trouvez votre poste en quelques clics

PORTRAIT / TEMOIGNAGE

Portrait - De la blouse d'infirmier à l'armure

par .

Découvert dans la saison 3 de l'émission « The Voice », diffusée sur TF1, Charlie Boisseau incarne désormais Lancelot du Lac dans la comédie musicale La Légende du roi Arthur, jouée actuellement au Palais des Congrès de Paris. Mais bien avant d'être vêtu d'une armure, Charlie portait une blouse d'infirmier… Rencontre.

Charlie Boisseau incarne Lancelot du Lac

Charlie Boisseau, ancien infirmier, incarne Lancelot du Lac dans la comédie musicale La légende du roi Arthur.

Depuis le 17 septembre 2015, Charlie Boisseau, âgé de 27 ans, incarne Lancelot du Lac sur la scène du Palais des Congrès de Paris dans la comédie musicale La légende du roi Arthur, produite par Dove Attia. Sa prestation ne laisse rien transparaître, mais il y a quelques mois, Charlie était encore infirmier en psychiatrie au sein de l'hôpital d'Alès. Tout est allé très vite pour le jeune auteur-compositeur-interprète qui a été révélé en 2014 dans la saison 3 de l'émission « The Voice ».

Infirmier par passion

Originaire d'Alès, Charlie, titulaire d'un bac Littéraire, a dès son plus jeune âge, développé une appétence pour la musique. Issu d'une famille de mélomanes (grand-père chanteur et père musicien), il ne pouvait en être autrement. À 7 ans, il prend donc des cours de piano durant une dizaine d'années, puis enchaîne avec la guitare, un instrument qui continue de le suivre lors de ses représentations. Même si la musique fait partie intégrante de sa vie, Charlie choisit une toute autre voie et débute des études pour devenir professeur d'anglais. Très vite, il se rend compte que ce cursus ne lui convient pas et décide de travailler en tant qu'Agent des services hospitaliers (ASH). Un an et demi durant, Charlie côtoie ainsi les patients, les médecins, les infirmiers… Par passion pour ce milieu, et désireux d'être au plus prêt du patient, il tente donc le concours infirmier et est admis. Il décroche son Diplôme d'État trois ans plus tard, en 2011, et choisit d'exercer en service de psychiatrie. Le soin par la parole, j'y crois beaucoup, confie-t-il. Très attentif à l'autre, il participe à la mise en œuvre de différents ateliers pour prendre soin des patients et faire en sorte qu'ils aillent mieux. Comme on peut s'en douter, en plus de la poterie et de la cuisine, les patients de Charlie ont l'occasion de prendre quelques leçons de chant. Le chant est source de bien-être, donne le sourire et confiance en soi ce qui en fait une discipline non négligeable dans la prise en soins de patients atteints de troubles psychiatriques. Lors de ces ateliers, je faisais en sorte que les patients se fassent plaisir, c'est primordial.

Quand l'armure remplace la blouse

En 2014, les vidéos de Charlie postées sur Internet sont repérées par les équipes de l'émission « The Voice » qui lui proposent de faire partie du casting. C'est ainsi que le jeune infirmier parvient jusqu'aux quarts de finale où il finit par s'incliner. Même s'il n'a pas remporté l'émission, il garde de cette expérience un « souvenir incroyable ». C'était en fait la première fois que je chantais devant un micro. Malgré ma petite expérience, je débutais tout juste et quand chaque samedi, on vous dit que vous restez, c'est quelque chose de fabuleux !. À la suite de l'émission, en février 2015, Charlie est contacté par Dove Attia, producteur de la comédie musicale La légende du roi Arthur, pour passer un casting. Il décroche ainsi le rôle de Lancelot du Lac, tenu à l'origine par David Carreira, qui, du fait de son emploi du temps trop chargé, a dû se désister. C'est ainsi que Charlie se joint à la troupe composée, entre autres, de Florent Mothe (le roi Arthur), Zaho (Morgane), Camille Lou (Guenièvre) et Fabien Incardona (Méléagant), lui aussi repéré dans The Voice.

Ce rôle a demandé une énorme préparation, à la fois physique, théâtrale et vocale, souligne Charlie. En effet, les scènes de combat à l'épée ne manquent pas et les comédiens ont suivi des cours d'escrime artistique. C'était un gros challenge car je n'ai jamais été un très grand sportif, révèle le jeune artiste. Mais c'est en s'exerçant, répétition après répétition, spectacle après spectacle, que l'on évolue. Le rythme est certes épuisant, mais cela me procure beaucoup de plaisir. Entre deux représentations, Charlie prend tout de même le temps de prendre du recul, mais l'univers musical n'est jamais très loin… En effet, durant ses moments de repos, il se consacre à la composition de son futur album. Cela me permet de déconnecter et de me vider la tête, indique le chanteur qui a déjà terminé quelques titres.

Pour l'heure, jusqu'au mois de juillet 2016, Charlie sillonnera les routes de France en compagnie de la troupe de La légende du roi Arthur. La suite ? Pourquoi pas donner des concerts au sein des hôpitaux, ou, dans quelques années, enfiler à nouveau ma blouse d'infirmier. Dans tous les cas, être utile !.

Voir un extrait de La légende du roi Arthur (3'06)

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE  Journaliste Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com  @ATrentesse

Publicité

Commentaires (0)