusqu'au bout !

Merci Clématite pour ce coup de gueule…comme cela fait du bien de lire autre chose que des commentaires négatifs... voir mensongés pour certains. Comme si ces propos reflétaient tous les non inscrits à l'ordre et comme s'il n'était pas possible de penser autrement. Je me pose également la même question que toi : Ont-ils vraiment compris l'intérêt pour notre profession d'avoir un ordre ??? En lisant les commentaires ci dessous … sans doute que Non… :-(((

quichou13

Avatar de l'utilisateur

72 commentaires

#19

Démenti

J'entends les pro et anti. Ce billet m'a faite sourire, je pense qu'il est juste un mouvement d'humeur ,ce qui caractérise d'aileurs les blogs: sa vocation, a mon avis, est de distraire. J'ai mon opinion sur l'ONI, mais qui n'est pas l'objet de mon intervention du jour. Ce qui me révolte sont les allégations du dernier commentaire sur un présumé montant de 300k€ verse par l'ONI au CII??!!!! Je pense qu'il faut "raison savoir garder"et ne pas dire n'importe quoi. Pour info,c'est l'anfiide qui cotise au CII,et si la somme était de cet ordre là, et bien c'est que nous serions au moins des centaines de milliers à y adhérer... Et notre avenir professionnel serait sans doute moins compromis! Bref, de grâce renseignez vous et évitez de lacher des flatulences si nauséabondes et iniques. Vous ne rendez service à personne là!

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#18

Ecrire aux sénateurs.

A tous ceux qui écrivent - ici et ailleurs - pour motiver leur refus de se soumettre à un ordre infirmier manifestement rejeté, il ne faut pas oublier de faire un copié collé de vos arguments très pertinents aux sénateurs qui vont devoir statuer après les députés.
Autrement, les blogs et les interventions sur les forums des pro ordre sont toujours aussi faible dans leur motivation et deviennent rébarbatives. Pour la petite histoire, j'ai lu hier que la présidente du CII qui a écrit aux sénateurs français (de quoi je me mêle !) pour se plaindre du vote des députés a omis de dire dans sa lettre que l'ordre infirmier contribue actuellement à hauteur de 300000 euros par an au financement de ce même CII. Ceci explique certainement cela. Les infirmières qui cotisent sous la contrainte, en France, seront ravies d'apprendre qu'elles participent au financement des bureaux du CII dans la très confortable ville de Genève.

Wildblue

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#17

Hélas...Que faire ?

Bonjour Clématite, bien qu'étant d'une nature plutôt mesurée dans mes "jugements", je dois quand même émettre de gros doutes quant à la réelle efficacité de l'ONI. Je sais que ; et là j'essaie de me faire l'avocat du "diable", jusqu'à présent il est vrai qu'ils ont du faire face aux errements catastrophiques des débuts, mais force est de constater que à part nous envoyer le "rappel" de cotisation annuel, on a pas vu beaucoup de progrès quant à notre condition et notre devenir professionnel. Par ailleurs, j'ajoute que, commencer un "dialogue" avec nous en disant ; " - Faites-donc allégeance et payez votre dû, sinon je vous déclare hors la loi..." ce n'est pas ce que j'appellerais la meilleure manière de rallier toute une profession sous la même bannière. Bref, je n'arrive toujours pas à comprendre comment nous nous sommes retrouvés du jour au lendemain hors-la-loi ; alors que durant toutes ces années, personne n'avait rien trouvé à y redire. Que faire pour notre profession ? Je dois dire que pour moi l'ONI est un ratage total. En outre le fait qu'il n'a pas suscité la joie tant attendue auprès d'une grande partie d'entre nous vient sans doute du fait que, nombre de problèmes connus de notre profession n'ont toujours pas trouvé leur solution et encore moins le moindre "croisement de fer" avec nos chers dirigeants qui n'en peuvent plus d'étrangler une profession qui se meurt. Trop occupé à gérer sa propre survie, l'Ordre est en train de mourir parce qu'il n'a pas convaincu, parce qu'il a été ; dès sa création, victime de la folie des grandeurs de certains et de la méfiance des autres. Alors aujourd'hui, sans vouloir remettre de l'huile sur le feu, je me contente de confronter tout cela à "l'épreuve des faits"... Et là, force est de constater que mon sort ne s'améliore pas. Mes lendemains sont toujours précaires ( pour la petite histoire je ne fais que des remplacements en libéral) et les mêmes "charognards étatiques" attendent déjà ma carcasse... Requiescat in Pace !

binoute1

Avatar de l'utilisateur

521 commentaires

#16

chère blogueuse

dans ton contre argument payer pour travailler : il convient de dire que payer son essence, TOUS ceux qui travaillent, le font, c'est général. Payer ses impôts, pareil principe de généralité, de solidarité. Payer l'ONI, uniquement une catégorie particulière de professionnels; alors stp compare ce qui est comparable. Est-il normal de payer pour être infirmière ?

