trouvez votre poste en quelques clics

AU COEUR DU METIER

A lire - Marie-Françoise Collière, une infirmière d'exception...

Cet article fait partie du dossier :

Livres de la rédaction

    Précédent Suivant

Parmi les infirmières qui ont marqué l'histoire de la profession, une française est régulièrement citée dans la littérature francophone : il s’agit de Marie-Françoise Collière (M.F.C.). Son engagement s’est concrétisé par la transmission et la communication des voies du possible d’un métier qui ne cesse de se renouveler.

livres tablette tactile

Marie-Françoise Collière a marqué l'histoire de la formation infirmière.

Annie Denayrolles, directrice d’IFSI à Béziers, a connu M.F.C.  dans les années 90. Elle relate  dans cet ouvrage très documenté les étapes essentielles de sa carrière. En effet, l'auteure évoque  les grandes lignes de la vie de cette infirmière. Cependant, il ne s’agit pas d’un survol historique, mais plutôt d'une véritable investigation documentaire appuyée par des témoignages, éclairée par des publications, parsemée d’extraits épistolaires et  construite  à partir de faits réels, entendus, recensés. En effet, il a semblé important pour Annie Denayrolles de réaliser une biographie sur un personnage qui a influencé la formation infirmière.

Une carrière riche en expériences

La première partie, enrichie en publications diverses, concerne son enfance et son adolescence. Née un  6 avril 1930 à Aïn Témouchent, une petite ville située à côté d’Oran, M.F.C. avait  deux frères et une sœur. Elle évoquait rarement sa jeunesse si ce n’est pour laisser paraître  des relations difficiles avec sa mère. Après un parcours scolaire empreint de valeurs catholiques et une  formation professionnelle  à l’école de la Croix Saint-Simon, elle poursuivit des années d’études en psychologie à la Sorbonne vers 1951. En 1956, elle reçut son diplôme d’État d’infirmière et en 1962 celui de cadre infirmier avec une option formatrice. En 1963, elle obtint une bourse de l’OMS pour réaliser un master of science teaching public health nursing (Détroit, USA). Après divers voyages en Europe, elle reprit ses études et acquit un diplôme d'études approfondies (DEA) en histoire des civilisations, ce qui ancrera chez elle une vision historique des soins infirmiers. 

Marie-Françoise Collière a placé la formation infirmière au centre de sa vie professionnelle.

La formation infirmière selon Marie-Françoise Collière

Marie Françoise CollièreLa deuxième partie de cette biographie concerne l’implication professionnelle de M.F.C. en France. Au cours de sa carrière, elle a co-fondé l’École internationale d’enseignement infirmier supérieur (EIEIS 1965-1994) et y a exercé jusqu’à sa retraite (1994).  Des centaines d’étudiants francophones y ont été formés. Elle fut une pédagogue accomplie incitant ses étudiants à apprendre par eux-mêmes en menant des recherches rigoureuses. Certains d'entre eux décrivent par ailleurs son style pédagogique, cette capacité d’écoute active et subtile, conjuguée et croisée à la diversité de ses connaissances, qui lui servait de base pour capter les éléments cliniques indispensables et ainsi alimenter une solide expérience de soignante dans une fonction essentiellement pédagogique...

Pour M.F.C., les soins infirmiers de santé publique sont axés sur la famille pour traiter la personne humaine toute entière et non pas seulement son problème sanitaire. Par conséquent, il est nécessaire de la considérer en tant que membre d’une famille et d’une collectivité. Les soins infirmiers se proposent donc de participer activement à tout ce qui peut contribuer à développer le potentiel de vie de la personne insérée dans son réseau familial et social. Elle défend une approche globale de la situation . Elle considère la personne et la famille comme détentrice des éléments fondamentaux qui régissent la situation. Elle interroge et cherche à identifier les besoins et les problèmes sanitaires (compte tenu des capacités et des ressources existantes) et pour ce faire, elle utilise un processus d’analyse. Enfin, elle soutiendra l’action concertée.

Au cours de sa carrière, Marie-Françoise Collière a co-fondé l’École internationale  d’enseignement infirmier supérieur.

Une femme d'exception en France comme à l'étranger

Son travail à caractère international fut exemplaire et concerne toute la troisième  partie de la monographie. Elle participa à de nombreuses conférences à l'étranger et aborda sa vision anthropologique au Portugal (où son ouvrage promouvoir la vie a été traduit). Présente en Angleterre,  en Tunisie, aux Pays-Bas, M.F.C. n’a eu de cesse d’échanger, de partager une passion relatée avec détail et minutie.

Les derniers chapitres de cette biographie sont consacrés aux souvenirs, et enfin, à sa maladie qui l’a forcé à ralentir ses champs d’activités. Au-delà de la souffrance générée par sa maladie, un sentiment de  solitude semblait envahir parfois M.F.C., malgré les nombreux contacts qu’elle pouvait avoir. Elle décédera le 25 janvier 2005 à Lyon. Beaucoup de témoignages  (une liste de témoins est présente en fin d’ouvrage) et de personnes ont souhaité rendre hommage à cette femme d’exception qui a laissé entrevoir un paysage dynamique, œuvrant à la valorisation d’un métier qui n’a de cesse de déployer des possibilités vers l’accompagnement et la formalisation des savoirs pour le bien-être des personnes. Historienne, auteure, pédagogue, M.F.C fut pionnière mais rarement  prophète dans son pays. Cette riche  biographie rend témoignage d’une femme encore citée dans les mémoires de fin d'études. Bien qu’elle ait finalement peu pratiqué, elle compte parmi les personnes les plus influentes de l'histoire infirmière en France. Annie Denayrolles donc a voulu restituer fidèlement les années de vie et de combat de M.F.C., tout en lui attribuant le mérite de son travail et de son investissement dans la formation en soins infirmiers.

A lire également

  • Biographie Marie-Françoise CollièreLes soins à domicile : du pain aux « pauvres honteux »… à la pénicilline de Marie-Françoise Collière
  • Promouvoir la vie : De la pratique des femmes soignantes aux soins infirmiers de Marie-Françoise Collière
  • L'apport de l'anthropologie aux soins infirmiers (note de recherche) de Marie-Françoise Collière
  • Marie-Françoise Collière – 1930 – 2005. Une infirmière, Une historienne, Une auteure, Une pédagogue, Une conceptrice des soins, et... Une femme de Marie-Andrée Vigil-Ripoche 
  • Denayrolles A., Marie-Françoise Collière – Biographie, éditeur Seli Arslan, 2014, 288 p., 26,50 €.
Creative Commons License

Documentaliste Ifsi Nanterre   christine.paillard@ch-nanterre.fr

Retour au sommaire du dossier Livres de la rédaction

Publicité

Commentaires (0)