AU COEUR DU METIER

Le Sniil démissionne du Collège Infirmier Français

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Lors de son Conseil d’Administration du 3 juin 2016, le Collège Infirmier Français (CIF) a pris connaissance de la démission du Snill de notre Collège, et a exprimé sa déception. Le CIF souhaite rassembler toutes les forces vives de la profession, et le Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Libéraux (Sniil) pourra revenir quand il le souhaitera.

Collège Infirmier Français : le Sniil dit stop et démissionne.

Sur les raisons évoquées par le Sniil dans son communiqué :

  1. Chaque organisation membre du CIF dispose automatiquement d'un siège au CA du CIF dès son adhésion (avec 1 titulaire et 1 suppléant). Par contre l'élection au Bureau est une élection de personnes physiques (7 membres) en tant que telles, et non au titre de leur structure. Il n'y a pas non plus de quotas réservé selon le mode d'exercice ou la spécialité. Le Bureau est simplement chargé de la gestion des affaires courantes, c'est le Conseil d’Administration qui prend les décisions.
  2. La Ministre a missionné l'IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) pour proposer un financement des missions de service public de DPC (Développement Professionnel Continu) que le ministère veut faire assumer aux Collèges Nationaux Professionnels CNP (et non les Collèges en tant que tels). Plusieurs pistes sont envisagées, et relèvent de la responsabilité du ministère.

Lors de son Conseil d’Administration du 3 juin 2016, le Collège Infirmier Français (CIF) a également validé l'adhésion de deux autres organisations l'AFIDTN (Association Française des Infirmiers(ères) de Dialyse, Transplantation et Néphrologie) et Convergence Infirmière.

Constitué en 2014 par 17 organisations nationales, le CIF en compte donc 21 à ce jour, et reste dans une dynamique de progression, avec de nouvelles adhésions prévues en septembre (après validation de leurs instances propres).

La représentation des infirmières libérales est assurée à ce jour au sein du CIF au niveau syndical par Convergence Infirmière (3ème syndicat aux élections URPS 2016), et au niveau associatif par l'ANFIIDE (Association Nationale des Infirmières et Infirmiers Diplômés et des Etudiants) et l'Ordre National des Infirmiers (l’ONI compte 75.000 infirmières libérales).

En rassemblant les principales organisations de la profession infirmière, le CIF est un interlocuteur incontournable qui travaille avec la Haute Autorité de Santé (HAS), la Direction Générale de l’Organisation des Soins DGOS, la Direction Générale de la Santé DGS... La nouvelle loi de santé donne une assise légale aux Collèges Nationaux Professionnels CNP, particulièrement dans le cadre du DPC (Développement Professionnel Continu).

Le Collège Infirmier Français (CIF) est composé de 21 organisations représentatives de la profession infirmière (salariée, libérale, académique, formation initiale et continue, santé au travail, santé scolaire, spécialités IADE, IBODE, puéricultrices, etc.). Il a pour but d’apporter la meilleure réponse aux besoins de santé de la population, dans une vision positive et innovante de la profession infirmière. 

A l’origine, 17 structures nationales ont constitué le CIF :

  • Association des Enseignants et des Ecoles d’infirmiers de Bloc Opératoire (AEIBO)
  • Association Française des Directeurs des Soins (AFDS)
  • Association Française des Infirmier(e)s de Cancérologie (AFIC)
  • Association des Cadres et Infirmiers en Santé Mentale (AsCISM)
  • Association Nationale des Infirmières et Infirmiers Diplômés et des Etudiants (ANFIIDE)
  • Association Nationale des Puéricultrices (eurs) Diplômé(e)s et Etudiants (ANPDE)
  • Académie des Sciences Infirmières (ASI)
  • Comité d’Entente des Ecoles d’Infirmiers Anesthésistes Diplômés d’Etat (CEEIADE)
  • Comité d’Entente des Ecoles Préparant Aux Métiers de l’Enfance (CEEPAME) 
  • Comité d’Entente des Formations Infirmières Et Cadres (CEFIEC)
  • Groupement des Infirmier(e)s du Travail (GIT)
  • Ordre National des Infirmiers (ONI)
  • Syndicat National des Infirmiers Anesthésistes (SNIA)
  • Syndicat des Infirmier(e)s Conseiller(e)s de Santé (SNICS)
  • Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Libéraux (Sniil) 
  • Syndicat National des Professionnels Infirmiers (SNPI)
  • Union Nationale des Associations d’Infirmiers de Bloc Opératoire Diplômés d’Etat (UNAIBODE)

En 2015, 3 autres structures nationales ont rejoint le CIF :

  • Association Nationale des Infirmiers de Sapeurs-Pompiers (ANISP)
  • Coordination Nationale Infirmière (CNI)
  • Syndicat National des infirmiers et infirmières éducateurs de la santé (SNIES) 

En juin 2016, 2 autres structures nationales ont rejoint le CIF :

  • Association Française des Infirmiers(ères) de Dialyse, Transplantation et Néphrologie (AFIDTN)
  • Convergence Infirmière (CI)

Présidente du CIF06.43.03.28.01

Retour au sommaire du dossier ONI

Publicité

Commentaires (4)

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#4

Déprimant !

Cette caste infirmière auto proclamée qui croie tirer les ficelles de la profession et qui, en réalité, lèche les bottes du pouvoir politique de gauche ou de droite. Avec encore et toujours la même petite dizaine de personnes, souvent schizo, qui cumule les sièges et strapontins, détachés à vie de la réalité du terrain mais qui osent penser pour tous les autres. Un peu (beaucoup) comme en politique.

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#3

Ça s'en va et ça revient !!

Tous ces groupes ne sont-ils pas des résurgences, voire des émanations, du désormais inaudible (ou disparu ?) groupe Sainte-Anne dont l'unique fait marquant (pas pour tout le monde...) fut d'être à l'origine de l'oni que l'on retrouve associé à ces gesticulations associatives qui prétendent œuvrer dans l'intérêt supérieur de la profession ?

En fait, ce sont toujours les mêmes sous des appellations différentes, ce doit être la grande mode...

binoute1

Avatar de l'utilisateur

603 commentaires

#2

oh la vache !

Quand j'ai lu le titre...j'ai failli faire un malaise. Quel choc !
Et rien sur BFM, ou LCI ! Rien sur la chaine parlementaire !

Vite, vite une manif pour ....
Ah ben non ! on accepte déjà des trucs inadmissibles au taf, alors ça ! sérieusement !
je partage l'avis de Moutarde.

Pê que le jour où ces pseudos représentants se rappelleront d'où ils viennent et que les collègues sont dans la mouise , on en reparlera

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

494 commentaires

#1

Et ?

De toute façon, qui parmi les IDE sait ce qu’est le CIF (collège infirmier français) ou bien encore l’ASI (académie de sciences infirmières) ? Peu de professionnel-les. Qui s’y intéresse ? Autant.

Une minorité d’IDE qui se prend pour l’élite de la profession, constitués en associations (ce que tout le monde peut faire…) et regroupées en une autre association. Qui empruntent le vocable des médecins qu’ils détestent (académie nationale de médecine, collèges de médecines x ou y). Mais en vérité, on retrouve toujours les mêmes qui souvent ne bossent pas/plus auprès du patient, dans ces mêmes organes (CIF, ASI, ONI…etc) et qui siègent aussi dans les instances représentatives.

Des permanents qui sont payés à faire des permanences et dont tout le monde se contrefout…