Et oui 30€, pour un bout de papier , c'est cher ! D'ailleurs, pas plus loin qu'ici ...https://www.infirmiers.com/boutique/boutique-infirmiere/caducee-infirmier-boutique-infirmiere-en-ligne.html

et pour le bonnes pratiques et le recommandations, il ya déjà assez de références qui les émettent. L' oni ne serait qu'un ..relais, et encore. Exemple, le reco d'hygiène sont émises par la SF2H, relayée par les cclin-arlin où travaillent des inf hygiènistes !
D'ailleurs en matière de recommandations pardon, mais c'est l' ONI qui conseillait aux salariés de souscrire une rcp !!!

dan65

Avatar de l'utilisateur

36 commentaires

#15

chère collègue "à la plume aiguisée"

"pauvreté des arguments"..."ont-ils vraiment compris de quoi on parle"... ça se passe bien au niveau des chevilles ? Tu es l'exemple type des onistes du début qui nous ont expliqué, année après année, que la souffrance c'était bon pour nous, que notre diplôme, d'un coup, il n'existait plus tant qu'on adhérait pas et que "dormez braves gens, on va réfléchir pour vous".
Puisque tu évoques les syndicats dont les représentants ne doivent pas souvent mettre la main à la pâte, je me sens un peu concerné, en tant que représentant du personnel de mon hosto. J'ai un 30% syndical, donc je suis à 70% dans mon service et je fais mon taf souvent en enchaînant l'un avec l'autre (nuit au boulot et matin au syndicat). Je n'ai jamais forcé quiconque à adhérer, je renseigne gratuitement, je monte des dossiers juridiques (contrairement à ce que tu dis, on sait le faire) et malheureusement je n'ai pas été assez malin pour m'enrichir en faisant tout ça.
Alors vois-tu, je vais respecter ce que tu dis parce que la guerre c'est pas marrant, mais réfléchis un peu et tu comprendras pourquoi les onistes ont creusé eux-mêmes leur tombe...
Très cordialement
Daniel

JeffSam

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#14

Joli texte mais...

Je ne vais pas argumenter, d'autres l'ont très bien fait et ça ne serait que des redites. Donc je réitère: JE SUIS CONTRE CET "HONNI" dès avant sa création. IDE du Service Public, celui-là même que je défendrai jusqu'au bout, cet ordre ne me sert à rien. D'ailleurs le contraire est vrai aussi.
J'estime que les acteurs de l'ONI qui se disent défenseurs de la Profession ne défendent en rien les professionnel(le)s, et de fait sont lobbyistes, à l'image de leur Président, aussi administrateur de divers groupuscules soit-disant internationaux.
Laissez-nous travailler en paix, si l'Ordre coule ça ne sera pas une marée noire. ..

zaltaar

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#13

Interrassant

notament la reaction d un lecteur du blog repondant a cette personne et a une representante de l ordre soutenant cet article, mais n apportant pas d eau au moulin et qui ne rencontre que des raleuses et des pleureuses a longueur de journee....sa c est de la consideration...

"Etonnement, je ne trouve aucun cas en faveur de l'ordre ne pouvaint etre resolu par la loi...

Et contrairement à ce que tu penses, l'ordre ne sera pas la pour te defendre quand tu vas te faire casser la gueule dans la rue , ni porter plainte pour toi, ni t'envoyer une nounou pour s'occuper de tes gosses....ta du te tromper de sujet, ou de definition de l'ordre.

En passant, elle est déductible pour toi la cotisation?? parce qu' elle ne l'est pas pour les salaries.

Je ne reprendrais pas tous tes argumentaires, qui peuvent etre demontes un a un, par tellement de mauvaise foi et faisant preuve d'un obscurantisme certain pour ne pas parler de pauvrete d 'esprit... du meme niveau d'ailleurs que la pretendue membre de l'ordre incapable de vous aider dans vos argumentaire et qui cotoie a longueur de journee des pleureuses et desraleuses pour reprendre ses mots , c est bien faire fi des hommes infirmiers et surtout quel dedain pour ses congenere...et sa les represente?? je la connais pas, cela doit etre un etre superieur pour avoir aussi peu de consideration pour ses semblables...

Concernant les pratiques professionnelles, ya un truc qui vient d etre invente...les organismes de formation professionnel, c est tout nouveau et surtout plus efficace...sisi, renseigne toi tu verra

CET ORDRE A TOUJOURS ETE ANTI DEMOCRATIQUE ET N A JAMAIS ETE VOULU PAR NOTRE PROFESSION, IL N A SERVI QU A METTRE EN PLACE UNE DICTARURE "

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#12

20% des professionnelles sont inscrites et donc 80% ne le sont pas et disent NON à un ordre infirmier !

