RETRAITE

Cumul travail/retraite : ce qu'il faut savoir

Cet article fait partie du dossier :

Retraite

    Précédent Suivant

Prendre sa retraite signifie logiquement cesser définitivement toute activité professionnelle. Or, si certains choisissent de garder une activité pour rester au contact de la société, de plus en plus de retraités sont contraints de travailler pour compléter une pension insuffisante. Une chose est sûre : qu’ils travaillent à temps plein ou partiel, le nombre de retraités reprenant une activité par nécessité augmente.

Un phénomène qui s’accentue

sénior bureau téléphone

7 à 8 % de retraités exercent un travail pour compenser la baisse de revenus à la retraite

Un rapport de l’Inspection Générale des Affaires Sociales (Igas) paru en juin 2012, pointe le phénomène : sur 15 millions de personnes percevant une pension de retraite, 500 000 exerçaient en même temps une autre activité, soit entre 7 et 8 % des retraités. Un chiffre qui a doublé depuis 2006 et qui n’intègre pas le travail non déclaré.

Crise oblige et pensions de retraites réduites, le phénomène ne fait que s’accentuer. Profiter légitimement de leur retraite, c’est pourtant ce que souhaiteraient la plupart de ces retraités, dont la pension ne suffit plus pour assurer le quotidien (loyer, charges, nourriture), régler des frais médicaux, mais aussi aider leurs propres enfants, pas toujours autonomes. Il faut aussi parfois négocier avec les souffrances d’un corps qui n’a pas la même résistance qu’à 40 ou 50 ans ou avec le sentiment d’une régression voire d’une injustice de devoir « remettre ça », après avoir travaillé toute sa vie.

38 % des retraités et 55 % des actifs estiment avoir des ressources insuffisantes pour vivre correctement à la retraite… 

De plus en plus de Français épargnent pour leur retraite

De fait, les Français ont majoritairement pris la mesure de l’insuffisance de leurs futures retraites. Selon le baromètre du Cercle des épargnants, publié en avril 2015, seulement 38% des Français estiment qu’ils disposeront à la retraite de ressources suffisantes. Alors que 19 % des personnes de 50 à 59 ans interrogées par l’Insee envisagent de travailler pendant leur retraite, dans le même temps, 55% des actifs disent épargner en vue de leur retraite, dont un quart régulièrement. Comme le souligne l’économiste Jean-Paul Betbeze de l’Institut CSA dans le Monde du 14 avril 2015 : L’idée selon laquelle il est indispensable de se constituer une retraite en complément du système par répartition fait son chemin, même chez les jeunes…

Ainsi, être prévoyant, anticiper cet état de fait et cotiser à une complémentaire retraite quand on est en activité, permet de préparer son avenir de futur retraité, en s’assurant un complément de revenu versé régulièrement, tout au long de sa vie. Commencer dès le début de sa carrière est même une sage précaution à prendre, pour la jeune génération, en particulier.

Cumul emploi-retraite : ça se complique

Depuis le 1er janvier 2015, les règles ont été modifiées : les nouveaux retraités doivent liquider tous leurs droits pour toucher leur pension, autrement dit arrêter toute activité, prendre leur retraite, avant de recommencer à retravailler si besoin. Et les cotisations vieillesse versées dans le cadre de cette nouvelle activité professionnelle ne permettront pas de bénéficier de nouveaux droits à la retraite, et seront donc versées à fond perdu...

NB : nous donnons ici les grandes lignes de la réforme. Différentes conditions sont à prendre en compte en fonction des situations particulières.

Découvrez tous les avantages de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers CRH

http://crh.cgos.info/index.php

Retour au sommaire du dossier Retraite

trouvez votre poste en quelques clics

Publicité

Commentaires (0)