AU COEUR DU METIER

L'infirmière américaine Amy O'Sullivan symbole du leadership infirmier en 2020

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

La UNE du Time, repérée et partagée sur twitter par Yoan Mauve, un infirmier que la communauté d'infirmiers.com connaît bien, très actif et engagé de longue date pour la reconnaissance de la profession et sa valorisation, a été très largement commentée et partagée, accompagnée du hastag #leadership. Mettant en lumière l'infirmière américaine Amy O'Sullivan comme l'une des 100 personnalités les plus influentes de l'année 2020, nous avons souhaité en savoir plus sur elle et le combat qu'elle a dû mener, comme nombre d'entre elles, au printemps dernier au plus fort de la crise sanitaire. Merci à Maxime Corron de nous proposer une traduction de l'article que le Time lui consacre et surtout respect pour l'engagement, hors norme d'une soignante, en lutte et résiliente. Inspirante mais aussi reflet de bien des combats menés par la profession infirmière et tous les soignants "au front du COVID19" et ce aux quatre coins du monde.

L'infirmière américaine Amy O'Sullivan

Credit photos Paola Kudacki for TIME - Amy O'Sullivan est seulement l’une des millions de travailleurs médicaux à travers le monde qui ont tout risqué pour servir les autre au printemps dernier au plus fort de la crise sanitaire.

Ayant soigné le premier patient COVID-19 de son hôpital Wyckoff de Brooklyn, Amy O’Sullivan, une "vétérane urgentiste" depuis 18 ans, infirmière new-yorkaise, passa plusieurs jours sous respiration artificielle après avoir elle-même succombé au virus, pour ensuite retourner sur le front du combat.

Selon le Time, Amy O’Sullivan a été nommée sur la liste pour représenter l’"armée de travailleurs médicaux" combattant sur le front la pandémie de coronavirus.

Amy O'Sullivan infirmière Time 2020L'article du Time, paru le 22 septembre dernier, par les mots de la journaliste Katie Couric, raconte que l’infirmière de l’hôpital Wyckoff de Brooklyn a traité le premier patient atteint de COVID-19 de l’hôpital, qui devint le premier cas de mort début mars avant que l’importance des Équipements de Protection Individuelle (EPI) furent vraiment comprise. Amy ressentit les premiers symptômes quelques jours plus tard. Après avoir été intubée, plusieurs jours sous respiration artificielle, elle rentra chez elle se reposer pour moins de deux semaines avant de reprendre le travail. Amy est seulement l’une des millions de travailleurs médicaux à travers le monde qui ont tout risqué pour servir les autres. Nombre d’entre eux ont emménagé dans des hôtels, des chambres, même des garages au plus fort de la pandémie pour protéger leurs familles. Des médecins aux concierges, tout l’écosystème permettant le fonctionnement de l’hôpital devint une nouvelle sorte de point zéro, leurs yeux épuisés transmettant compétence et compassion. Il y a un mot très simple pour leur héroïsme : "Merci" écrit Katie Couric.

Pendant que le monde se confinait, une armée de travailleurs médicaux partie combattre la COVID-19 – incluant Amy O’Sullivan. L’infirmière passa des jours sous respiration artificielle après avoir traité le premier patient atteint de COVID-19 de son hôpital. Mais peu après, elle était de retour sur la ligne de front.

De la liste "TIME100" de 2020, le PDG et éditeur de la revue, Edward Felsenthal, écrit que la liste de cette année a l’air très différente de ce que chacun de nous avait pu prédire il y a seulement six mois. Le TIME 100 a toujours été un miroir du monde et de ceux qui le forment. Bien que l’on retrouve certainement dans cette liste ceux qui détiennent le pouvoir traditionnel – des chefs d’État, d’entreprises, des artistes – elle contient également de nombreux individus à la fois moins connus et extraordinaires qui on saisit le moment pour sauver des vies, construire un mouvement, élever l’esprit, réparer le monde… Leur travail met au défi chacun d’entre nous à exercer notre influence envers un monde plus sain, plus résiliant, plus juste et durable. Le numéro a huit couvertures à travers le monde, chacune affichant un membre du TIME100 : l’immunologiste Dr. Anthony Fauci, l’interprète The Weeknd, le PDG d’Alphabet Sundar Pichai, l’infirmière de première ligne de la COVID-19  Amy O'Sullivan, l’acteur Gabrielle Union et l’athlète Dwyane Wade, l’interprète Megan Thee Stallion, le President de Taiwan Tsai Ing-wen, et les fondateurs de Black Lives Matter Patrisse Cullors, Alicia Garza et Opal Tometi.

Inspirante Amy O'Connor, mais aussi reflet de bien des combats menés par la profession infirmière et tous les soignants "au front du COVID19" et ce aux quatre coins du monde.

la traduction de cet article du Time.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)