19 contre 10 : la majorité a dit NON à un ordre infirmier.
20% des professionnelles sont inscrites et donc 80% ne le sont pas et disent NON à un ordre infirmier !
Pourquoi vos amis de la droite parlementaire étaient ils si peu nombreux cette nuit là, comme toutes les nuits, au Palais Bourbon ? Trop occupés à ronfler peut être plutôt que de venir voter le moment venu en séance ?
Il est vrai que la cantine est très bonne chez les députés et que la digestion est difficile : on le voit aux questions au Gouvernement les mardi et mercredi à 15 heures, y en a qui dorment en pleine journée en direct à la télé. Alors, leur demander de venir voter la nuit ? Vous rêver !!!

furiousnurse

Avatar de l'utilisateur

32 commentaires

#11

éthique et tac

Tout ce que je constate c'est qu'avant l'ordre c'était pas à ce point l'anarchie au niveau de la publicité des cabinets , avant un appel à la ddass et c'était vite réglé, maintenant faut concilier l'inconciliable
Je constate aussi que l'ordre parle en permanence d'éthique
je constate que beaucoup de conseillers ordinaux sont rémunérés en tant que formateurs DPC alors que l'ordre doit vérifier que les infirmiers remplissent leur obligation de DPC
je constate que certains conseillers ordinaux font de la coordination de soin tout en exerçant en libéral. ...

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

492 commentaires

#10

Immatures...

Si je comprend bien, les infirmiers qui refusent d'adhérer à l'ordre sont immatures (pour ne pas dire plus) car il n'ont encore pas atteint le degré de conscience leur permettant de percevoir tous les bienfaits que leur offrirait l'enseignement des élus.

Un peu méprisant quand même...

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#9

Désordre infirmier.

Depuis son apparition en 2006 et sa gestion calamiteuse depuis 2008, monsieur Borniche était déjà vice président, monsieur Mameri et monsieur Amouroux étaient aussi au conseil national, etc, cet ordre infirmier divise la profession à hauteur de 20% de oui (en comptant les embrigadées de force comme au STO) et 80% qui persistent et qui signent à dire NON malgré leur statut illégal permanent et la précarité juridique qui en découle. Ce 20/80 nous est servi sur les plateaux télés de manière honteuse et avec des propos mensongers lorsque le président Borniche affirme sur LCI que les adhésions augmentent sans contrainte ! Les journalistes étant particulièrement peu critiques à cette occasion ne se son t pas sentis obligés de donner la parole aux 80% de NON. Belle déontologie, un peu comme ici où cet ordre fait la une tous les matins, avec le résultat désormais connu et inscrit dans la loi santé.

elhombredelamancha

Avatar de l'utilisateur

64 commentaires

#8

"pleurnicher" ...

de la "pauvreté" de votre "argumentaire" , je ne retiendrai qu une chose : certain(e)s idel auraient besoin d un ordre pour régler leurs litiges confraternels ... ou éventuellement pour liquider la concurrence d ailleurs , mais ne faisons pas de mauvais esprit ...
le reste est globalement fait de mauvaise foi , pleurnicherie , aveuglement et divagations .

loulic

Avatar de l'utilisateur

255 commentaires

#7

juste un point de détail :

"Il a débuté avec des dépenses pharaoniques. Oui, c'est entièrement vrai. Et d'ailleurs cette équipe n'est plus et les bureaux en question non plus."

Pour les bureaux ce n'est pas une décision réfléchie, c'est juste que l'ONI est endetté jusqu'au cou (ce qui explique aussi que ses dirigeants se battent bec et ongle pour sa survie et surtout ne pas payer la facture de leur poche).


Pour l'équipe c'est la MEME depuis le début, le président actuel et ses conseillers sont là depuis les premiers jours et ont mis place ce qu'est l'ONI d'aujourd'hui. Ils sont responsable de son actif (rien) et de son passif (là c'est nettement plus rigolo).




c'est bien gentil de vomir sur 80 % de la profession, faudrait peut être voir à vous renseigner sur le sujet que vous traitez avant de venir nous faire des leçons. Encore une fois l'ordre n'a pas besoin d'opposant avec ses ouailles.

