RECHERCHE

Création d'un DU en sciences infirmières à Limoges

Cet article fait partie du dossier :

Recherche en soins infirmiers

    Précédent Suivant

Création d'un DU en sciences infirmières à LimogesLe centre hospitalier universitaire (CHU) et l'université de Limoges vont ouvrir en janvier 2013 une formation de six mois menant à un diplôme universitaire (DU) en "sciences infirmières et recherche paramédicale", a-t-on appris le 29 août 2012 auprès de ces deux institutions.

Ce DU fonctionnera en partenariat avec l'Institut universitaire de formation et de recherche en soins (IUFRS) de Lausanne (Suisse), indique un communiqué du CHU et de l'université diffusé le mercredi 29 août 2012. Il souligne que "jusqu'à récemment, aucun cursus en sciences infirmières n'était proposé en France", alors que de telles formations sont accessibles, après une licence, au Canada ou en Suisse.

La première promotion du DU comptera une quinzaine d'étudiants, professionnels en exercice ou étudiants sortis de formation initiale en 2012, a indiqué à l'APM Pascale Beloni, l'une des coordinatrices pédagogiques du DU.

Cette cadre supérieure de santé du CHU de Limoges pilote le "comité de promotion de la recherche paramédicale et de l'innovation" de la commission des soins, transversale à l'établissement. Elle a proposé, en 2011, de créer une passerelle entre les universités de Lausanne et Limoges, idée qui a été mise en oeuvre "de façon très collective" par les différents partenaires pour aboutir au DU, a-t-elle noté.

Les candidats devront être titulaires d'une formation paramédicale de niveau bac +3, mais les infirmiers ayant suivi une ancienne formation en deux ans y seront éligibles s'ils justifient de cinq ans d'exercice.

L'ensemble des cours aura lieu à la faculté de médecine de Limoges. Les enseignements seront dispensés par des intervenants variés: médecins chercheurs de la faculté de médecine et du CHU de Limoges, enseignants du centre universitaire de l'IUFRS de Lausanne, des instituts de formation des cadres de santé (IFCS) et en soins infirmiers (Ifsi) du CHU, ou encore membres de la coordination générale des soins de l'établissement.

Des cours intitulés "Perspectives théoriques en sciences infirmières", "Méthodologie de la recherche-Rédaction du protocole de recherche", "Droit, responsabilité, éthique", ou encore "Qualité des soins et gestion des risques" seront au programme. Une base documentaire en ligne pour la démarche de recherche sera mise à la disposition des inscrits.

Après leur formation, "les titulaires de ce nouveau DU pourront être référents des projets de recherche paramédicale et infirmière dans leurs établissements", estiment le CHU et l'université dans le communiqué. Ils affirment que "ce DU est une étape d'importance dans la perspective de création d'un master en sciences infirmières", puis d'un doctorat en France.

Pascale Beloni a rappelé qu'il existait déjà, en France, des masters d'infirmiers cliniciens de pratiques avancées, à Marseille, Nancy et Paris (hôpital Sainte-Anne), tout en soulignant leur différence avec le DU de Limoges, centré sur la recherche.

Les candidats sont invités à adresser, d'ici le 31 octobre 2012, leur curriculum vitae et une lettre de motivation au service universitaire de formation permanente (Sufop) de l'université de Limoges.

Retour au sommaire du dossier Recherche en soins infirmiers

Publicité

Commentaires (2)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

519 commentaires

#2

je dirais surtout

quel intérêt?? qu'apporte-t-il en plus de notre formation ???
et puis le terme 'science infirmière', pardon mais ça me donne l'impression de vouloir péter plus haut....

bref.

et pour qoui une discirimnation à l(entrée du DU ?? --> "Les candidats devront être titulaires d'une formation paramédicale de niveau bac +3, mais les infirmiers ayant suivi une ancienne formation en deux ans y seront éligibles s'ils justifient de cinq ans d'exercice"

moutarde

Avatar de l'utilisateur

494 commentaires

#1

HUM...

Quelle reconnaissance pour ce DU ?

Quelle reconnaissance salariale ?

Et je suis plus que circonspecte qu'1 jeune DE aussi brillant(e) qu'il/elle puisse être soit référent d'un quelconque projet au sein d'un établissement et ce, sans expérience ni pratique...