BRONCO

Avatar de l'utilisateur

35 commentaires

#6

LAMENTABLE

ce mépris à l'égard des IDE qui ne veulent pas de l'oni . Nous sommes + de 80% à souhaiter son abrogation . Sur les 20% d'inscrits combien l'ont été sous la contrainte et les menaces et combien ( comme moi ) n'y cotisent plus .
Sur les différents sites professionnels je lis des insultes à l'égard de collègues dont la majorité est constituée de femmes : bonnes , nonnes ( pourtant le mot ordre a une connotation religieuse , peut-être inspirée par St ANNE ? ) , bobonnes ," qui risquent de se faire sous elles " , immatures , tout juste capables de regarder et commenter les émissions de télé réalité ....
Tout ceci me semble relever du sexisme le plus primaire et ne donne pas une image positive de notre profession avec de tels clichés .
Je suis étonné que même parmi les pro-ordre personne dans la gente féminine n'a réagi . Pourtant il me semble qu'il y a des femmes .
Quant aux arguments selon lesquels nous rétrogradons en refusant un ordre ( origine moyen-âgeuse remise au goût du jour par le régime de VICHY ) c'est peut être une évolution que de vouloir la disparition des ordres , vestige d'une époque révolue .
Il y'a plus de 2 siècles les français ont aboli la royauté . Je lis aussi des arguments contre nos compatriotes : les français sont râleurs ,individualistes , ne veulent pas de changement .... Mais là aussi cela suffit de critiquer . Nous ne nous laisserons jamais imposer ce que nous estimons être injuste . Si tel était le cas nous serions encore sous une monarchie de droit divin , ou sous la domination d'un régime dont la devise était "patrie , travail et famille " avec les "bobonnes " à la maison .
Au sujet du CANADA qui semble être un modèle de vie pour certains je me contenterai de rappeler qu'en FRANCE on parle et j'espère encore pour longtemps de patients , pas de clients .
Si les ordres leur conviennent grand bien leur en fasse . C'est leur culture , pas la nôtre .

mickaelm

Avatar de l'utilisateur

141 commentaires

#5

incroyable

- donc payer 75 euros ce n'est rien, car on pourrait aussi payer l'air que l'on respire, et il n'y a pas de différence de sens entre payer l'ordre et des impôts...
- ça sert à plein de choses quand tu es libérale
- l'ONI s'il ne peut (alors qu'il aimerait bien) surveiller chaque acte, pourra donner les bonnes pratiques, car bien entendu il est détenteur d'un savoir, national, international et peut-être même intergalactique, sur ce que sont les soins de qualité, alors même que les diplômés sont bien entendu ignares.
- syndicat méchant car ils veulent récupérer les cotisations...c'Est bizarre je croyais qu'il n'y avait que 10% de syndiqué, et qu'en plus la cotisation syndicale n'était pas obligatoire. et il pourrait aussi ne pas vouloir perdre un pouvoir...que l'ordre veut?
- et la profession est immature car elle n'a pas compris qu'il était nécessaire de créer un organisme de contrôle et de régulation, et si les infirmières ne veulent pas de la stasi en grande majorité et bien tans pis pour elle, l'ordre tentera tout de même de s'imposer pour leur bien.
- et puis en complément, on apprend qu'il existe un monde infirmier international qui est pour l'existence de l'ONI, alors même que dans leurs pays respectifs, ils n'ont pas l'adhésion idéologique qu'ils aimeraient avoir...

Pouvez vous accepter l'idée que la majorité des infirmières sont contre l'ordre?

Pouvez vous nous confirmer ici que concrètement vous seriez prêt à vous passer de l'Avis de la majorité pour pouvoir imposer votre vision des choses, car vous, vous savez?

pierioda

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#4

Pour l'ONI

Pourquoi être contre l'ordre Infirmier alors qu'on peut tous se rendre compte de l'utilité des autres ordres?

vesunna

Avatar de l'utilisateur

52 commentaires

#3

Le monde infirmier

Il faut que Eusèbe et Cie ce fassent à certaines évidences.
On évacue d'abord les syndicats de salariés qui ne représentent quasiment personne et surtout pas les IDE.
Un mot sur le syndicat d'IDEL nommé FNI, à la tête duquel opère Mr Phillipe Tisserand, qui a beaucoup œuvré à la création de l'Ordre et fut au plus hautes fonctions à sa création, puis qui à la suite du désatre Le Bœuf dont il fut un ardent soutien, a courageusement quité le navire pour depuis déverser tout le mal qu'il pense de l'Ordre ( on appréciera la constance des idées).
Reste que dans monde infirmier national et international il n'existe quasiment aucune organisation infirmière qui ne soutienne pas l'ONI, et accessoirement ne soit pas profondément désespérée par le comportement et les arguments des anti, surtout quand il s'agit d'infirmiers.
Un désespoir que je partage totalement.

vesunna

Avatar de l'utilisateur

52 commentaires

#2

Rien de nouveau!

ça c'est sur qu'avec Eusèbe il n'y a rien de nouveau, et en matière de rengaine il s'y connaît. En revanche, tu ne nous empêcheras pas de rêver, Eusèbe, d'un monde meilleur avec l'ONI.

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

492 commentaires

#1

Rien de nouveau...

Toujours le même discours (rassemblement, manque de maturité, syndicats apeurés, corporatistes et politiques, etc...), si c'est pour nous raconter les éternelles rengaines ordinales, mieux vaut donc pour vous retourner panser et rêver.